caméra

  • 2 commentaires

    Ta gueule ! On tourne – Jade-Rose Parker

    Cover Ta gueule on tourne.jpg« Michel, chômeur longue durée, rêve de devenir réalisateur mais son scénario est refusé par toutes les maisons de production. Karen, dont il est secrètement amoureux, enchaine castings et projets minables alors qu’elle aspire à une carrière d’actrice hollywoodienne. Quant à leur ami François, ses montages financiers frauduleux l’ont mené à la faillite. […] Ces trois-là n’ont plus grand-chose à perdre. Ils vont se lancer dans une entreprise insensée : kidnapper les six plus grandes stars du cinéma pour pouvoir enfin tourner leur film. Un plan en béton. Mais ils ne savent pas encore que leur casting de rêve va leur causer bien des soucis… »

    Pour son premier roman, Jade-Rose Parker s’inspire de son expérience du cinéma et nous dévoile les coulisses peu reluisantes du 7e art. Entre les difficultés à se faire connaitre, les agents peu scrupuleux et le manque de soutien financier, ses héros sont confrontés aux problèmes de tout jeune cinéaste ou acteur débutant.

    Dans ce monde où les relations sont marquées par l’hypocrisie et les faux semblants, les acteurs choisis pour le film se montrent arrogants, orgueilleux, hautains et vaniteux. On les déteste d’emblée. Mais le tournage et l’éloignement de leur quotidien va finalement dévoiler la part d’humanité qui se cache sous ces masques et, par là même, nous les rendre plus sympathiques.

    Le ton général est humoristique mais ce roman ne manque pas pour autant de scènes plus sérieuses où les émotions prennent le dessus. Les dialogues sont naturels et criants de vérité, ce qui en fait une lecture sans prise de tête, qui nous fait voyager hors de notre quotidien.

    A noter, quelques particularités propres à ce roman comme le fait que l’on mentionne rarement le nom de famille des personnages ou que l’on ne saura rien du scénario puisqu’aucune information ne filtre quant au contenu du film. Certains lecteurs pointeront forcément ces éléments comme « manquants » mais leur absence n’empêche en rien la compréhension de l’histoire. Par contre, la question de la vraisemblance se pose face à ce film réalisé avec des bouts de ficelle, sans aucune équipe technique, mais qui cartonne lors d’un grand festival de cinéma... On aurait aimé en savoir un peu plus quand même…

    Comment kidnapper les plus grands acteurs du moment pour tourner un film sans budget ? Jade-Rose Parker nous donne une partie de la réponse dans cette comédie légère au rythme vif, qui vous fait passer un agréable moment de détente.

    Je remercie les Editions Kero, qui ont permis cette lecture.

    Ta gueule ! On tourne – Jade-Rose Parker – Editions Kero – 2013