editions julliard

  • 2 commentaires

    Bonjour tristesse – Françoise Sagan

    Cover Bonjour tristesse.gifQu’on se le dise, 2014 sera l’année Françoise Sagan. En effet, on fêtera à la fois le 10e anniversaire de sa mort et les 60 ans du roman Bonjour tristesse, qui l’a révélée au grand public.

    Ce premier roman nous transporte sur les plages de Méditerranée, par un été brûlant, où nous accompagnons Cécile, 17 ans, son père Raymond et sa petite amie du moment Elsa. Des vacances qui devaient rimer avec détente, farniente et premiers amours. Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu car l’arrivée d’Anne, une femme élégante et intelligente, va tout bouleverser. Jusqu’à pousser Cécile à la faute.

    C’est par ce roman que la célèbre auteure française se fait connaitre alors qu’elle a tout juste 18 ans. Et il faut reconnaître que la maturité qui se dégage de cette écriture est plutôt remarquable pour une jeune fille de cet âge qui publie là son premier texte.

    Mais la maturité ne se limite pas au style car l’auteure analyse aussi sans détour la vie dissolue, irresponsable et immature de la bourgeoisie parisienne des années 50 qui ne s’intéresse qu’aux fêtes et aux belles voitures. C’est dans ce contexte que grandit la narratrice du roman, Cécile, habituée à la vie libre et facile, sans contrainte. Confrontée à une personne dont elle pense qu’elle nuit à son bonheur, elle va se transformer en une adolescente manipulatrice et effrontée, allant jusqu’à mettre en place un plan machiavélique pour évincer sa concurrente. Pour ensuite être tiraillée entre les remords pour le mal qu’elle a fait et la joie d’être arrivée à ses fins.

    Françoise Sagan a admirablement bien croqué le portrait de ces jeunes désœuvrés qui n’ont d’autre occupation que de dépenser leur fortune, comme Cécile et son père. Personnellement, je n’ai pas réussi à m’attacher à cette jeune fille trop gâtée, qui prend plaisir à faire souffrir les autres et à jouer avec leurs sentiments, sans aucun respect pour ce qu’ils ressentent.

    À la lecture de tant de critiques élogieuses sur Bonjour tristesse, je m’attendais à un roman "coup de poing" et je suis un peu déçue parce que ce n’est pas l’effet qu’il m’a fait.

    Bonjour tristesse – Françoise Sagan – Editions Julliard – 1954

    Du même auteur: