grande-bretagne

  • 5 commentaires

    La reine des lectrices – Alan Bennett

    Cover la-reine-des-lectrices-allan-bennett.jpgLa Reine d’Angleterre découvre qu’un bibliobus s’arrête chaque semaine près du palais et décide d’emprunter un livre. Elle qui n’était pas une grande lectrice, va se prendre au jeu et se découvrir une véritable passion pour la lecture. Mais ce nouvel intérêt royal en irrite plus d’un à Buckingham Palace…

    J’ai adoré la première partie de ce roman qui fait écho à ma propre passion pour la lecture. Car, comme tous les grands lecteurs, la Reine développe des petites manies, emporte son livre partout avec elle, prétexte de se sentir mal pour pouvoir lire tranquillement dans son lit… et la voilà qui se crée une liste de lecture !

    On se délecte du remue-ménage que provoque cette nouvelle passion dans l’entourage de la Reine : tandis que l’un prend un malin plaisir à détourner les caisses de livres que son Altesse se fait livrer, l’autre, récemment promu conseiller littéraire, l’inonde de livres aux thèmes douteux. La Reine expérimente aussi une sensation que de nombreux lecteurs ressentent, celle de n’avoir pas suffisamment de temps à consacrer à la lecture. Elle ne trouve plus d’intérêt aux obligations liées à sa fonction (inaugurations, visites), leur préférant la compagnie des livres et des grands auteurs.

    J’ai par contre moins apprécié les moments où Alan Bennet s’étend sur le quotidien de la Reine, le protocole très strict qui l’entoure ou ses rencontres avec le Premier Ministre britannique… Ces passages m’ont parus plus ennuyants.

    Une histoire légère, à l’humour british, qui fait passer un bon moment de lecture.

     

    Logo LDPA.pngLa reine des lectrices – Alan Bennett – Editions Denoël – 2009

  • 0 commentaire

    Une saison à Longbourn – Jo Baker

    Cover Une saison à Longbourn.jpgSur le domaine de Longbourn, le couple Bennet vit avec ses filles, en âge de convoler. La préoccupation principale du moment est donc de leur trouver un bon parti à coups de robes, de sorties et de diners. Et pendant que les jeunes filles de la maison rêvent au prince charmant, l’amour rôde aussi à l’étage des domestiques, pourtant bien occupés par tous ces préparatifs.

    Je ne sais si cela a déjà été réalisé auparavant mais je trouve que l’idée de revoir un classique de la littérature en mettant les personnages secondaires au premier plan est intéressante et originale. Dans ce cas, Jo Baker a choisi de réécrire le roman de Jane Austen Orgueil et préjugés selon le point de vue des domestiques, de leur donner une vie bien réelle alors qu’ils n’apparaissent que de façon épisodiques dans le roman original. Le tout sans dénaturer complètement l’histoire authentique puisque les deux récits se chevauchent en permanence, un évènement dans le monde de la bourgeoisie correspondant à une situation donnée pour les domestiques de la maisonnée.

    Grâce à cette auteure qui met en avant des personnages habituellement cachés, on entrevoit le dévouement dont les domestiques font preuve, la difficulté de leur quotidien, entre la cuisine, le blanchissage des vêtements, le raccommodage et les corvées diverses. Les loisirs sont quasi inexistants mais quel plaisir lorsque l’une des jeunes maitresses offre une de ses robes à sa femme de chambre ! Car si les temps sont durs, n’oublions pas que la guerre d’Espagne bat son plein et réquisitionne les jeunes hommes du pays, le sentiment général qui se dégage de ce roman est un sentiment d’humanité, on perçoit l’attachement profond qui unit ces personnes, qui les fait se comporter comme une famille, celle qu’ils n’ont jamais connus par ailleurs.

    C’est en un dimanche gris et venteux que j’ai lu Une saison à Longbourn, j’ai été emportée par cette histoire d’un autre temps, qui nous fait découvrir les coulisses d’un roman mythique et qui m’a donné envie de lire Orgueil et préjugés, présent dans ma PAL depuis trop longtemps. Une vraie lecture-plaisir.

    Remerciement à Libfly et aux Editions Stock pour cette lecture.

    Une saison à Longbourn – Jo Baker – Editions Stock – 2014