gilles paris

  • 0 commentaire

    Le vertige des falaises - Gilles Paris

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, Gilles Paris, Le vertige des falaisesSur une île sauvage et désertée, Marnie, adolescente effrontée et fragile, vit au-dessus des falaises au cœur d'une imposante maison de verre et d'acier avec sa mère Rose et sa grand-mère Olivia, qui règne sur la famille et sur l'île tout entière. Un jeu de dupes où les masques tombent les uns après les autres. Et si une seule personne détenait tous les secrets de cette famille et s'en libérait enfin ?

    Ce dernier roman de Gilles Paris nous permet de faire la connaissance des habitants de l'Ile, et notamment de la famille Mortemer. La particularité de cette famille est qu'elle n'est composée que de femmes, tous les hommes de la maison étant morts. Sur cette île où tous se connaissent depuis l'enfance, les secrets de famille se dévoilent petit à petit, les animosités et amours cachés aussi. Et les Mortemer, fortunés, règlent les problèmes à coup de billets. 

    De façon générale, les personnages de ce roman ne sont ni attachants ni sympathiques. C'est aussi le cas de Marnie, jeune fille de 14 ans dégourdie et perspicace, d'une grande maturité pour son âge et à la personnalité bien construite. Elle apparaît comme une enfant étrange aux yeux des habitants de l'Ile mais a surtout du mal à exprimer ses sentiments et émotions. 

    Je dois bien avouer que j'ai été un peu déçue par Le vertige des falaises. Si le démarrage était plutôt lent, j'attendais avec impatience le moment où l'histoire allait se corser. Malheureusement, ce moment n'est jamais arrivé. A la moitié du roman, j'étais embourbée dans une lecture mécanique tant et si bien que je n'en attendais plus rien. Et lorsque les révélations ont enfin été dévoilées, j'étais déjà anesthésiée par plus de 150 pages d'un quotidien peu intéressant, répétitif et linéaire. Je n'ai absolument pas ressenti le suspense évoqué par l'auteur dans ses remerciements.

    Par contre, j'ai trouvé intéressant le fait que chaque chapitre donne la parole à une personne différente, alternant les narrateurs et donnant ainsi l'opportunité au lecteur d'appréhender une situation sous différents angles. 

    Je remercie néanmoins Editions Plon pour cette lecture.

    Le vertige des falaises - Gilles Paris - Editions Plon - 2017

    Du même auteur:

    L'été des lucioles

  • 0 commentaire

    Deux cigarettes dans le noir - Julien Dufresne Lamy

    Deux cigarettes dans le noir, julien dufresne lamy, Belfond, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture,Gilles Paris, danse, Pina BauschClémentine attend un enfant. Au volant de sa voiture en direction de la maternité, elle percute quelqu'un sans pouvoir s'arrêter. De retour à la maison, elle apprend la mort à Paris, deux jours plus tôt, de la chorégraphe Pina Bausch. Clémentine se souvient : une silhouette maigre, de longs cheveux gris – c'est Pina qu'elle a fauchée. Elle a tué un génie en mettant au monde son enfant. 

    Julien Dufesne Lamy plonge le lecteur dans le quotidien de Clémentine. Pas tout à fait prête à accueillir le petit Barnabé, elle fait pourtant tout son possible pour l'élever dans des conditions difficiles. Tiraillée entre l'envie de se dénoncer et celle de protéger son fils, la détresse de Clémentine va progressivement se muer en obsession pour Pina Bausch. D'ailleurs, Pina s'invite de plus en plus souvent entre les pages de ce roman, les chapitres qui lui sont consacrés augmentant au fil du texte. C'est donc en même temps que la jeune femme que le lecteur s'imprègne de la danse de Pina Bausch.

    J'ai été étonnée par la tension que dégage Deux cigarettes dans le noir. Le rythme est martelé par des phrases courtes, mettant l'accent sur les émotions et interrogations de Clémentine. Le contraste entre la grandeur et l'élégance de Pina Bausch et la vie modeste de Clémentine est saisissant.

    Un roman intense et complexe sur la vie, la mort et la danse.

