editions le passage

  • 0 commentaire

    Quelque chose dans la nuit – Mikaël Ollivier

    Cover Quelque chose dans la nuit.gifTrois accords en boucle, un riff de guitare, un refrain… Something In The Night.
    Ils sont des dizaines de milliers à avoir entendu cette chanson. Six d’entre eux en mourront. Quatre hommes et deux femmes dont le seul lien est leur passion déraisonnable pour une star, Bruce Springsteen, le Boss. Six fans traqués par la mort de concert en concert, de Madrid à Hambourg, à Londres, Paris et Anvers. Suicides ? Accidents ? Une loi des séries à laquelle Damien, gendarme passionné de musique, ne peut croire.

    Immersion dans le monde des fans, qui suivent leur groupe ou chanteur favori dans ses tournées à travers le monde. Les personnages que nous décrit Mikaël Ollivier sont de véritables passionnés (ils fréquentent les forums dédiés au chanteur, organisent leurs vacances en fonction des dates de concert de la star, s’endettent pour pouvoir le suivre…), leur vie quotidienne n’étant plus qu’une sorte d’intermède obligatoire entre deux concerts. Ce sont les personnages de Guillaume Le Guen et de  son frère Damien, tous deux policiers, qui m’ont le plus touchés par leur sensibilité et leur esprit aiguisé.

    Quelque chose dans la nuit nous fait partager les moments d’effervescence que connaissent les fans lorsqu’ils partent en concert mais aussi les doutes et les peurs qui s’éveillent au fil des meurtres qui se succèdent. En parallèle à l’histoire principale, le récit horrible et poignant d’une jeune fille agressée par un groupe de garçons prend aux tripes, sans que l’on comprenne tout de suite la signification de ces digressions. Malheureusement, ce roman comporte aussi quelques longueurs lorsque l’auteur développe la vie quotidienne de chacun des personnages, faisant retomber la tension et nous coupant ainsi dans notre élan. Les dernières pages laissent, quant à elles, une impression positive, marquée par une accélération de l’histoire, jusqu’au final où l’auteur nous livre le fin mot de cette tournée meutrière.

    Ce roman policier, certes un peu inégal au niveau du rythme, a par ailleurs le mérite de nous plonger dans un monde peu connu, celui des travellers fans. Mikaël Ollivier, lui-même passionné par Bruce Springsteen (il a d’ailleurs écrit une biographie du chanteur), arrive à nous transmettre son intérêt pour la musique rock. Les informations sont complètes et font référence à des événements réels, le Magic Tour s’étant effectivement arrêté dans plusieurs villes européennes entre 2007 et 2008.

    A lire avec Bruce Springsteen en fond sonore évidemment ! Le premier chapitre à lire pour vous faire votre opinion.

    Logo Challenge Thrillers et polars.jpgQuelque chose dans la nuit – Mikaël Ollivier – Editions Le Passage – 2011