avis

  • 0 commentaire

    Jules – Didier Van Cauwelaert

    Jules, Didier Van Cauwelaert, Albin Michel, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, amour, chien, aveugle, avisA 42 ans, Zibal est vendeur de macarons. Un jour, devant son stand, apparaît Alice, une jeune et belle aveugle qui s'apprête avec son labrador Jules à prendre l'avion pour Nice, où elle doit subir une opération pour recouvrer la vue. L'intervention est un succès mais, pour Jules, affecté à un autre aveugle, c'est une catastrophe. Jules fugue, retrouve Zibal et, en moins de vingt-quatre heures, devient son pire cauchemar.

    Quel plaisir de retrouver la verve de Didier Van Cauwelaert! Dès les premières pages, il nous extirpe de notre quotidien pour nous plonger dans cette histoire un peu folle avec humour et légèreté. Et même si on se doute rapidement de la fin, on pardonne volontiers à l'auteur qui a réussi à nous surprendre, nous étonner et nous faire rire. Ce roman est un concentré de péripéties invraisemblables et on sent que l'auteur s'est amusé à placer tous ces incidents sur la route de Jules et Zibal, partageant son plaisir avec le lecteur.

    J’ai été particulièrement touchée par le lien très fort qui unit le chien-guide à son aveugle. Le sentiment de responsabilité de Jules et son dévouement à sa maîtresse sont impressionnant, tout comme cette sensation de devenir inutile lorsqu’elle retrouve la vue et n’a plus besoin de lui.

    Les personnages sont attachants et il est aussi intéressant de voir le regard neuf qu'Alice pose sur notre société, une fois sa vue recouvrée. Comme un coup de projecteur sur le culte de la jeunesse et de la beauté, l'individualisme galopant et les nouvelles technologies qui isolent.

    Une agréable lecture, optimiste et légère, pour une parenthèse enchantée et un moment hors du temps.

    Jules – Didier Van Cauwelaert – Editions Albin Michel – 2015

    Du même auteur   :

  • 0 commentaire

    Eh bien dansons maintenant! – Karine Lambert

     Eh bien dansons maintenant!, Karine Lambert, Editions JC Lattès, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis, belge, L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes, amour, seniorMarguerite a toujours vécu dans l'ombre de son mari. Marcel a perdu celle qui était tout pour lui. Leurs routes se croisent, leurs cœurs se réveillent. Oseront-ils l'insouciance, le désir et la joie ?

    Dans ce roman, Karine Lambert donne la parole, non plus aux femmes, mais à des seniors. Alors qu’il est plutôt rare que la littérature aborde les thèmes de l'amour et des relations sexuelles chez les personnes âgées, j’apprécie que l’auteure traite ce sujet souvent considéré comme un tabou dans notre société.

    Avec des mots justes et sans mièvrerie, l’auteure belge nous parle de cet amour qui frappe au moment où on s'y attend le moins. Les personnages sont touchants de sincérité et on se prend d'affection pour Marcel et Marguerite, qui se sentent pleins de vie, avec des envies de liberté et de fantaisie alors que leur entourage les surprotège, les considérant comme de pauvres petites choses incapables.

    Eh bien dansons maintenant! est une vraie lecture-plaisir. Ce second roman confirme le talent de Karine Lambert dont la plume délicate et agréable nous emporte. Un roman d'une grande tendresse, comme un bonbon à laisser fondre dans la bouche et à savourer!

    Retrouvez aussi l'interview de Karine Lambert, à l'occasion de la sortie de son premier roman.

    Remerciement aux Editions JC Lattès pour cette belle découverte.

    Eh bien dansons maintenant! – Karine Lambert – Editions JC Lattès - 2016

    Du même auteur :

  • 1 commentaire

    Automne – Mons Kallentoft

     Automne, Mons Kallentoft, Le serpent à plumes, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, enquête, policier, hiver, Suède, Malin Fors, alcool, suédois, avis, chroniqueLa pluie automnale rafraîchit les douves du château de Skogsa, où flotte le corps de Jerry Petersson. Arriviste et arrogant, ce riche avocat comptait bon nombre d’ennemis. Mais lequel l’a poignardé? Rapidement, Malin Fors soupçonne les Fagelsjo, anciens propriéaires du château.

    Hiver, du titre du premier roman de Mons Kallentoft, m'avait laissée sur ma faim. J'ai néanmoins choisi de laisser une seconde chance à cet auteur suédois en lisant un autre livre de sa série saisonnière.

    Plusieurs éléments sont communs aux deux romans. Ainsi, l'auteur joue sur l'atmosphère automnale, les feuilles mortes, le brouillard et les nuages bas et gris compliquant fortement la tâche des policiers. Comme dans Hiver, le mort parle du fond de sa tombe et commente l'avancement de l'enquête. Malheureusement, cet élément, s'il a pu étonner la première fois, perd de son intérêt à force de répétition. De nouveau, je déplore le côté trop descriptif de ce roman qui nous raconte, par le menu, le passé des différents protagonistes, rendant Automne particulièrement ennuyeux.

    Si l'histoire et le traitement qu'en fait l'auteur n'ont pas emportés mon adhésion, on peut espérer que l'enquêtrice principale va me réconcilier avec Mons Kallentoft. Même pas. En guise d'enquêtrice de choc, voici Malin Fors, 35 ans, alcoolique et incapable de communiquer efficacement avec son entourage. Je n'ai pas réussi à m'attacher à cette femme qui passe son temps à boire et à s'apitoyer sur son sort, sans rien faire pour sortir de la situation dans laquelle elle s'est mise seule.

    La lecture de ce roman a été particulièrement difficile en raison de sa lenteur. Je ne pense pas que ma route croisera celle de Mons Kallentoft de sitôt.

    Automne, Mons Kallentoft, Le serpent à plumes, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, enquête, policier, hiver, Suède, Malin Fors, alcool, suédois, avis, chroniqueAutomne – Mons Kallentoft – Editions Le serpent à plumes – 2011

    Du même auteur: