delicious

  • 0 commentaire

    Delicious – Mark Haskell Smith

    Cover Delicious.jpgJoseph, jeune cordon-bleu hawaïen, gère une entreprise de cantine pour les tournages venus profiter de l’exotisme de son ile. Une ambiance familiale et détendue sur fond de paradis tropical. Dans le monde impitoyable du showbiz américain, cela ne pouvait pas durer. Pas avec big Jack Lucey, le roi du secteur sur la côte ouest, qui doit à ses méthodes expéditives d’être assis sur un paquet de dollars et se trimballe une redoutable réputation. Face au débarquement en force de ce magnat de la malbouffe, les hawaïens organisent une riposte inoubliable…

    Dépaysement total et bien de saison avec ce roman qui nous emmène sur les plages d’Hawaï.

    J’avoue avoir eu quelques difficultés à entrer dans ce roman et ce, pour plusieurs raisons. La première est liée au fait que les scènes de sexe sont omniprésentes alors qu’elles n’ont aucun rapport avec l’histoire et ne la servent même pas, distillant juste un vocabulaire vulgaire tout au long du roman.

    De plus, Delicious est un roman dense mais trop fragmenté (deux pages sont consacrées à un personnage puis deux pages sur tel autre, etc.), ce qui rend le rythme très lent, donnant l’impression de faire du sur-place.

    Enfin, ce qui m’a le plus ennuyé est le fait qu’à la moitié du roman, on en était  encore à poser le décor que l’on avait lu en trois lignes sur la quatrième de couverture. Mais je ne me suis pas démontée pour si peu et j’ai lu Delicious jusqu’au bout. Je voulais savoir quelle serait la riposte inoubliable des hawaïens face à l’invasion US ! Mais, de nouveau, j’ai été déçue par cette fameuse réaction, attendue pendant près de 350 pages et qui n’a rien de génial…

    En résumé, un livre sans véritable fond, beaucoup de blabla pour ne rien dire, et qui m’a ennuyé. C’est le premier roman que je lis de cet auteur et ce sera probablement le dernier…

    Merci à Babelio et aux Editions Payot & Rivages pour cette lecture.

     

    Delicious – Mark Haskell Smith – Editions Payot & Rivages – 2013