ebook

  • 4 commentaires

    Sanchez  : Un conte de Noël – Anonyme

    Un conte de Noël, Anonyme, Sonatine, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, Noël, conte, numérique, ebook, Bourbon KidPour un Noël pas comme les autres, rejoignez Sanchez et retrouvez l'univers déjanté de la saga du Livre sans nom. Quand une Dame Mystique décide d'apprendre les bonnes manières à notre Sanchez préféré, les conséquences sont terribles... Entre un dîner de noël d'entreprise, une relation amoureuse qui bat de l'aile et une attaque de terroristes assoiffés de sang, notre anti-héros finit par se retrouver pris dans un véritable piège... de cristal ! Sa lâcheté et son mauvais esprit seront-ils des armes suffisantes pour lui permettre de se tirer d'affaire ? 

    J'avais lu beaucoup d'avis positifs sur cet auteur au nom inconnu qui a publié la série des Bourbon Kid chez Sonatine. En découvrant cette nouvelle de Noël sur une boutique de livres numériques, je me suis dit que c'était l'occasion de me faire ma propre opinion.

    Le ton est donné dès les premières pages avec ce personnage de Sanchez Garcia, l'anti-héros par excellence! Egoïste, mal élevé, lourd, vulgaire et fainéant, il est à l'origine de gaffes dont il ne se rend même pas compte. Le style est très visuel, rapide et direct, ce qui m'a permis d'accrocher rapidement à l'histoire. En fait, j'ai eu l'impression de regarder un de ces films gags où le personnage principal multiplie les bourdes et arrive, bien malgré lui, à sauver le monde.

    Par contre, je n'ai pas vraiment adhéré au personnage de Sanchez ni à son humour vulgaire, qui manque de raffinement à mon gout. Pour cette raison, je trouve que le format de la nouvelle est idéal dans le sens où il permet d'éviter l'overdose. Et si les références aux précédents romans de l'auteur sont nombreuses, elles n'empêchent pas la bonne compréhension de celui-ci.

    Un conte de Noël complètement déjanté à réserver à un public adulte.

    Sanchez  : Un conte de Noël – Anonyme – Editions Sonatine – 2015

     

  • 0 commentaire

    Du nouveau en faveur de la lecture numérique !

    Depuis 2010, la Fédération Wallonie-Bruxelles a lancé un vaste Plan de développement numérique de la chaine du livre. Objectif avoué : contrer les géants américains de l’Internet et les sites de commerce en ligne implantés à l’étranger en proposant une offre numérique adaptée aux besoins des usagers.

    Trois outils ont été mis en place.

    Librel – Le portail numérique des librairies francophones belges

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,lecture numérique,ebook,librel,portail,librairie,lirtuel,fédération wallonie-bruxelles,site,internet,prêt,bibliothèque,numérique,belgique,france,eurekoi,réseau,bibliothécaire,documentalisteLancé depuis 2014, ce site constitue une vitrine pour les 30 librairies indépendantes belges qui l’alimentent.

    S'il met en avant les éditeurs et auteurs belges, on y trouve aussi d'autres maisons d'éditions françaises, anglaises et néerlandaises. Le lecteur de livres numériques y trouve plus de 200 000 références aux formats PDF ou epub, des livres payants ou gratuits, aux thématiques variées (littérature, Beaux-arts, voyage, cuisine, informatique, santé, etc.).

    » Ce que j’en pense

    D'une utilisation très facile, Librel fonctionne comme tout site commercial. L'utilisateur se crée un compte personnel et il sélectionne les livres qu'il place dans son panier. Le paiement s’effectue par carte bancaire (MasterCard, Carte bleue ou Visa).

    Le livre numérique est directement disponible au téléchargement et il suffit ensuite de le placer sur sa liseuse pour pouvoir en profiter.

     

    Lirtuel – La plateforme de prêt numérique du réseau de lecture publique

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,lecture numérique,ebook,librel,portail,librairie,lirtuel,fédération wallonie-bruxelles,site,internet,prêt,bibliothèque,numérique,belgique,france,eurekoi,réseau,bibliothécaire,documentalisteCet outil a pour objectif de permettre aux usagers du réseau de lecture publique belge d’emprunter des livres numériques de façon tout à fait gratuite. Le système permet de télécharger les ebooks sur tablette, liseuse, smartphone ou ordinateur.

