gaïa

  • 0 commentaire

    Le pianiste blessé - Maria Ernestam

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, Le pianiste blessé, Maria Ernestam, Gaïa, Les oreilles de BusterVeronica et Marieke sont amies depuis l'enfance. L'une est charismatique, l'autre dans l'ombre, les deux fascinées par tante Klara et sa liberté. Elles partent sur les traces de celle-ci, de la Malaisie à San Francisco. Lorsqu'elles rencontrent James, un énigmatique pianiste de bar, les équilibres vacillent.

    Le lecteur fait la connaissance de Marieke en 2014, alors qu'elle n'a plus vu Veronica depuis 10 ans, depuis ce fameux voyage sur les traces de tante Klara. Et c'est à travers le regard de la première que nous découvrons le passé commun de ces deux femmes qui se connaissent depuis l'enfance.

    Pourtant, la tension entre elles deux est palpable, des zones d'ombre et des non-dits se révèlent petit à petit, dévoilant une amitié pas aussi honnête que l'on pourrait l'imaginer.

    Une grande partie du roman met l'accent sur Marieke et sur son passé. Et si celle-ci est attachante, Veronica est au contraire totalement insupportable tant elle est envahissante et égocentrique.

    Le pianiste blessé est un roman particulièrement descriptif, l'auteur nous détaillant le passé des protagonistes et leurs ressentis sans pour autant que ces émotions passent au-delà du texte pour atteindre le lecteur. J'ai longtemps attendu que quelque chose de probant se passe et même si la chute est intéressante, elle m'a semblé noyée dans un flot de descriptions et de détails assommants.

    En bref, une fois le livre refermé, je ne peux pas dire que c'est un fol enthousiasme qui m'anime. La faute aux trop nombreuses longueurs inutiles et à un rythme proche de zéro.

      

    Remerciement aux Editions Gaïa et à Babelio pour cette lecture.livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,le pianiste blessé,maria ernestam,gaïa,les oreilles de buster,rentrée littéraire 2017

    Le pianiste blessé - Maria Ernestam - Editions Gaïa - 2017

    Du même auteur:

  • 0 commentaire

    Le portefeuille rouge – Anne Delaflotte Mehdevi

    Le portefeuille rouge, Anne Delaflotte Mehdevi, Gaïa, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, reliure, livres, dorure, artisanat, Shakespeare, papierLes doigts habiles de la relieuse du gué viennent de se poser sur un vrai trésor, un exemplaire du Premier Folio de Shakespeare, découvert par une consœur acariâtre. Voilà un travail de restauration inédit pour Mathilde Berger. D'autant qu'un trésor peut en cacher un autre, si l'on gratte la poussière des papiers anciens, si l'on déchiffre les traits de plumes à l'encre passée. Si l'on ouvre le portefeuille rouge.

    Avec ce roman, l’auteure nous convie dans un univers qu'elle connait bien puisqu'elle est elle-même relieuse. Avec elle, nous découvrons ce métier d'artisan au plus près, des exigences de rigueur, de précision et de concentration qu'il requiert à la beauté de l'objet et au toucher du cuir souple ou du papier ancien.

    Les personnages sont bien dessinés et distincts. D’emblée, j’ai apprécié Mathilde. Facile à vivre, attachée au souvenir de son grand-père et proche de ses amis, à la fois honnête et passionnée par son travail. Par contre, le personnage d’Astride est plus difficile à cerner tant on devine les nombreuses failles que cachent ses humeurs changeantes, laissant le lecteur et Mathilde complètement désarçonnés.

    Le récit, raconté à la première personne par Mathilde, oscille entre son travail quotidien de restauration et la lecture de lettres datant de la fin du 16e et du début du 17e siècle, époque à laquelle a vécu Shakespeare. Le travail de la relieuse va faire apparaitre des surprises, au cœur duquel se trouve le fameux portefeuille rouge négligé par Astride. Cette façon d’aborder l’histoire est intéressante car elle éclaire un pan inconnu de la vie du dramaturge anglais ; la question de sa véracité restant cependant sans réponse en ce qui me concerne.

    Un roman agréable à lire, qui m’a emporté dans son sillage et qui m’a fait passer une partie de la nuit à lire. Ça ne m’était plus arrivé depuis longtemps.

    Le portefeuille rouge – Anne Delaflotte Mehdevi – Editions Gaïa – 2015