burn out

  • 0 commentaire

    Workaholic – Morgan Magnin & Rosalys

    Cover Workaholic.jpgAmina est une jeune cadre dans une société informatique. En évoluant dans l’entreprise, les responsabilités et la pression sont de plus en plus importantes et la jeune femme ne compte plus ses heures supplémentaires. Jusqu’au jour où d'étranges évènements surviennent.

    Avec Workaholic, le scénariste aborde la productivité à outrance, provoquant surmenage, stress et burn out.

    Ma première réflexion, en lisant cette bande dessinée, a été de m’étonner du tout petit nombre de pages qui la constitue. Je me suis sentie un peu frustrée de ne pouvoir en lire davantage. D’autant que le thème abordé aurait mérité un approfondissement en raison de son actualité et de son importance. Le burn out étant aussi un sujet à connotation émotionnelle, j’aurai aimé que cet aspect soit davantage exploité, montrant l’évolution de la situation d’Amina.

    Mais, évidemment, quand on connait la genèse de Workaholic, on comprend mieux pourquoi l’auteur s’est contenté de 22 pages. Elle a en effet été réalisée lors d’un marathon dessiné qui imposait un thème et un nombre de pages limité, le tout créé en 23 heures consécutives.

    J’ai aimé les très jolis dessins de Rosalys, l’inspiration japonaise est bien visible et vraiment agréable.

     

    Logo Challenge été 2014.jpgWorkaholic – Morgan Magnin & Rosalys – Univers Partagés Editions – 2012

    workaholic-page1.jpgworkaholic-page2.jpgworkaholic-page3.jpg