harlan coben

  • 0 commentaire

    Intimidation - Harlan Coben

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, Harlan Coben, Intimidation, Belfond, Audiolib, couple, secret, disparition, Olivier PrémelLors d'une soirée, un inconnu aborde Adam et lui révèle que sa femme Corinne a commis un terrible mensonge. Mais quand ce dernier la confronte, elle s'enfuit en laissant un étrange message... Cybercriminels, arnaqueurs, tueurs à gages... Qu'a fait Corinne, cette mère de famille sans histoires, pour se retrouver au cœur d'une étrange machination? Adam fera tout pour le découvrir, et pour retrouver celle qu'il croyait si bien connaître.

    Fan de la première heure de l'auteur américain, Ne le dis à personne fait partie de mes romans policiers préférés. Depuis, je ne rate (pratiquement) aucune nouvelle publication. Pourtant, depuis quelques temps, mon intérêt pour les écrits d'Harlan Coben s'émousse. 

     

    Alors que je me faisais une joie de découvrir Intimidation, c'est la déception qui m'habite au moment d'écrire cette chronique.

    Ce roman reste dans la lignée de ce que l'auteur a déjà écrit et réserve peu de surprises.

    Comme souvent dans les romans d'Harlan Coben, il est question d'une disparition, celle d'une mère de famille qui s'évanouit dans la nature en laissant son mari et ses enfants sans nouvelles. Malheureusement, la psychologie des personnages est très pauvre, ce qui m'a empêché de ressentir les émotions d'Adam ou de ses fils, pourtant confrontés à une situation particulièrement angoissante.

    La multiplication des personnages secondaires rend l'histoire un peu brouillonne d'autant que l'on peut s'interroger sur leur pertinence.

    Pourtant Intimidation est une histoire qui comporte beaucoup de rebondissements mais l'écriture, trop léchée et convenue, m'a fait passer à côté du suspense. Heureusement, la lecture qu'en fait Olivier Prémel nous maintien en éveil grâce à une interprétation très juste et des changements de voix intéressants.

    En relisant quelques chroniques d'autres romans d'Harlan Coben, je me rends compte que ses dernières publications sont très semblables, traitant de thèmes récurrents (l'utilisation des réseaux sociaux ou d'internet, le sport, la confiance dans le couple...), qui apparaissent encore ici dans leur intégralité. De plus, j'ai personnellement été interpellée et dérangée par le grand nombre de marques et d'enseignes citées, dont l'utilité n'est pas flagrante. Harlan Coben se lancerait-il dans le placement de produits?

    En bref, Intimidation n'est pas le plus grand cru de l'auteur américain, que l'on a connu en meilleure forme. Il manque un peu d'originalité mais est sauvé par un lecteur talentueux.

     

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, Harlan Coben, Intimidation, Belfond, Audiolib, couple, secret, disparition, Olivier PrémelRemerciement à Audiolib pour cette lecture.

    Intimidation - Harlan Coben - Audiolib - 2016

     

     

     

     

    Du même auteur: 

  • 3 commentaires

    Sous haute tension – Harlan Coben

    Cover Sous haute tension.jpgSuzze Trevantino, ex-championne de tennis, a décidé de se ranger. Elle dirige une école de tennis, s’est mariée avec Lex Ryder et est enceinte de 8 mois. Pour apporter une « touche personnelle » à son compte Facebook, elle a décidé de poster sa dernière échographie sur son mur. Mais, au milieu des compliments, un commentaire attire son attention : « Pas le sien ». Suzze se sent menacée et appelle son agent à la rescousse. La mission de Myron Bolitar est claire : trouver qui a écrit ce commentaire et ramener Lex à la maison puisqu’il est parti suite à ma lecture du post. Mais, en s’intéressant de plus près au passé de Suzze, Myron va déterrer de vieilles histoires mêlant groupe de rock, chanteur aux abonnés absents, retour de sa belle-sœur Kitty, disparition de son frère Brad… Que des ennuis en perspective…

    Vous l’aurez compris, Sous haute tension fait partie de la série « Myron Bolitar ». On y retrouve des personnages déjà apparus dans les romans précédents : Big Cindy en secrétaire au look improbable ; Esperanza mariée, maman et associée de Bolitar ; Win, le dandy négociateur et gros bras de service. D’autres personnages viennent aussi passer leur tête à la porte comme Terese Collins (maintenant fiancée à Myron) ou Jessica Culver (son ancien amour). Si leur évocation n’apporte rien à l’intrigue, c’est un petit clin d’œil de l’auteur à ses fans. Au vu de tous les personnages évoqués ici et dont on a déjà parlé dans d’autres romans, je pense qu’il est nécessaire d’avoir lu la série pour resituer les « anciens » (et encore, alors que je les ai tous lus, je ne me souviens pas de tout le monde…).

    Des personnages qui reviennent donc… On ne change pas une équipe qui gagne, comme dirait l’autre. Sauf que cette fois, cela devient un peu trop prévisible… Chacun se cantonne à son rôle habituel, Myron restant quant à lui le-petit-garçon-à-son-papa-et-à-sa-maman qu’il a toujours été, qui fait appel aux autres pour le sortir d’un mauvais pas et qui leur laisse la direction des opérations quand cela devient un peu trop compliqué. Il manquait de maturité au départ mais ça ne s’arrange pas avec le temps…

    Au niveau des thèmes abordés, que du connu, à nouveau : secrets de famille, meurtres, sport et mafia. Comme à son habitude, l’auteur intègre son récit dans l’époque actuelle en faisant référence aux réseaux sociaux et en profite pour initier une réflexion sur leur utilisation (anciens « amis », différence entre vie publique et vie privée…).