    La particularité de ce système est liée au caractère « chronodégradable » du fichier téléchargé, ce qui signifie qu’il sera automatiquement retourné à la plateforme à la fin de la durée du prêt, soit au bout de 30 jours.

    L’usager peut emprunter jusqu’à 5 titres simultanément et peut réserver un titre qui n’est plus disponible, il sera alors prévenu par mail dès que celui-ci sera à nouveau empruntable.

    Actuellement, 516 références sont disponibles au prêt mais le gestionnaire de l’outil annonce une forte croissance dans les prochains mois puisqu’il veut atteindre les 1000 ebooks empruntables d’ici la fin de l’année 2015.

    Seule condition pour bénéficier de ce service : être membre d’une bibliothèque publique.

    » Concrètement…

    A partir du moment où votre bibliothèque publique est associée au réseau Samarcande, tout se passe très facilement. Il suffit de se créer un compte à partir du site Lirtuel et d’indiquer quelle est la bibliothèque que vous fréquentez. Celle-ci reçoit automatiquement un message l’invitant à valider votre demande.

    Arrivé à cette étape, il vous faut encore associer votre compte Lirtuel au type de liseuse que vous souhaitez utiliser. Pour ce faire, je vous conseille vivement de lire le guide de démarrage qui vous expliquera la procédure pas-à-pas.

    Il ne vous reste plus qu’à choisir vos prochaines lectures dans le catalogue classé par genres littéraires et par thématiques (cuisine, cinéma, prix littéraires, guides de voyages…). Pour ce faire, sélectionnez un livre, cliquez sur « emprunter » et vous recevrez un lien pour télécharger votre livre numérique.

    » Ce que j’en pense 

    Si les débuts ont été un peu chaotiques pour moi (ma bibliothèque ne faisait pas encore partie du réseau Samarcande), dès que ce fut chose faite, tout a fonctionné comme sur des roulettes et Lirtuel a définitivement été adopté !

    Je n’y vois que des avantages : un site facile d’utilisation, un catalogue varié et actuel, la possibilité de se constituer un liste de lecture ou de réserver un livre que l’on lira plus tard. Je trouve que ce site, s’il ne résoudra pas tous les problèmes, est une bonne initiative pour faciliter l’accès à la lecture numérique et pour contrer le flot d’ebooks qui circulent illégalement sur le net (et qui ne permettent pas aux auteurs de toucher leurs droits). Le caractère chronodégradable du fichier n’est pas un problème, surtout que ma liseuse Sony affiche un décompte des jours de lecture encore disponibles.

     

    Eurekoi - le réseau international francophone de réponses à distance

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,lecture numérique,ebook,librel,portail,librairie,lirtuel,fédération wallonie-bruxelles,site,internet,prêt,bibliothèque,numérique,belgique,france,eurekoi,réseau,bibliothécaire,documentalisteCe service gratuit permet à tout utilisateur de poser une question à un réseau de bibliothécaires formés à la recherche documentaire sur Internet et au sein de bases de contenus spécialisées. Ce site est le fruit d’un partenariat original entre 26 bibliothèques françaises et 21 bibliothèques de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui s’engagent à répondre aux questions dans les 72 heures.

    L’utilisation du site est très facile puisqu’il suffit de compléter un court formulaire pour poser une question. Un mail vous informe que votre question a été soumise au réseau de bibliothécaires, avec un lien qui vous permet de suivre le parcours de votre question jusqu'à la bibliothèque qui y répondra.

    » Ce que j’en pense

    En ce qui me concerne, ma question est passée de mains en mains et le délai de trois jours a été largement dépassé avant même qu’elle n’arrive dans une bibliothèque proche de mon domicile (ma question portant sur la littérature montoise).

    Cette expérience n’a donc pas été un succès pour moi puisque je n’ai toujours pas eu de réponse après 15 jours. Cela est peut-être lié au caractère récent du partenariat France-Belgique, le système ayant à faire ses maladies de jeunesse avant de trouver son rythme de croisière.

    Néanmoins, sur le principe, un réseau international francophone est intéressant, d’autant qu’il permet de poser des questions sur des thématiques très variées (en témoignent les exemples donnés sur le site) et non seulement littéraires.

    A re-tester dans quelques temps…

      

    Trois initiatives intéressantes pour soutenir les libraires indépendants et maisons d’éditions belgespromouvoir une lecture numérique respectueuse des auteurs et montrer un autre aspect du métier de bibliothécaire-documentaliste.

  • 0 commentaire

    Un an avec ma liseuse

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,bibliothèque,liseuse,reader,sony,numérique,ebookIl y a tout juste un an, je m'offrais la liseuse Reader PRS-T3 de Sony.

    La situation était simple: je n'en pouvais plus de lire mes livres numériques sur l'ordinateur avec tous les inconvénients que cela suppose (trop forte luminosité, encombrement important lors des déplacements, etc.).

    Après moult recherches et comparaisons, mon choix s'est porté sur la marque Sony et je suis toujours aussi contente de mon achat.

     

     

    Les avantages que j'ai pu relever  :

    • la taille d'un livre de poche (vraiment)  ;
    • plus fin qu'un livre de poche et donc, encombrement minimum  ;
    • ultra léger ;
    • grande capacité de mémoire (idéal quand on part en vacances) + possibilité d'augmenter la capacité de stockage par l'ajout d'une carte microSD  ;
    • grande autonomie d'utilisation;
    • écran moins lumineux que celui d'un ordinateur, ce qui fatigue moins les yeux  ;
    • lecture au soleil possible Rigolant;
    • facilité d'utilisation (boutons + tactile)  ;
    • la plupart des formats de fichiers sont compatibles.

     

    Les petits plus, qui peuvent faire la différence  :livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,bibliothèque,liseuse,reader,sony,numérique,ebook

    • possibilité de prendre et d'enregistrer des notes de lecture, même si, pour ma part, je reste attaché à mon petit carnet de notes  ;
    • possibilité d'acheter des livres en ligne  ;
    • classement et affichage personnalisés  ;
    • housse de protection incluse dans la plupart des cas  ;
    • dictionnaire intégré;
    • taille de la police personnalisable pour un plus grand confort de lecture ;
    • possibilité d'annoter un livre;
    • écran de veille pour économiser l'énergie.

     

    Inconvénients  :

    • le mode d'emploi n'étant pas fourni avec l'appareil, j'ai eu quelques difficultés dans l'utilisation de certaines fonctionnalités  ;
    • le prix des livres numériques est, sauf exception, plutôt rédhibitoire. Je ne vois pas intérêt d'acheter un ebook au même prix qu'un grand format papier  ;
    • contrairement à d'autres marques de liseuses, le Reader de Sony n'est pas équipé d'une lampe intégrée, il faut donc se la procurer séparément  ;
    • la lecture de magazines en PDF demande beaucoup de manipulations (agrandissement de la partie que l'on veut lire, pas de vue d'ensemble).

     

    Nombreux sont les détracteurs de la lecture numérique, dont on dit qu'elle tuerait la filière du livre. Je pense surtout que les nouvelles technologies constituent l'occasion rêvée pour l'industrie du livre de faire sa révolution et de s'adapter à un monde et à un public qui changent.

    Pour la net generation, la lecture numérique peut être une porte d'entrée vers le livre, une étude ayant montré qu'une grande partie des personnes qui ont aimé un livre numérique iront l'acheter sur support papier ensuite. Et puis, l'important n'est-il pas que les gens lisent et achètent des livres? Le support est-il si important?

    Personnellement, j'aime trop le papier et l'objet "livre" pour passer complètement au numérique (comme en témoigne ma bibliothèque débordante) mais je dois bien avouer que la liseuse me permet de lire davantage, et notamment lorsque je suis en déplacement.

    Et vous, êtes-vous passé à la liseuse? Y voyez-vous des inconvénients majeurs?

  • 0 commentaire

    Eaux perdues – Daniel Adam

    eaux perdues,daniel adam,editions onlit books,critique,carnet de lecture,livre,littérature,blog littéraire,rentrée littéraire 2014,numérique,ebook,grossesse,naissance,paternité,père,parent,avenir,projet,travail,déménagementUne nouvelle vie commence pour Romy et Vincent. C'est un 31 décembre presque polaire qu'ils emménagent dans leur nouvelle maison en bordure de gare, en Belgique. La jeune femme est enceinte et la future paternité provoque beaucoup d'interrogations chez Vincent.

    Dans ce roman, l’auteur partage avec nous les questions que se pose le futur papa, qui n’a pas eu de modèle paternel. Que va-t-il transmettre à son enfant  ? Comment devient-on père  ? Quel projet mettra-t-on en place pour cet enfant  ? Daniel Adam explore les relations familiales, des relations parents-enfants aux liens qui unissent les membres d'une fratrie, pour se questionner sur la paternité et les responsabilités qui y sont irrémédiablement liées.

    Le décor de ce court roman est important à plusieurs niveaux. Le passé de la maison fait écho à l'enfance de Vincent, marquée par l'absence de père, tout en le renvoyant à un futur incertain. Le passé se mêle d'ailleurs fortement au présent pour ce personnage hanté par le souvenir des personnes décédées. La gare, les trains aux horaires réguliers et la butte qui devient son poste d'observation et de méditation sont également au cœur de ce texte fort.

    Eaux perdues pose la question essentielle de la filiation, qui redessine la généalogie familiale en plaçant les jeunes parents et le futur enfant dans une continuité qui les dépasse. La justesse du récit et des personnages nous plonge dans les tourments de ce futur père, nous faisant ressentir son désarroi et sa peur de ne pas être à la hauteur. Une belle découverte que celle de Daniel Adam.

    Remerciement aux Editions Onlit Books pour cette lecture.

    Eaux perdues – Daniel Adam – Editions Onlit Books  – 2014

  • 2 commentaires

    J’ai treize envies – Anna Galore

    Attention ! Public averti !

    Cover J'ai treize envies.jpgAnna Galore a déjà publié plusieurs romans mais c’est par ce recueil de nouvelles érotiques que je la découvre. A travers treize histoires courtes, elle met en scène des relations hétéro et homosexuelles, de la rencontre à l’acte proprement dit. Les ébats se déroulent entre partenaires d’un même couple mais aussi à plusieurs, le consentement étant évidemment toujours d’application.

    Même si je n’ai pas une grande expérience de la littérature érotique, j’ai l’impression que l’auteure reste dans le traditionnel, en mettant ses personnages dans des situations déjà connues : voyeurisme, échange entre meilleurs amis, tromperie de vacances, rêve érotique ou jeux sexuels. Elle joue aussi sur les symboles habituels de l’interdit (le couvent, l’église, l’autorité…). Rien de très original donc.

    Malgré cela, je dois dire que j’ai été agréablement surprise. Voilà un livre qui va droit au but avec efficacité, sans détours inutiles et qui éveille les sens. Au-delà du thème, il faut bien l’avouer, un peu sulfureux, Anna Galore arrive, quelle que soit la situation, à nous mettre dans la peau du personnage principal, qu’il soit homme ou femme.

    Petite curiosité de ce recueil, la dernière nouvelle fait constamment référence aux histoires précédentes en utilisant un mot, une expression ou un lieu qui a été cité auparavant. Intéressant et original.

    J’ai treize envies se déguste comme une sucrerie que l’on veut faire durer. Lire une nouvelle par jour pour prolonger le plaisir et émoustiller ses sens me parait être une bonne thérapie contre la morosité. À lire seule-e ou en couple ;-)

    J’ai treize envies, Anna Galore, critique, carnet de lecture, livre, littérature, blog littéraire, extrait, premier chapitre, nouvelles, érotique, sexe, sexualité, relations sexuelles, hétéro, homo, extrait, premier chapitre, livre numérique, ebookDécouvrez la première nouvelle de ce recueil !

     

     

    J’ai treize envies – Anna Galore – Editions du Puits de Roulle – 2010