cool

  • 7 commentaires

    Cool – Don Winslow

    Cover Cool.jpg« Cool raconte les débuts des héros déchirants rencontrés dans Savages. Ben le biochimiste pacifique, Chon le mercenaire des guerres au Moyen-Orient, et Ophélia, la bimbo blonde. Le cerveau, les muscles et la beauté. Inséparables, irrésistibles. En lançant leur fort lucrative entreprise de production/commercialisation d’un précieux cannabis cultivé hors sol, ils n’anticipent ni la violence de dealers qui tiennent la Californie du Sud ni le cynisme impitoyable de agents corrompus de la DEA. L’affrontement va les éclairer sur leurs origines : 20 ans plus tôt, leurs parents eux aussi ont vécu de la drogue, et l’héritage est sanglant. »

    Soyons clairs, le sujet du roman (cartels de la drogue, guerres de territoire…) ne m’a pas intéressé. Par contre, et c’est ce qui m’a fait lire le roman jusqu’au bout, j’ai bien aimé le style de l’auteur.

    S’il fallait définir Cool par un seul mot, je dirais : vivant. Tout simplement parce l’auteur nous fait des clins d’œil et qu’il crée une sorte de connivence entre le lecteur et les personnages, qui nous parlent directement. Cette façon de raconter l’histoire de ces trois comparses m’a donné le sentiment de faire partie de leur groupe et permet s’insuffler au roman un rythme, une impression de vitesse qui nous emmène dans son sillage.

    C’est la première fois que je lis un roman dont l’écrit est aussi particulier. Les  chapitres de quelques mots côtoient des paragraphes de plusieurs pages, avec de nombreuses phrases coupées de façon étrange. Cela m’a fait penser à la poésie où, pour respecter un certain nombre de syllabes, l’auteur coupe ses phrases en plusieurs vers. Sauf qu’ici, je n’ai pas compris la logique qui se cachait derrière ses coupures ni leur utilité.

    Un roman bourré de références américaines (musique, politique, cinéma…), qui sont toujours mises en perspective par le traducteur, de l’humour et un grand nombre d’histoires personnelles qui se déroulent sous nos yeux, pour ne nous livrer le lien qui les unit qu’à la dernière minute, provoquant un vrai étonnement.

    En bref, un bon roman pour qui souhaite connaitre tous les détails techniques de la culture du cannabis hors sol, l’enrôlement de jeunes dans la vente de la drogue ou le blanchissement d’argent, la corruption de flics… le tout dans un style très particulier qui vaut la peine d’être lu au moins une fois, même s’il ne m’a pas donné envie d’explorer plus loin l’univers de l’auteur.

    Logo Challenge Thrillers et polars Liliba.jpgMerci à Babelio et aux Editions du Seuil pour cette découverte.

    Ne manquez pas le premier chapitre de Cool.

    Lu dans le cadre du challenge Polars et Thrillers de Liliba

     

    Cool – Don Winslow – Editions du Seuil – 2012