    Petite nouveauté qui laisse présager une évolution intéressante de la série, l’apparition du neveu de Myron, Mickey Bolitar. Il sera le héros du prochain roman d’Harlan Coben « A découvert » mais aussi d’une série qui portera son nom et dont deux tomes sont déjà sortis aux Etats-Unis.

    Un bilan très nuancé donc… Une lecture agréable, des pages qui se tournent toutes seules mais un fond qui manque un peu de piquant et de nouveauté.

    Sous haute tension – Harlan Coben – Belfond – 2011   

     

  • 3 commentaires

    Ne le dis à personne – Harlan Coben ♥♥♥♥

    Cover Ne le dis à personne.jpgDavid Beck est pédiatre. Depuis la mort de sa femme Elizabeth, il avance dans la vie comme un automate. Jusqu’à ce jour où il reçoit un mail montrant sa femme vivante. Pour le docteur Beck, c’est l’incompréhension. Comment Elizabeth, qui a été assassinée 8 ans plus tôt par un tueur en série, pourrait apparaitre sur une vidéo actuelle ? Au même moment et suite à la découverte de deux nouveaux cadavres en lien avec l’affaire, le FBI décide de reprendre toute l’enquête à zéro. David, tout à coup suspecté du meurtre de son épouse, se trouve embarqué dans une histoire qui le dépasse et qui va lui faire croiser la route de personnes peu recommandables. Lui qui a toujours voulu en savoir le moins possible pour garder une image positive d’Elizabeth va devoir se confronter à la réalité et à tout ce qu’elle implique.

    Premier roman d’Harlan Coben traduit en français, Ne le dis à personne a propulsé l’auteur au top des ventes dans les pays européens. Et quoi de plus normal ! Tous les ingrédients d’un bon thriller sont présents : un gentil qui voit sa vie bouleversée par un évènement qui le dépasse, des meurtres, du suspense, des rebondissements, des courses poursuites, des entourloupes destinées à mettre le lecteur sur de fausses pistes… Et toutes les explications qui ne sont livrées que dans les dernières pages ! J’adore !

    Mais Ne le dis à personne, c’est aussi une formidable histoire d’amour. De celles qui commencent dès l’enfance, qui s’épanouissent avec les années et persistent malgré l’absence.

    Gros coup de cœur pour ce roman.

    Adapté au cinéma en 2006 par Guillaume Canet, avec François Cluzet dans le rôle de David Beck. Et si vous regardez bien, Harlan Coben himself apparait dans le film (mais je ne vous dirais pas à quel moment…)!

    Découvrez aussi l’avis de Maia et d'Olnapac sur ce livre !

    Ne le dis à personne - Harlan Coben - Belfond - 2001

     

    Du même auteur: 

     

  • 1 commentaire

    Remède mortel – Harlan Coben

    Cover remède mortel.jpgUne clinique qui soigne les malades du sida voit ses patients assassinés les uns après les autres. Mais lorsque le fils d’un sénateur meurt à son tour et qu’une star du basket annonce sa séropositivité, ce sont les médias qui s’en mêlent. L’opinion publique est en émoi, des hommes politiques et des personnalités du domaine médical sont sur la sellette. Quand des meurtres mettent en lumière une machination visant à anéantir le travail de chercheurs… Quand le danger est juste à côté de nous…

    Remède mortel a été publié aux Etats-Unis en 1991. À cette époque, le sida est considéré comme une maladie de dépravés, touchant principalement les homosexuels. Dans une Amérique puritaine, certains considèrent donc que la recherche contre le sida est secondaire et que les montants qui lui sont alloués devraient être consacrés à d’autres maladies. Ce roman illustre un certain système politique qui accorde des subsides non pas en tenant compte de l’intérêt général mais en favorisant les intérêts d’un groupe limité de personnes.

    Au-delà du roman, Remède mortel nous pousse aussi à la réflexion : 20 ans après, où en est-on ? La discrimination et l’homophobie sont toujours bien présentes et les porteurs du virus du sida ont toujours beaucoup de mal à s’intégrer à la société.

    Remède mortel est le 12e roman d’Harlan Coben publié en français depuis 2002. On peut dire que l’auteur est productif ! Si certaines mauvaises langues considèrent ses deux derniers romans (voir aussi Sans un adieu) comme des « fonds de tiroirs » que l’on fait passer pour des collectors, il est toujours intéressant de voir l’évolution du style d’écriture d’un écrivain.

    Remède mortel – Harlan Coben - Belfond - 2011

    Du même auteur:

  • 0 commentaire

    Sans un adieu - Harlan Coben

    harlan coben,sans un adieu,belfondUn décor paradisiaque, un couple de stars en lune de miel, cela devait être le début d’une vie merveilleuse pour Laura Ayars et David Baskin. Mais les choses ne se sont pas vraiment passées comme prévu… A peine sont-ils arrivés sur les plages australiennes que David disparait dans les flots. Laura est anéantie et alors que tout le monde la pousse à faire son deuil, elle ne peut croire que l’homme de sa vie a pu l’abandonner de cette façon. D’autant que des événements troublants font leur apparition : la tante de Laura est tuée alors qu’elle s’apprêtait à lui révéler un secret, un étrange personnage prend la place de David dans l’équipe des Celtics, elle se découvre un beau-frère que seul l’appât du gain intéresse. Quand les secrets de famille refont surface, les masques tombent et la vérité apparait.

    Petite surprise d’Harlan Coben à ses fans, ce roman est en fait le premier que l’auteur a rédigé, il y a des années de cela. Il nous le livre maintenant, sans, dit-il, en avoir changé une seule ligne. Véritable petit bijou, on y retrouve les prémices de son écriture devenue légendaire. À lire.

    Sans un adieu - Harlan Coben - Belfond - 2010

    Du même auteur: