forêt

  • 0 commentaire

    Avant que naisse la forêt - Jérôme Chantreau

    avant que naisse la forêt,jérôme chantreau,les escales,livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,forêt,rentrée littéraire 2016Albert vit à Paris avec son épouse et leur petite fille. Lorsqu'il apprend le décès de sa mère, il décide de faire le point et s'enferme seul avec l'urne maternelle dans la propriété familiale de Mayenne, une grande maison cerclée d'une forêt sauvage. Une idée l'obsède : trouver une chanson pour la cérémonie funèbre, une chanson qui dira à elle seule qui était cette femme sensible et indépendante. Mais la maison est habitée de bruits étranges, laissant affluer les souvenirs. 

    Jérôme Chantreau place le lecteur dans les pas d'Albert, à qui l'on s'identifie d'autant plus qu'il est le narrateur unique de ce roman et qu'il semble nous parler directement.

    Il raconte les liens particuliers qui unissent sa famille à cette forêt, qui attire autant qu'elle effraie, à la fois source d'inquiétude et lieu d'apaisement. Finalement, cette forêt s'impose comme un personnage à part entière, avec ses règles propres. Et alors qu'il devrait s'occuper des obsèques de sa mère, Albert se laisse envahir par les souvenirs de cette femme hors norme, de son enfance et des légendes que l'on racontait aux enfants.

    Avant que naisse la forêt est presque un monologue tant les dialogues sont peu nombreux. Complètement isolé, glissant lentement vers la folie, Albert est accablé par une langueur qui atteint jusqu'au lecteur. Malheureusement, j'ai eu beaucoup de mal à maintenir mon rythme de lecture, face à cette lenteur et à l'absence de dynamisme dans le ton et dans les faits évoqués.

    Un roman atypique, qui plaira sans aucun doute aux amateurs de grands espaces, d'histoires familiales et d'introspection. 

    Je remercie néanmoins les Editions Les Escales pour cette lecture.

    Avant que naisse la forêt - Jérôme Chantreau - Editions Les Escales - 2016

  • 3 commentaires

    L’herbier des fées – Benjamin Lacombe & Sébastien Perez

    Cover L'herbier des fées.jpgL’herbier des fées est le journal de bord d’Aleksandr Bogdanovich, un grand scientifique russe du siècle dernier. Chargé par Raspoutine de créer un élixir d’immortalité, il se rend dans la forêt de Brocéliande pour y étudier les plantes médicinales et percer les mystères de cette forêt légendaire.

    Ce précieux carnet comprend les notes quotidiennes du scientifique, ce qui permet au lecteur de suivre l’avancement de ses recherches et de connaître le résultat de ses expériences. Agrémenté de nombreuses illustrations et croquis, l’auteur nous immerge au cœur de la forêt de Brocéliande, à la rencontre des plantes inconnues qu’Aleksandr découvre.

    Je trouve que le titre est vraiment bien choisi car ce livre constitue réellement un herbier, avec ses plantes séchées et collées, ses dessins en coupe sur papier calque, ses fiches classées par familles de plantes, etc. La seule différence avec l’herbier de notre enfance étant que les découvertes botaniques d’Aleksandr recèlent de nombreux secrets, dont celui d’abriter de minuscules petites fées, qui se cachent ci et là derrière de très jolis découpages en forme de feuillages.

    Outre son coté féerique, ce livre s’ancre également dans la réalité du moment (1914), que nous découvrons par le biais de la correspondance qu’entretien le scientifique avec son épouse restée en Russie pendant la guerre.

    L’herbier des fées est donc un livre étonnant à plus d’un titre. Le texte (de Benjamin Lacombe et Sébastien Pérez) fait voyager le lecteur en réveillant son âme d’aventurier et les très belles illustrations de Benjamin Lacombe terminent de nous plonger dans le monde merveilleux de la botanique et des légendes séculaires. Un livre graphique qui sort des sentiers battus et qui plaira autant aux enfants qu’aux adultes, aux premiers pour son histoire fantastique et aux seconds qui seront charmés par le soin donné à la réalisation de ce très bel objet.

    L’herbier des fées – Benjamin Lacombe et Sébastien Perez – Editions Albin Michel – 2011

    Du même auteur:

     

    (Clic sur l'image pour l'afficher en grand) 

    Extrait L'herbier des fées 2.jpg

  • 2 commentaires

    Le sapin – Hans Christian Andersen

    Cover Le sapin.jpegInitialement publié en 1844, Le sapin est un très beau conte pour enfants. Parfait pour la période de Noël, il nous emmène au cœur de la forêt enneigée, au pied d’un petit sapin. Celui-ci rêve de prendre de la hauteur, de découvrir le monde, de voyager en bateau et d’être décoré par des enfants. Ses discussions avec les animaux de la forêt (lapins, oiseaux…) lui font miroiter un monde meilleur où il serait le centre de l’attention. Sa vie lui semble inintéressante, il ne fait plus attention aux rayons du soleil, au souffle du vent ou au pépiement des oiseaux qui nichent au creux de ses branches…

    Jusqu’au jour où il est abattu en pleine période hivernale. S’il se réjouit de ce qui l’attend, le rêve sera de courte durée. Magnifiquement décoré pour Noël et au cœur de la fête, il sera aussi maltraité par les enfants et bien vite remisé au grenier, où il s’ennuiera… et se rendra compte que sa vie immobile de sapin de la forêt entouré de ses amis n’était pas si mal, tout compte fait…

    Le sapin est le premier conte d’Andersen que je lis et j’ai été touché par ce récit qui permettra aux enfants de s’identifier à ce petit conifère qui rêve d’une vie grandiose fortement idéalisée. Un très beau conte qui leur apprendra à profiter des plaisirs simples de la vie et du présent.

    Sur cette belle lecture, je vous souhaite à tous et toutes une très belle fête de Noël, pleine de magie et de cadeaux !

    Lien permanent Catégories : Contes