    Remerciement à Gilles Paris pour cette lecture.

    Deux cigarettes dans le noir - Julien Dufresne Lamy - Editions Belfond - 2017

    Deux cigarettes dans le noir, julien dufresne lamy, Belfond, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture,Gilles Paris, danse, Pina Bausch

    Pina Bausch

  • 2 commentaires

    Au plaisir d'aimer – Janine Boissard

    au plaisir d'aimer, janine boissard, gilles paris, flammarionA sa mort, Aymar de Fortjoie laisse à ses filles un château délabré. Pour pouvoir continuer à y soutenir la création d’artistes désargentés et renflouer les comptes du château, elles vont devoir faire preuve d’imagination. La solution : proposer aux riches dames de la région de poser pour leurs protégés contre rémunération. Mais l’action, si elle est efficace, va être à l’origine d’un scandale qui va éclabousser plus d’un notable. 

    Janine Boissard est une auteure prolifique au parcours jalonné de nombreux romans. Et pourtant, c’est grâce à ce roman que je la découvre. J’ai aimé son écriture franche et directe, qui nous immerge dans cette bourgeoisie française qu’elle écorche sans vergogne. Sous nos yeux, les pratiques douteuses et les secrets des notables se dévoilent, bouleversant la vie bien rangée des Poitevins.

    Des femmes qui ont sacrifié leurs rêves pour un mariage économique, des épouses délaissées par leurs maris et qui se sont consacrées à leur famille, allant jusqu’à s’oublier elles-mêmes, vont reprendre confiance en elles grâce aux artistes de Fortjoie. C’est à l’éclosion de ces papillons que nous assistons en lisant Au plaisir d’aimer. Des femmes dont on se prend d’amitié et que l’on admire dans leur volonté de reprendre leur vie en main et qui osent s’affirmer alors qu’elles se sont toujours effacées face à leurs époux.

    Un roman frais et positif, dont se dégagent une joie de vivre, une légèreté et un enthousiasme contagieux. Car à Fortjoie, toutes les occasions sont bonnes pour fêter le succès et l’amour. Un roman contemporain qui me donne envie de me plonger dans les publications précédentes de l’auteure française.

    Remerciement à Gilles Paris pour cette lecture. 

    Au plaisir d’aimer – Janine Boissard – Editions Flammarion – 2015

    Du même auteur:

  • 1 commentaire

    L’été des lucioles – Gilles Paris

    Cover L'été des lucioles.jpgGilles Paris a probablement encore un cœur d’enfant pour si bien arriver à nous mettre dans la peau de ce petit garçon de 9 ans, curieux de tout. Pour lui, cet été à la résidence sera celui de toutes les nouveautés. Entre les premiers émois amoureux, l’exploration de la région avec d’étranges jumeaux et la découverte de son passé familial, Victor va vivre un été inoubliable. Sans oublier les lucioles, qui illuminent la nuit et enchantent ces vacances particulières.

    Avec tendresse, l’enfant porte un regard critique sur la vie de son entourage. Sa mère, toujours plongée dans un livre, séparée du père immature de Victor, et qui a retrouvé le sourire auprès de Pilar, nostalgique de son pays natal, sans oublier la grande sœur, à la recherche de celui qui la fera vibrer pour de bon.

    Dans ce tourbillon d’histoires d’adultes compliquées, Victor essaie d’y voir clair avec ses yeux d’enfant et sa réflexion, loin d’être simpliste, pose au contraire de vraies questions sur l’amour, la famille et la fratrie.

    Avec humour et poésie, Gilles Paris nous fait entrevoir le monde des adultes à hauteur d’enfant. Et si le vocabulaire utilisé ne correspond pas toujours à celui d’un enfant de cette âge, il est pardonné tellement cette histoire d’amours est belle.

    Une belle lecture au parfum de vacances et de magie.

    Remerciement aux Editions Héloïse d’Ormesson pour cette lecture.

    L’été des lucioles – Gilles Paris – Editions Héloïse d’Ormesson – 2014

    Du même auteur:

    - Le vertige des falaises