harcèlement

  • 0 commentaire

    Brunetti en trois actes - Donna Leon

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,brunetti en trois actes,donna leon,rentrée littéraire 2016,policier,harcèlement,opéra,fenice,veniseDe passage à La Fenice de Venise, la diva Flavia Petrelli interprète la Tosca sur scène. C'est un véritable triomphe et les fans sont nombreux à attendre la cantatrice à la sortie de sa loge pour obtenir un autographe. Mais parmi eux se trouve un admirateur secret qui la submerge de roses jaunes depuis plusieurs mois et Flavia commence à s’inquiéter de ces signes d’adoration excessifs. Lorsqu'elle confie son appréhension à Brunetti, il lui promet de mener sa petite enquête. 

    Malgré mon intérêt pour les thrillers au rythme soutenu et à la tension palpable, c'est toujours avec beaucoup de plaisir que je me plonge dans les aventures de Guido Brunetti. Le commissaire mène ses enquêtes au rythme méditerranéen, sans stress ni violence. Il prend son temps, fait un détour par une église dont il observe la beauté des vitraux, rentre chez lui le midi pour dîner en famille. Avec Donna Leon, j'ai toujours l'impression d'entrer dans un monde où le temps n'a plus la même dimension et semble s'étirer à l'infini.

    Brunetti est vraiment un personnage à part dans le monde du roman policier tant il est éloigné des stéréotypes du policier à la vie privée tumultueuse et dont l'alcoolisme et la malbouffe entretiennent l'embonpoint. Lorsque la famille Brunetti est mentionnée, elle apparaît toujours comme un soutien et parfois même une aide dans la résolution d'une enquête.

    Dans ce roman, j'ai d'ailleurs découvert la passion commune de Guido et de son épouse Paola pour la lecture. Ensemble, ils parlent des auteurs classiques et cherchent dans la littérature des cas semblables à celui que vit Flavia, pour essayer de mieux comprendre la psychologie du stalker qui la harcèle. Je me suis évidemment sentie particulièrement proche de Paola, qui aspire à une soirée sans mari ni enfants pour pouvoir se consacrer pleinement à la lecture de son roman en cours.

    J'ai pris beaucoup de plaisir à relire Donna Leon et à retrouver ses personnages fétiches, comme de vieux amis que l'on n'a plus vus depuis longtemps. Elle nous offre l'opportunité d'entrer dans le monde de l'opéra par la petite porte, et de la Fenice en particulier, et de découvrir l'envers du décor. 

    Remerciement aux Editions Calmann-Lévy pour cette agréable lecture teintée de quelques notes d'humour.

    Pour découvrir les premières pages de ce roman policier, téléchargez ce document pdf.

    Brunetti en trois actes - Donna Leon - Editions Calmann-Lévy - 2016

    Du même auteur:

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,brunetti en trois actes,donna leon,rentrée littéraire 2016,policier,harcèlement,opéra,fenice,venise

  • 0 commentaire

    Le voisin - Tatiana de Rosnay

    cover le voisin tatiana de rosnay .jpgColombe, son mari et ses deux enfants viennent d’emménager dans un nouvel appartement. Ayant toujours eu une vie bien rangée et sans surprise, elle imagine déjà les fêtes de famille et les gouters d’anniversaire des jumeaux. Une vie sereine et heureuse, dans la lignée de ce qu’elle a connu. Mais, dans ses projets, Colombe a oublié de prendre en compte un élément : son voisin du dessus. En effet, M. Faucleroy, que d’aucuns décrivent comme un médecin sans problème, gentil et beau garçon, lui fait vivre un enfer. Chaque nuit, il décline toutes les variantes du tapage nocturne : musique, aspirateur, déplacement de meubles… il se permet même des visites nocturnes. Toutes les nuits, sauf celles où le mari de Colombe, qui voyage beaucoup, est présent. Les nuits d’insomnie qui s’ensuivent ont des conséquences à tous les niveaux. Colombe se laisse aller, elle délaisse les tâches ménagères, elle ne suit plus la scolarité des garçons, elle n’est plus efficace au travail… et elle passe pour une folle auprès de son entourage. Face à ce voisin indélicat, Colombe n’a que deux possibilités : subir ou se battre. Mais si la colère intérieure est bien présente, il est plus difficile d’affronter son ennemi et de lui faire entendre raison.

    Malgré un démarrage assez lent, Le voisin est un livre qui se lit d’une traite. Difficile de le lâcher avant de l’avoir terminé, le lecteur est pris dans la spirale qui aspire Colombe.

    Pourtant, on ne peut pas réellement parler de tension psychologique. Personnellement, je ne me suis absolument pas sentie concernée par ce qui arrive à Colombe. D’autant que le personnage n’est pas vraiment attachant. La personnalité extrêmement rigide et effacée de Colombe l’empêche de se confronter à ce voisin bruyant et, lorsqu’elle le fait, c’est sur la pointe des pieds, pour ne pas déranger.

    Le voisin a malgré tout le mérite de nous faire réagir face à l’histoire et nous pousse à nous mettre en situation. Comment aurais-je réagi à sa place, face à un voisin aussi bruyant ? Je serais sortie de mes gongs à coup sûr !

    « Après avoir lu ce livre, vous ne regarderez plus votre voisin de la même façon » annonçait le bandeau. N’exagérons rien. On se dit juste que l’on a de la chance d’avoir un voisin discret.

    Le voisin – Tatiana de Rosnay – Editions Héloïse d’Ormesson - 2010

    Du même auteur: