benjamin lacombe

  • 8 commentaires

    Les amants papillons – Benjamin Lacombe

    Les amants papillons, Benjamin Lacombe, Seuil, critique, carnet de lecture, livre, littérature, blog littéraire, livre graphique, édition, bande dessinée, papillon, Japon, jeunesseLe jour de ses quatorze ans, Naoko apprend qu’elle doit quitter son petit village natal pour l’immense ville de Kyoto. Son père a prévu qu’elle y complète son éducation pour devenir une "jeune fille convenable". Mais Naoko aime lire et écrire. Avec l’aide de sa servante dévouée Suzuki, elle se travestit en garçon et parvient à réaliser les études de littérature. Elle y rencontrera Kamo et connaitra ses premiers émois adolescents.

    De nouveau, Benjamin Lacombe nous offre un très beau livre graphique qui ravira aussi bien les adultes que les plus jeunes. L’objet est une beauté à lui seul : un très grand format, une multitude de dessins en pleines pages, des découpages qui laissent entrevoir ou cachent la suite de l’histoire. On ne se lasse pas de contempler ce bel ouvrage.

    Les illustrations nous plongent dans la civilisation traditionnelle japonaise, avec ses décors feutrés et ses tenues colorées. Le texte étant peu présent, c’est à travers les dessins que l’auteur transmet les sentiments et émotions de la jeune Naoko, les papillons bleus constituant un fil conducteur dont on ne comprend la signification que plus tard.

    Il est vrai que l’histoire n’est pas d’une grande originalité. Le thème de l’amour naissant et contrarié a été abordé dans les contes à maintes reprises et cette version-ci n’y apporte rien de plus. Le grand intérêt de cet album réside donc dans le graphisme et l’objet-livre, tout en constituant une première approche intéressante de la culture japonaise pour les enfants.

    Les amants papillons – Benjamin Lacombe – Editions du Seuil – 2007

    Du même auteur:

    (clic sur les images pour agrandir)

    Les amants papillons, Benjamin Lacombe, Seuil, critique, carnet de lecture, livre, littérature, blog littéraire, livre graphique, édition, bande dessinée, papillon, Japon, jeunesse Les amants papillons, Benjamin Lacombe, Seuil, critique, carnet de lecture, livre, littérature, blog littéraire, livre graphique, édition, bande dessinée, papillon, Japon, jeunesse

  • 2 commentaires

    Le carnet rouge – Benjamin Lacombe & Agata Kawa

    Cover Le carnet rouge.pngWilliam Morris est l’initiateur du renouveau dans les arts décoratifs au 19e siècle. Considéré comme le fondateur du design moderne, il a notamment inspiré l’art nouveau en Europe. Le carnet rouge de Benjamin Lacombe nous narre l’histoire romancée de l’enfance de ce grand homme. Alors qu’il a 13 ans, le jeune William entre au Marlborough College pour devenir prêtre, selon la volonté de ses parents. Mais il s’y découvre une passion pour les formes, les couleurs et la littérature.

    Les thèmes de prédilection de Benjamin Lacombe se retrouvent dans ce livre : l’enfance, la mélancolie, le sentiment d’être différent… Le personnage de William Morris est admirablement décrit, enfant solitaire, il aime passer ses temps libres dans le luxuriant jardin de l’école, à observer la nature environnante et à dessiner.

    Les pages sont très fournies, remplies de fleurs, de plantes et d’animaux, comme un fil conducteur tout au long de l’histoire. Les illustrations, d’Agata Kawa, reflètent d’ailleurs très bien ce que seront les futurs textiles imprimés et tapisseries du designer britannique. Dans un univers proche de celui de Mathias Malzieu et de Tim Burton, les dessins sont imposants, un peu fantastiques et plutôt sombres.

    Outre l’attrait pour le dessin et la nature, le jeune William se découvre également une passion pour la littérature et la poésie en particulier, nous offrant quelques jolies rimes réparties sur tout le livre.

    Un très beau livre, une invitation à la rêverie et à l’observation de la nature.

    Le carnet rouge – Benjamin Lacombe & Agata Kawa – Editions du Seuil – 2010

    Du même auteur:

     

    (Clic pour agrandir les images)

    le carnet rouge,benjamin lacombe,editions seuil,critique,carnet de lecture,livre,littérature,blog littéraire,agata kawa,bande dessinée,roman graphique,plante,fleur,illustration,dessin,scénario,jeunesse,william morris,mathias malzieu,tim burton,fantastique,design,tapisserie,textile

    le carnet rouge,benjamin lacombe,editions seuil,critique,carnet de lecture,livre,littérature,blog littéraire,agata kawa,bande dessinée,roman graphique,plante,fleur,illustration,dessin,scénario,jeunesse,william morris,mathias malzieu,tim burton,fantastique,design,tapisserie,textile

     

  • 3 commentaires

    L’herbier des fées – Benjamin Lacombe & Sébastien Perez

    Cover L'herbier des fées.jpgL’herbier des fées est le journal de bord d’Aleksandr Bogdanovich, un grand scientifique russe du siècle dernier. Chargé par Raspoutine de créer un élixir d’immortalité, il se rend dans la forêt de Brocéliande pour y étudier les plantes médicinales et percer les mystères de cette forêt légendaire.

    Ce précieux carnet comprend les notes quotidiennes du scientifique, ce qui permet au lecteur de suivre l’avancement de ses recherches et de connaître le résultat de ses expériences. Agrémenté de nombreuses illustrations et croquis, l’auteur nous immerge au cœur de la forêt de Brocéliande, à la rencontre des plantes inconnues qu’Aleksandr découvre.

    Je trouve que le titre est vraiment bien choisi car ce livre constitue réellement un herbier, avec ses plantes séchées et collées, ses dessins en coupe sur papier calque, ses fiches classées par familles de plantes, etc. La seule différence avec l’herbier de notre enfance étant que les découvertes botaniques d’Aleksandr recèlent de nombreux secrets, dont celui d’abriter de minuscules petites fées, qui se cachent ci et là derrière de très jolis découpages en forme de feuillages.

    Outre son coté féerique, ce livre s’ancre également dans la réalité du moment (1914), que nous découvrons par le biais de la correspondance qu’entretien le scientifique avec son épouse restée en Russie pendant la guerre.

    L’herbier des fées est donc un livre étonnant à plus d’un titre. Le texte (de Benjamin Lacombe et Sébastien Pérez) fait voyager le lecteur en réveillant son âme d’aventurier et les très belles illustrations de Benjamin Lacombe terminent de nous plonger dans le monde merveilleux de la botanique et des légendes séculaires. Un livre graphique qui sort des sentiers battus et qui plaira autant aux enfants qu’aux adultes, aux premiers pour son histoire fantastique et aux seconds qui seront charmés par le soin donné à la réalisation de ce très bel objet.

    L’herbier des fées – Benjamin Lacombe et Sébastien Perez – Editions Albin Michel – 2011

    Du même auteur:

     

    (Clic sur l'image pour l'afficher en grand) 

    Extrait L'herbier des fées 2.jpg