editions kero

  • 0 commentaire

    A l'ombre des cerisiers – Dörte Hansen

     A l'ombre des cerisiers, Dörte Hansen, Editions Kero, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, littérature étrangère, Allemagne, cerisier, familleC'est au printemps 1945 que la petite Vera voit pour la première fois la vieille ferme perdue au cœur d'un immense verger. Sa mère et elles viennent de traverser à pied une Allemagne en ruines. Soixante-dix ans plus tard, Vera, qui occupe toujours la maison, voit débarquer à son tour sa nièce, Anne, en pleine rupture amoureuse, et son jeune fils Leon. Les deux femmes, fortes têtes et solitaires, vont affronter ensemble une histoire familiale traversée de secrets et de non-dits. Sauront-elles redonner vie à ces murs hantés par les chimères du passé? Pour cela, il faudra d'abord apprivoiser les habitants du village qui ne manquent ni de caractère ni d'originalité...

    Premier roman de l’auteure allemande Dörte Hansen, A l'ombre des cerisiers immerge le lecteur dans la rudesse de la vie à la campagne.

    Ce n’est pas un roman à intrigue, où il faudrait trouver une solution à un problème. Il s’agit plutôt de suivre le quotidien de plusieurs générations de femmes au sein d’une même famille. Les dialogues ne sont pas nombreux et tout passe par le ressenti des personnages.

    En donnant la parole à ces personnages tourmentés, l'auteure nous permet de comprendre les circonstances dans lesquelles certaines décisions ont été prises, qui pourraient paraitre étranges vu de l’extérieur. En levant le voile sur ces femmes et leur histoire, on s’y attache et on entre en empathie avec elles.

    Le petit village d’agriculteurs où tout le monde se connait, s’épie et colporte des ragots rend l’ambiance générale du roman légèrement oppressante. Pourtant, à l'abri de leur ferme délabrée, Vera et Anne vont apprendre à se connaitre, à s'apprécier et vont construire un nouveau pan de l'histoire familiale.

    Remerciement aux Editions Kero pour ce beau roman, humain et sensible.

    A l'ombre des cerisiers – Dörte Hansen – Editions Kero – 2016

     

  • 0 commentaire

    Non exclusif – Catherine Charrier

    Non exclusif, Catherine Charrier, Editions Kero, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, amour, fidélité, couple, amant, mort, Paris, VendéeLe weekend du 1er mai se profile et Laure se prépare à passer quelques jours en Vendée. La veille de son départ, elle accepte de prendre un verre avec deux amis de passage. Alors qu’elle ne s’y attend pas du tout, elle apprend par inadvertance que son homme, Vincent, est déjà en couple avec une autre. Complètement bouleversée, Laure ne pourra pourtant pas parler à Vincent avant 15 jours. 15 jours d'intense réflexion mais aussi d'évènements qui vont changer le cours de sa vie.

    Laure est une femme de son temps. Quadragénaire fraîchement divorcée et directrice de communication dans le quartier de la Défense, elle est dynamique et pleine d'énergie. D’emblée, c’est un personnage auquel on s’attache et dont on peut se sentir proche, d’autant que les événements auxquels elle est confrontée pourraient arriver à chacun d’entre nous.

    Pendant quinze jours, le lecteur suit le quotidien de Laure et partage ses questionnements sur la vie, l'amour et la fidélité. Alors que cette clause d'exclusivité n’avait jamais réellement été discutée tant elle lui semblait aller de soi, sa remise en question provoque des sentiments variés allant de la jalousie à la curiosité pour « l’autre ». Laure se confie au lecteur, prend conseil auprès de sa vieille voisine Hélène et nous pousse à nous interroger sur notre propre rapport à la fidélité.

    Entre son amoureux adultère et des bouleversements professionnels inattendus, la vie de Laure bascule en l'espace de quelques jours, provoquant un émoi sans précédent. J’ai apprécié la façon dont Catherine Charrier explore la complexité du sentiment amoureux et des émotions par lesquelles passe Laure. L’héroïne passe des larmes à l’analyse objective de la situation, du sentiment d’abandon à la sensation de maîtriser les événements, mais ses actes auront des conséquences qu’elle n’imaginait pas un seul instant…

    Les derniers chapitres ont été un véritable choc pour moi, je ne m’attendais absolument pas à ce que Non exclusif se termine de cette manière. L’accélération soudaine des événements a provoqué une montée d’émotions fortes totalement inattendue. Parce que dans les histoires comme dans la vraie vie, tout ne se termine pas forcément bien, j’apprécie finalement cette chute étonnante mais réaliste.

    Remerciement aux Editions Kero pour cette belle lecture.

    Non exclusif – Catherine Charrier – Editions Kero – 2016

  • 2 commentaires

    Ta gueule ! On tourne – Jade-Rose Parker

    Cover Ta gueule on tourne.jpg« Michel, chômeur longue durée, rêve de devenir réalisateur mais son scénario est refusé par toutes les maisons de production. Karen, dont il est secrètement amoureux, enchaine castings et projets minables alors qu’elle aspire à une carrière d’actrice hollywoodienne. Quant à leur ami François, ses montages financiers frauduleux l’ont mené à la faillite. […] Ces trois-là n’ont plus grand-chose à perdre. Ils vont se lancer dans une entreprise insensée : kidnapper les six plus grandes stars du cinéma pour pouvoir enfin tourner leur film. Un plan en béton. Mais ils ne savent pas encore que leur casting de rêve va leur causer bien des soucis… »

    Pour son premier roman, Jade-Rose Parker s’inspire de son expérience du cinéma et nous dévoile les coulisses peu reluisantes du 7e art. Entre les difficultés à se faire connaitre, les agents peu scrupuleux et le manque de soutien financier, ses héros sont confrontés aux problèmes de tout jeune cinéaste ou acteur débutant.

    Dans ce monde où les relations sont marquées par l’hypocrisie et les faux semblants, les acteurs choisis pour le film se montrent arrogants, orgueilleux, hautains et vaniteux. On les déteste d’emblée. Mais le tournage et l’éloignement de leur quotidien va finalement dévoiler la part d’humanité qui se cache sous ces masques et, par là même, nous les rendre plus sympathiques.

    Le ton général est humoristique mais ce roman ne manque pas pour autant de scènes plus sérieuses où les émotions prennent le dessus. Les dialogues sont naturels et criants de vérité, ce qui en fait une lecture sans prise de tête, qui nous fait voyager hors de notre quotidien.

    A noter, quelques particularités propres à ce roman comme le fait que l’on mentionne rarement le nom de famille des personnages ou que l’on ne saura rien du scénario puisqu’aucune information ne filtre quant au contenu du film. Certains lecteurs pointeront forcément ces éléments comme « manquants » mais leur absence n’empêche en rien la compréhension de l’histoire. Par contre, la question de la vraisemblance se pose face à ce film réalisé avec des bouts de ficelle, sans aucune équipe technique, mais qui cartonne lors d’un grand festival de cinéma... On aurait aimé en savoir un peu plus quand même…

    Comment kidnapper les plus grands acteurs du moment pour tourner un film sans budget ? Jade-Rose Parker nous donne une partie de la réponse dans cette comédie légère au rythme vif, qui vous fait passer un agréable moment de détente.

    Je remercie les Editions Kero, qui ont permis cette lecture.

    Ta gueule ! On tourne – Jade-Rose Parker – Editions Kero – 2013