grégoire delacourt

  • 0 commentaire

    Danser au bord de l'abîme - Grégoire Delacourt

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,danser au bord de l'abime,grégoire delacourt,audiolibEmma, quarante ans, mariée, trois enfants, heureuse, croise le regard d’un homme dans une brasserie. Aussitôt, elle sait.

    J'avais adoré Les quatre saisons de l'été et c'est donc avec enthousiasme que j'ai souhaité écouter Danser au bord de l'abîme. Malheureusement, ce dernier roman n'a pas été à la hauteur de mes espérances.

    J'ai éprouvé beaucoup de difficultés à entrer dans ce roman tant il est descriptif. Emma expose son quotidien, ses sentiments et son désir soudain pour cet inconnu, qu'elle analyse dans un monologue qui m'a semblé sans fin. Le rythme est particulièrement lent, notamment en raison d'une quasi absence de dialogues.

    Emma parle à la première personne, ce qui est censé rapprocher le lecteur du personnage, mais je n'ai absolument pas pu m'identifier à elle malgré tous les détails intimes qu'elle partage avec nous. Emmanuelle est plutôt antipathique, elle qui s'apitoie sans cesse sur son sort, qui quitte un mari malade et ses trois enfants sur un coup de tête et sans un regard en arrière. 

    Danser au bord de l'abîme comporte de nombreuses références à la littérature, à l'opéra, à la musique classique ou encore au monde du vin, qui m'étaient totalement inconnues, ce qui a aussi introduit une distance vis-à-vis d'Emma. 

    Et si la fin de la première partie a réussi à m'étonner, le soufflé est malheureusement bien vite retombé.

     

    "La vie, c'est danser au bord de l’abîme, ce n'est pas tricoter à longueur de journée"

     

    Remerciement à Audiolib pour cette lecture.

    Danser au bord de l'abîme - Grégoire Delacourt - Audiolib - 2017

    Du même auteur:

  • 2 commentaires

    Les quatre saisons de l'été - Grégoire Delacourt

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, Les quatre saisons de l'été, Grégoire Delacourt, Lattès, romanétéÉté 99, sur les longues plages du Touquet. Les enfants crient parce que la mer est froide, les mères somnolent au soleil. Et partout, dans les dunes, les bars, les digues, des histoires d’amour qui éclosent. Enivrent. Et griffent. Quatre couples, à l’âge des quatre saisons d’une vie, se rencontrent, se croisent et s’influencent sans le savoir.

    Je découvre Grégoire Delacourt grâce à son cinquième roman, Les quatre saisons de l'été. Pourquoi n'ai-je pas lu cet auteur très médiatisé plus tôt? Un simple apriori négatif je crois. Alors, quand je suis tombée sur ce roman dans les rayons de ma bibliothèque communale, je me suis dis "Pourquoi pas?". Et j'ai vraiment bien fait!

    J'ai été transportée par l'écriture délicate de l'auteur, à travers laquelle transparaît toute la tendresse qu'il a pour ses personnages. Des personnages d'une grande fragilité, en besoin d'affection et d'amour, naïfs dans leur vision de l'amour absolu mais tellement attachants.

    Chacun des quatre personnages fait l'objet d'un chapitre, comme une nouvelle. Et si ces petites histoires peuvent paraître indépendantes l'une de l'autre au premier abord, on constate finalement qu'elles se rejoignent au Touquet.

    Il est question d'amitié adolescente, des premiers émois amoureux, de ces phrases que l'on n'a pas dites et que l'on regrettera toute sa vie... dans un roman que Grégoire Delacourt a voulu dynamique et surprenant par moments.

    Les quatre saisons de l'été est un roman triste mais qui célèbre l'amour dans ce très beau décor qu'est le Touquet. Un roman touchant, qui m'a plus d'une fois émue, et une agréable découverte.

     

    Les quatre saisons de l'été - Grégoire Delacourt - Editions JC Lattès - 2015

    Du même auteur: