disparition

  • 0 commentaire

    Intimidation - Harlan Coben

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, Harlan Coben, Intimidation, Belfond, Audiolib, couple, secret, disparition, Olivier PrémelLors d'une soirée, un inconnu aborde Adam et lui révèle que sa femme Corinne a commis un terrible mensonge. Mais quand ce dernier la confronte, elle s'enfuit en laissant un étrange message... Cybercriminels, arnaqueurs, tueurs à gages... Qu'a fait Corinne, cette mère de famille sans histoires, pour se retrouver au cœur d'une étrange machination? Adam fera tout pour le découvrir, et pour retrouver celle qu'il croyait si bien connaître.

    Fan de la première heure de l'auteur américain, Ne le dis à personne fait partie de mes romans policiers préférés. Depuis, je ne rate (pratiquement) aucune nouvelle publication. Pourtant, depuis quelques temps, mon intérêt pour les écrits d'Harlan Coben s'émousse. 

     

    Alors que je me faisais une joie de découvrir Intimidation, c'est la déception qui m'habite au moment d'écrire cette chronique.

    Ce roman reste dans la lignée de ce que l'auteur a déjà écrit et réserve peu de surprises.

    Comme souvent dans les romans d'Harlan Coben, il est question d'une disparition, celle d'une mère de famille qui s'évanouit dans la nature en laissant son mari et ses enfants sans nouvelles. Malheureusement, la psychologie des personnages est très pauvre, ce qui m'a empêché de ressentir les émotions d'Adam ou de ses fils, pourtant confrontés à une situation particulièrement angoissante.

    La multiplication des personnages secondaires rend l'histoire un peu brouillonne d'autant que l'on peut s'interroger sur leur pertinence.

    Pourtant Intimidation est une histoire qui comporte beaucoup de rebondissements mais l'écriture, trop léchée et convenue, m'a fait passer à côté du suspense. Heureusement, la lecture qu'en fait Olivier Prémel nous maintien en éveil grâce à une interprétation très juste et des changements de voix intéressants.

    En relisant quelques chroniques d'autres romans d'Harlan Coben, je me rends compte que ses dernières publications sont très semblables, traitant de thèmes récurrents (l'utilisation des réseaux sociaux ou d'internet, le sport, la confiance dans le couple...), qui apparaissent encore ici dans leur intégralité. De plus, j'ai personnellement été interpellée et dérangée par le grand nombre de marques et d'enseignes citées, dont l'utilité n'est pas flagrante. Harlan Coben se lancerait-il dans le placement de produits?

    En bref, Intimidation n'est pas le plus grand cru de l'auteur américain, que l'on a connu en meilleure forme. Il manque un peu d'originalité mais est sauvé par un lecteur talentueux.

     

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, Harlan Coben, Intimidation, Belfond, Audiolib, couple, secret, disparition, Olivier PrémelRemerciement à Audiolib pour cette lecture.

    Intimidation - Harlan Coben - Audiolib - 2016

     

     

     

     

    Du même auteur: 

  • 0 commentaire

    Trois jours et une vie – Pierre Lemaitre

    Trois jours et une vie, Pierre Lemaitre, Audiolib, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, polar, policier, suspense, livre audio, Philippe Torreton, disparition, enfant, Robe de mariéAntoine a 12 ans lorsqu'il blesse mortellement Rémi Desmedt 6 ans. Complètement paniqué, il décide de cacher le corps dans un endroit qu'il connait comme sa poche, le Bois de Saint-Eustache. Aux premières loges puisque voisin direct de la famille Desmedt, Antoine va suivre les investigations, battues et communiqués de presse en direct, persuadé qu'il va rapidement être appréhendé. Ou comment un moment de colère peut gâcher une vie entière.

    Pierre Lemaitre a un don incomparable pour mettre le lecteur dans un état de tension difficilement tenable. Dans Trois jours et une vie, il nous place à la hauteur d'un enfant. La panique ressentie par Antoine, sa peur d'être démasqué et tout le stress accumulé nous sont transmis par petites touches, de façon presque insidieuse.

    L'auteur français n'a pas besoin de grands effets outranciers pour faire passer son message. Il ne tombe jamais ni dans la caricature de l'enfance ni dans l’erreur de faire parler l’enfant comme un adulte. Au contraire, les mots et le ton sont toujours justes, rendant cette histoire plus réaliste encore. Toute cette tension est accentuée par la voix de Philippe Torreton, le lecteur de ce livre audio, qui donne réellement vie aux personnages.

    Entre l’ambiance oppressante d'une petite ville où tout le monde se connait, s'épie et commente le moindre fait divers, les brusques accélérations du récit et les mille scénarios d’arrestation imaginés par Antoine, le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer.

    Et même si la fin m’a un peu déçue, j'ai écouté Trois jours et une vie d’une traite, comme happée tant par l’histoire que par la voix du lecteur.

    Remerciement à Audiolib pour cette agréable écoute.

    Trois jours et une vie – Pierre Lemaitre – Editions Audiolib – 2016

    Du même auteur:

     

  • 2 commentaires

    La fille de Brooklyn – Guillaume Musso

     La fille de Brooklyn, Guillaume Musso, XO Editions, avis lecture, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, polar, policier, enquête, disparition, étéJe me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L'horizon scintillait. C'est là qu'Anna m'a demandé : "Si j'avais commis le pire, m'aimerais-tu malgré tout ? " Vous auriez répondu quoi, vous ? Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l'aimerais quoi qu'elle ait pu faire. Du moins, c'est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d'une main fébrile, et m'a tendu une photo. "C'est moi qui ai fait ça." Abasourdi, j'ai contemplé son secret et j'ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours. Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot. Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu. Et depuis, je la cherche.

    Dans ce roman, Guillaume Musso met en scène des personnages ordinaires à qui il arrive des choses extraordinaires. Ou quand un événement banal a des conséquences inimaginables à l'autre bout de la planète.

    De Paris à Harlem, l'auteur nous emmène sur les traces d'Anna dans une enquête pleine de rebondissements et de surprises. Entre les recherches de Raphaël, le futur marié écrivain, et celles de Marc Caradec, un ancien flic à la retraite, les découvertes vont aller bon train. Mais elles vont aussi faire apparaître au grand jour une affaire non résolue que certains voudraient bien voir enterrée.

    La fille de Brooklyn est une enquête à tiroirs où la résolution d'une énigme pousse à d'autres questionnements. Que ce soit dans sa globalité ou dans les petits détails de l'enquête, tous les éléments s'imbriquent parfaitement pour créer une histoire complexe et cohérente. C'est un roman très bien construit et pensé, qui ne manque ni de rythme ni d'action et dans lequel le lecteur se laisse glisser sans difficulté.

    Guillaume Musso met l'accent sur l'enquête et la psychologie des personnages, auxquels on s'attache sans difficulté. Pour la première fois, il introduit le facteur politique dans un roman en abordant la campagne présidentielle américaine et les implications que suppose la découverte d'Anna pour un candidat à la Maison blanche.

    Du suspense, de l'émotion et une écriture fluide, de quoi faire de La fille de Brooklyn le polar incontournable de cet été.

    Téléchargez le premier chapitre pour avoir un petit avant-goût de ce roman (pdf).

    Découvrez aussi l'avis de Lilli

    La fille de Brooklyn – Guillaume Musso – XO Editions – 2016

    Du même auteur  :

     

  • 4 commentaires

    La fille du train – Paula Hawkins

    La fille du train, Paula Hawkins, Sonatine, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, policier, thriller, train, disparition, amour, couple, alcoolisme, film, Emily Blunt, Tate Taylor, cinémaChaque jour, Rachel prend le train qui la conduit de son domicile à Londres et vice-versa. Chaque jour, elle est assise à la même place et observe une jolie maison, dont elle imagine la vie des occupants, allant jusqu’à leur inventer des prénoms. Lorsque la jeune femme qui y vit disparait mystérieusement, Rachel se lance à sa recherche.

    Dès les premières pages, j’ai été interpellée par la situation personnelle de Rachel. Depuis son divorce avec Tom, qui l’a quittée pour une autre, elle passe son temps à ressasser le passé. Isolée, Rachel noie sa solitude dans l’alcoolisme, ce qui a des conséquences terribles : perte d’emploi, comportement violent et absence de tout souvenir de ce qu’elle a fait en étant ivre. Au-delà du thriller, La fille du train interroge donc sur les ravages de l’abus d’alcool et la situation de détresse des personnes qui la vivent.

    Comme dans un journal intime, les jours se succèdent et le lecteur découvre le quotidien de Rachel mais aussi des autres personnages féminins de cette histoire. La parole est ainsi donnée aux femmes, qui racontent comment elles ont vécu ces moments précis qui ont fait basculer leur vie dans l’horreur. Davantage un thriller psychologique qu’un roman policier, La fille du train nous plonge dans l’esprit troublé de Rachel, entretenant la confusion entre rêve et réalité.

    L’écriture de Paula Hawkins est efficace et sans temps mort puisque quasiment chaque page comporte son lot d’action et d’événements inattendus. La fille du train se lit vite, les pages se tournent sans que l’on s’en rende compte et la fin devrait en étonner plus d’un.

    Un premier roman à l’écriture bien maîtrisée qui nous démontre, si cela était encore nécessaire, que l’on ne connait jamais tout à fait ceux qui nous entourent.

    La fille du train a été adapté pour le cinéma, avec Tate Taylor à la réalisation et Emily Blunt dans le rôle de Rachel. La sortie est prévue pour octobre 2016. Voyez la bande-annonce pour vous faire une idée...

    La fille du train – Paula Hawkins – Sonatine Editions – 2016

     

  • 0 commentaire

    Ne pars pas sans moi – Gilly Macmillan

    Ne pars pas sans moi, Gilly Macmillan, Editions Les Escales, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, policier, thriller, enfant, disparition, familleC’est un dimanche après-midi comme un autre. Rachel et son fils de 8 ans se promènent en forêt. En un instant, ce qui devait être un moment de détente va se transformer en horreur : Benedict disparaît. La police se mobilise pendant plusieurs jours mais l’enfant reste introuvable. Le quotidien de Rachel devient alors un enfer, entre les journalistes qui campent devant sa porte, les inconnus qui l’insultent sur les réseaux sociaux, les accusations muettes de son ex-mari et sa propre culpabilité…

    Tandis que les jours s'égrènent depuis la disparition de Benedict, nous suivons l’avancement de l’enquête sous le regard de Rachel et de l’inspecteur James Clemo. Pour chacun d'eux, c'est aussi l'occasion de se raconter et de parler de l’impact qu’a eu cette affaire sur leur vie.

    Evidemment, dans ce genre d'affaire, toute la famille est suspectée, ce qui donne lieu à des disputes et au dévoilement de secrets jamais avoués. Les personnages ont une personnalité complexe particulièrement bien rendue par l'écriture de Gilly Macmillan, qui distille les informations au compte-goutte, nous laissant découvrir les personnages petit à petit.

    Par contre, je trouve dommage que le père de Benedict ait un rôle secondaire dans cette histoire, n'apparaissant qu'épisodiquement. J'aurais trouvé intéressant d'avoir son point de vue et son ressenti face à la disparition de son fils, sans forcément passer par l'intermédiaire de Rachel.

    Ne pars pas sans moi met aussi en avant les conséquences négatives de la surmédiatisation. On se rend alors compte de l’immense liberté que prennent les internautes, s’exprimant sans filtre, de façon agressive et en portant un jugement sans preuve. Bien ancré dans l’époque qui est la nôtre, ce roman met le doigt sur les dérives des réseaux sociaux en particulier et des médias en général.

    Tout au long du roman, le lecteur ressent la tension qui entoure cette disparition d'enfant. On s'identifie aux parents, à leur détresse et à leur difficulté à faire confiance à la police. Une enquête qui couvre quelques jours mais qui réserve pas mal de surprises et de rebondissements inattendus. Heureusement, les chapitres courts permettent de reprendre une respiration normale et de relâcher la pression.

    Je suis agréablement étonnée car Ne pars pas sans moi est le premier roman de Gilly Macmillan et le moins que l'on puisse dire est qu'elle sait y faire pour maintenir ses lecteurs en haleine. Une auteure à tenir à l'œil.

    Remerciement aux Editions Les Escales pour cette lecture.

    Ne pars pas sans moi – Gilly Macmillan – Editions Les Escales – 2016

    ne pars pas sans moi,gilly macmillan,editions les escales,livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,policier,thriller,enfant,disparition,famille