avocat

  • 0 commentaire

    Dernier tango à Kaboul – Patrick Florès

    Dernier tango à Kaboul, Patrick Florès, Mon Petit Editeur, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, enquête, Afghanistan, Kaboul, Mexique, médecin, avocat, armée, policier, thriller, on achève bien les hérosUne avocate dépêchée au Mexique pour organiser la défense d'un photographe et un médecin français mobilisé auprès des Moudjahidins, ces deux-là n'avaient pas de raison de se rencontrer. Pourtant, la vie va les placer sur la même route, dans une enquête à hauts risques aux implications inattendues.

    Alors que les premiers chapitres posent le décor et présentent les différents personnages, des secrets de famille apparaissent au grand jour, donnant une nouvelle dimension à l'intervention de l'avocate à Mexico... et donnant le coup d'envoi d'une série de coups de théâtre qui déstabiliseront le lecteur.

    Comme dans son roman On achève bien les héros, Patrick Florès réussit l'exploit de nous intéresser à la thématique militaire grâce à une enquête de haut vol et un suspense maintenu tout au long du roman. Le lecteur n'a pas le temps de s'ennuyer tant les vies de Léa et Christian sont mouvementées, entre problèmes personnels et énigmes à résoudre. Plongés au cœur de secrets militaires et d’un scandale médical à grande échelle, ils se trouvent embarqués dans une aventure aux multiples conséquences, qui les poussera à dépasser leurs limites.

    Des personnages attachants et à la personnalité bien dessinée, une histoire qui nous tient en haleine jusqu'au final, tout ce que l’on attend d’un bon roman policier !

    Dernier tango à Kaboul, Patrick Florès, Mon Petit Editeur, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, enquête, Afghanistan, Kaboul, Mexique, médecin, avocat, armée, policier, thriller, on achève bien les hérosRemerciement à Mon Petit Editeur pour cette lecture.

    Découvrez le premier chapitre!

    Dernier tango à Kaboul – Patrick Florès – Mon Petit Editeur– 2014

     

     Du même auteur:

  • 2 commentaires

    Dix jours en février – Marc Uyttendaele

    Cover Dix jours en février.jpgAlors que Simon a rejoint son ex-compagne dans le désert tunisien, Nathalie se morfond. Elle compte les jours qui la séparent des bras de son amant. Dix jours… Une éternité pour elle qui ne peut se passer de son corps. Alors elle écrit à cet homme qu’elle aime.

    Jour après jour, nous accompagnons Nathalie dans son quotidien d’avocate. Mais le travail n’est plus sa priorité et les journées se diluent dans le brouillard, son esprit n’étant clair que lorsqu’elle pense à Simon. Elle convoque alors ses souvenirs et s’enivre de cette musique classique qu’il lui a fait découvrir, pour tenter de se rapprocher de lui. Mais la distance est bien là et les questions l’assaillent.

    Après Un lendemain matin, Marc Uyttendaele nous plonge dans les méandres de l’amour. Celui qui fait souffrir en raison de son éloignement, de son manque d’expression et de sa perte, toujours possible. Il montre l’amour dans ce qu’il a de passionnant, de violent mais aussi de douloureux.

    J’ai été étonnée de constater à quel point l’auteur a réussi à se mettre dans la peau d’une femme et je pense qu’un grand nombre d’entre elles se reconnaitra dans ce roman tant les questions et doutes de Nathalie sont universels. Et même si l’histoire se termine sur une note positive, mon sentiment général, en refermant ce livre, est proche de la tristesse. La bataille de Nathalie est loin d’être gagnée. Combien de temps cette situation va-t-elle durer ? Combien de temps tiendra-t-elle encore avant de s’effondrer pour de bon ? De nombreuses questions restent en suspens, nous laissant imaginer la suite.

    Et si cette histoire d’amour est la base du roman de Marc Uyttendaele, le contexte dans lequel elle se déroule n’est pas sans importance. En effet, l’auteur étant lui-même avocat, il lui tient visiblement à cœur que son roman soit en lien avec le milieu judiciaire belge, tout comme l’était son précédent titre. En effet, il place son roman à la fin des années ’90, période où la Belgique a connu quelques turpitudes lorsque des scandales politiques et bancaires ont été mis au jour. La profession du personnage principal la lie automatiquement à cette actualité et aux questions juridiques d’autant que Simon est le personnage-clé de ce démantèlement.

    Dix jours en février est donc un agréable roman qui nous plonge dans les affres de l’amour, entre euphorie et abattement, espoir et manque mais empli d’amour et de tendresse. À lire avec quelques grands noms de la musique classique en fond sonore.

    Dix jours en février – Marc Uyttendaele – Editions Luce Wilquin – 2007

    Du même auteur :

  • 0 commentaire

    Volte-face – Michael Connelly

    Cover Volte-face.jpgAlors qu’il a été condamné pour l’enlèvement et le meurtre d’une fillette, Jason Jessup vient d’être innocenté grâce à un test ADN. Après avoir passé 24 années derrière les barreaux, le voilà libre et en mesure de demander la révision de son procès. C’est Mickey Haller, habituellement avocat de la défense, qui représentera le peuple dans cette affaire très médiatisée. Secondé de son ex-femme et de l’enquêteur Harry Bosch, il va tenter de renvoyer Jessup en prison.

    J’avoue que la première partie du roman m’a un peu inquiétée. Le système judiciaire américain y est expliqué sous toutes les coutures et j’ai trouvé ça un peu laborieux et théorique. Mais très vite, les éléments concrets ont commencés à apparaitre au fil de l’enquête menée par Harry Bosch et je me suis laissé entrainer dans ce roman riche en rebondissements.

    La parole passe alternativement de Michey à Harry, chacun apportant un point de vue différent sur la situation. On suit en direct la mise en place d’une ligne d’accusation, les manœuvres de diversion et d’intimidation de chacune des parties et les débats animés en salle d’audience dans l’espoir d’obtenir le vote du jury.

    Et même si une bonne partie du roman se déroule au tribunal, le lecteur se trouve également au cœur de l’enquête : il participe aux filatures, accompagne Harry dans l’analyse des preuves matérielles ou l’établissement d’un profil psychologique… Et alors que l’équipe d’Haller pense avoir gagné, un nouveau rebondissement apparait, qui remettra tout en cause.

    Volte-face est le deuxième roman que je lis de Michael Connelly et c’est de nouveau une belle découverte, que je compte bien poursuivre avec ses autres romans policiers…

     

    Logo Challenge Thrillers et polars.jpgVolte-face – Michael Connelly – Editions Calmann-Levy – 2012 

     

     

     

    Du même auteur:

  • 3 commentaires

    Un lendemain matin – Marc Uyttendaele

    Cover Un lendemain matin.jpgPhilippe Julliard est professeur de sciences politiques et conférencier. Alors que son épouse le quitte en emmenant leurs deux filles, il se trouve pour la première fois confronté à la solitude. Et on découvre un homme dont la vie est comme « une rivière plate qui coule sans aucun remous ni passion ». Une vie qu’il qualifie lui-même de « vie autoroute », droite et rapide. Il a suivi la voie tracée qui se présentait à lui sans vraiment se demander quel était le sens qu’il donnait à tout ça.

    Même si je compatis aux difficultés que rencontre Philippe, je n’ai pas réussi à trouver cet homme sympathique. S’il est cultivé et a de nombreuses qualités professionnelles, c’est aussi un homme sans ampleur, qui subit sa vie sans se battre, qui se laisse entrainer par le chant des sirènes de la quarantaine et qui recherche la reconnaissance d’un maitre à penser.

    C’est la rencontre avec Julie, femme mystérieuse et inaccessible, qui va lui faire prendre conscience de la vie morne dans laquelle il s’enfonce. Comme un ouragan dans la vie bien rangée de Philippe, elle va bouleverser ses repères et, sans le vouloir, aider Philippe à redéfinir le mot « vie ».

    Un lendemain matin est une réflexion sur le sens que l’on donne à sa vie, sur l’écart qui sépare les rêves que l’on formulait lorsque nous étions enfants et la réalité de notre vie d’adultes. La quarantaine atteinte, un bilan s’impose. Et si, pour Philippe, il n’est pas réjouissant, il a l’avantage de lui permettre de rediriger sa vie et de s’investir dans de nouveaux projets, notamment la défense d’un homme politique accusé de corruption.

    Seul petit bémol selon moi : Une grande partie du roman donne la parole à Philippe. Et on est tellement plongé dans ses pensées que l’on s’imprègne de son désespoir et de son abattement, sur fond d’abus d’alcool et de tabac. Ça en devient déprimant…

    En publiant Un lendemain matin, Marc Uyttendaele réalise un vieux rêve et c’est plutôt réussi. Le style fluide nous emmène sans peine dans cette histoire toute en émotion et sentiments. L’auteur arrive remarquablement bien à transcrire les émois qui chamboulent Philippe et analyse leur signification dans le détail sans que cela ne paraisse lourd.

    Marc Uyttendaele  est un avocat bien connu en Belgique, notamment pour avoir plaidé lors d’affaires politiques qui ont fait grand bruit. Il connait donc bien le milieu dans lequel évolue Philippe ainsi que les risques d’une implication dans la défense d’un homme politique.

    Un lendemain matin a été adapté pour la télévision par Marian Handwerker avec Vincent Perez dans le rôle principal, sous le titre Avec le temps.

    Logo Challenge Luce Wilquin.JPG
    Ma première lecture pour le challenge Luce Wilquin de Minou !

     

    Logo Challenge ABC2013.jpg

     

     

     

     

    Un lendemain matin – Marc Uyttendaele – Editions Luce Wilquin – 1998

     

    Du même auteur: