amélie nothomb

  • 0 commentaire

    Frappe-toi le cœur - Amélie Nothomb

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,frappe-toi le coeur,amélie nothomb,audiolib,albin michel,rentrée littéraire 2017Fidèle au rendez-vous littéraire qu'elle fixe à ses lecteurs à cette période de l'année, Amélie Nothomb aborde, dans son dernier roman, une thématique qui dérange. Celle de la jalousie maladive d'une mère envers sa fille Diane.

    J'ai été très étonnée par ce roman, qui explore les personnalités narcissiques et jalouses et se penche en particulier sur les sentiments d'amour-haine qui peuvent exister entre une mère et sa fille. 

    On y retrouve sans conteste la patte de l'auteure belge, qui introduit également une sorte de suspense qui nous tient en haleine, impatients de connaitre l'avenir de Diane.

    Dans une grande partie du roman, c'est Diane qui occupe le rôle de narratrice. De son enfance à l'âge adulte, elle nous fait part de son ressenti et de son analyse du comportement de sa mère. Et, plus d'une fois, j'ai été dérangée par les propos qu'Amélie Nothomb place dans la bouche de l'enfant. Elle lui prête des capacités d'abstraction, de réflexion et de mise à distance qui sont impressionnantes pour une petite fille de cet âge, ce qui manque de réalisme à mon goût.

    Une histoire sadique, dans la lignée de certains romans précédents d'Amélie Nothomb, pour un roman particulièrement bon.

      

    "Frappe-toi le cœur, c'est là qu'est le génie"

    Alfred de Musset

     

    Remerciement à Audiolib pour cette belle découverte.

    Frappe-toi le cœur - Amélie Nothomb - Audiolib - 2017

    Du même auteur:

     

     

  • 4 commentaires

    Antéchrista - Amélie Nothomb

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,antéchrista,amélie nothomb,adolescence,albin michel, livre de pocheAvoir pour amie la fille la plus admirée de la fac, belle, séduisante, brillante, enjouée, audacieuse? Lorsque Christa se tourne vers elle, la timide et solitaire Blanche n'en revient pas de ce bonheur presque écrasant. Elle n'hésite pas à tout lui donner, et elle commence par l'installer chez elle pour lui épargner de longs trajets en train. Blanche va très vite comprendre dans quel piège redoutable elle est tombée. Car sa nouvelle amie se révèle une inquiétante manipulatrice qui a besoin de s'affirmer en torturant une victime. Au point que Blanche sera amenée à choisir : se laisser anéantir ou se défendre.

    Après quelques lectures décevantes et suite à de nombreux avis positifs sur ce roman, je renoue avec Amélie Nothomb à l'occasion du mois belge et de la lecture d'Antéchrista.

    Et mon bilan est plutôt positif tant j'ai été étonnée par cette lecture.

    L'auteure belge met en scène une adolescente mal dans sa peau et solitaire qui pense trouver une véritable amie en la personne de Christa. Mais cette situation, vécue par de nombreux jeunes et par Amélie Nothomb elle-même, n'est qu'un leurre.

    Très rapidement, c'est une relation malsaine qui se met en place entre les deux jeunes filles. Et c'est tout le talent de l'écrivain qui se manifeste à cet instant, laissant le lecteur complètement abasourdi face à la déferlante de haine qui s'abat sur Blanche.

    Antéchrista est de ces romans qui ne laissent pas indifférent. Parce que l'on a tous connu quelqu'un comme Blanche ou qu'on l'a été soi-même, parce que l'on a tous été témoins de scènes d'humiliation ou de tentatives de manipulation et que cela nous choque.

    C'est un roman très dur sur l'identité en construction, la période difficile de l'adolescence mais aussi sur les relations humaines en général et sur le besoin qu'ont certains d’asseoir leur domination pour se sentir exister.

    On retrouve le style d'écriture propre à Amélie Nothomb dans un roman qui restera pour moi probablement parmi les plus marquants, comme l'avait été Acide sulfurique.

     

    Antéchrista - Amélie Nothomb - Albin Michel - 2003 

    Du même auteur: 

     

     

     

  • 6 commentaires

    Pétronille – Amélie Nothomb

    Pétronille, Amélie Nothomb, Albin Michel, critique, carnet de lecture, livre, littérature, blog littéraire, rentrée littéraire 2014, champagne, compagnie, boire, dédicace, libraire, vidéo, mois belgeAlors qu’elle arrive à Paris à l’âge de 30 ans, la narratrice (qui n’est autre qu’Amélie Nothomb) se cherche un compagnon pour partager sa passion pour le champagne. Elle cherche à atteindre l’état d’extase et d’émerveillement qui accompagne l’ivresse et c’est en la personne de Pétronille Fanto qu’elle trouvera la personne adéquate. Ce roman est donc le récit de leurs beuveries et péripéties diverses.

    Après avoir lu plusieurs titres de l’auteure, mon avis sur Amélie Nothomb est plutôt mitigé.

    Si j'apprécie ses récits de fiction, Acide sulfurique étant d’ailleurs un de mes romans préférés, je m'intéresse beaucoup moins à ses romans autobiographiques. Personnellement, je ne vois pas l'intérêt de raconter son vécu de cette façon, laissant le lecteur s'interroger en permanence sur le vrai du faux de ce qui est dit.

    La plume de l'auteure belge est reconnaissable entre mille, les références sont multiples et ses thèmes de prédilection bien présents comme celui du champagne, sa boisson préférée, qu'elle ne manque pas de réclamer à chacune de ses interventions. J'ai été étonnée de voir l'auteure se mettre en scène dans des situations qui ne la montrent pas à son avantage, comme lors de ses mésaventures londoniennes.

    Le personnage de Pétronille est insaisissable. Caractérisé par son allure enfantine, elle adopte un comportement souvent déroutant mais étonne par sa connaissance approfondie de la littérature élisabéthaine. Ce personnage énigmatique est en fait la transposition de l’écrivaine Stéphanie Hochet, dont les titres de romans et les expériences professionnelles ont été légèrement modifiés par Amélie Nothomb.

    Un roman divertissant et agréable à lire mais qui n’a aucun autre intérêt pour moi que de faire passer le temps. Découvrez ce qu’en dit l’auteure dans cette vidéo.

     

    Pétronille – Amélie Nothomb – Editions Albin Michel – 2014

    Du même auteur  :

     

  • 2 commentaires

    Barbe bleue – Amélie Nothomb

    Cover Barbe bleue.jpgSaturnine, jeune belge de 25 ans, cherche une colocation à Paris, où elle travaille. Alors qu’elle est intéressée par la chambre proposée par Don Elimirio, elle apprend que les huit précédentes colocataires ont toutes disparu sans laisser de trace. Mais rien ne fait peur à Saturnine qui s’installe malgré tout, bien décidée à déjouer les plans de ce propriétaire extravagant.

    Avant de lire ce roman d’Amélie Nothomb, j’ai pris le temps de me replonger dans le conte original de Perrault, de façon à pouvoir confronter les deux récits en connaissance de cause. Et ma conclusion est plutôt mitigée.

    Dans les points positifs, je pointe l’habileté avec laquelle l’auteure belge a réussi à transposer ce conte à l’époque actuelle, mettant l’accent sur le rôle de la femme, plus indépendante et affirmée. J’ai aussi beaucoup apprécié le personnage de Saturnine pour son sens de la répartie, son intelligence et son caractère fort. Car cela est bien nécessaire pour vivre avec Don Elimirio au quotidien, ce membre de la noblesse espagnole étant plutôt original.

    Par contre, bien que le roman ne soit pas bien épais, 170 pages où il ne se passe rien ont fait de cette lecture une expérience décevante. Tout n’est que palabres interminables entre Saturnine et son propriétaire à l’occasion de diners en tête-à-tête. Et ce ne sont ni les effluves agréables de nourriture ni l’or des champagnes millésimés qui changeront l’affaire. Là où le texte original va droit à l’essentiel en quelques pages, le Barbe bleue d’Amélie Nothomb s’étire exagérément.

    Alors que j’avais adoré Acide sulfurique, je suis complètement passée à coté de cet huis clos étouffant. 

     

    Barbe bleue – Amélie Nothomb – Editions Albin Michel – 2012barbe bleue,amélie nothomb,editions albin michel,critique,carnet de lecture,livre,littérature,blog littéraire,conte,perrault,saturnine,meurtre,colocation,colocataire

    Du même auteur:

  • 1 commentaire

    Une forme de vie - Amélie Nothomb

    amélie nothomb,une forme de vie,albin michelIl est de notoriété publique qu’Amélie Nothomb reçoit une abondante correspondance et qu’elle a pour habitude de répondre aux courriers envoyés par ses lecteurs. Voilà le point de départ de ce roman : elle reçoit une lettre d’un militaire américain basé en Irak, avec qui une correspondance assidue va se mettre en place. Et réserver quelques surprises…

     

    Amélie Nothomb s’y met en scène, elle nous parle de cet échange si particulier et de l’intérêt qu’elle porte à la situation de ce militaire. Et à travers cette histoire, ce sont ses impressions, ses habitudes, son rapport à l’écriture, ses coups de gueule qu’elle nous livre.

    C’est vraiment un livre que l’on lit avec grand plaisir, qui met cette auteure archi connue à la portée de tous. Finalement, elle n’est pas si différente de nous...

     

    Mais on ne peut s’empêcher de se poser la question : est-ce qu’elle nous dépeint son monde et ses réelles impressions ou est-ce une fiction totale ?

     

     

     

    Une forme de vie - Amélie Nothomb - Albin Michel - 2010amélie nothomb,une forme de vie,extrait,critique,livre,carnet de lecture,lecture,albin michel,littérature,blog littéraire

     

    Du même auteur: