élixir

  • 3 commentaires

    Le poison d'amour – Eric-Emmanuel Schmitt

    Le poison d’amour, Eric-Emmanuel Schmitt, Editions Albin Michel, critique, carnet de lecture, livre, littérature, blog littéraire, amour, journal, mail, amitié, poison, mort, Shakespeare, Roméo et Juliette, élixir, adolescence, sexualité, théâtreA travers leurs journaux intimes, nous entrons dans la vie de quatre adolescentes qui voient leurs corps changer, qui découvrent la sexualité et la complexité des sentiments. Sérieuses et passionnées comme on peut l’être à cet âge, elles partagent leurs réflexions sur l’amour et l’amitié mais aussi sur le couple, dans un monde où les repères familiaux ont éclatés.

    Eric-Emmanuel Schmitt a cette capacité incroyable de se fondre dans ses personnages, aussi éloignés de lui fussent-ils. Je l’avais déjà remarqué dans Oscar et la dame rose (où il s’exprime comme un enfant de dix ans) et il le confirme dans Le poison d’amour. Le langage est frais et direct, propre aux adolescents d’aujourd’hui, mais sans vulgarité ni mièvrerie. J’ai aimé le ton et l’intelligence de ces jeunes filles qui s’interrogent sur le sentiment amoureux. L’amour prive-t-il de liberté ? Est-ce un poison qui peut détruire ?

    Le poison d’amour constitue le second volet d'un diptyque sur la passion, dont le premier tome est L’élixir d’amour. Dans les deux cas, cette exploration du sentiment amoureux s’effectue par l’intermédiaire de l’écrit (le courrier électronique dans le premier tome, les journaux intimes dans ce cas-ci) ; on retrouve également une couverture identique même si la couleur et l’orientation graphique diffère un peu.

    J’ai trouvé Le poison d’amour plus abordable, moins philosophique et j’ai pris beaucoup plus de plaisir à le lire, d’autant que les personnages sont réellement attachants. Le parallèle entre la vie des quatre adolescentes et la célèbre pièce Roméo et Juliette de Shakespeare est vraiment intéressant et, si on ne voit pas le lien au premier abord, il prend tout son sens à la fin du livre. Le final est d’ailleurs étonnant, presque choquant, tellement on s’y attend peu mais c’est là aussi tout le talent de l’auteur que de nous faire passer de la légèreté au drame en quelques pages.

    Un roman vraiment plaisant à lire, que j’ai préféré au premier tome, où Eric-Emmanuel Schmitt renoue avec le théâtre à travers de nombreuses références et citations issues des grandes œuvres classiques.

    Je remercie Gilles Paris pour cette lecture. 

    Le poison d’amour – Eric-Emmanuel Schmitt – Editions Albin Michel – 2014

    Du même auteur :

  • 2 commentaires

    L’élixir d'amour – Eric-Emmanuel Schmitt

    Cover L'élixir d'amour.jpg

    Il y a peu, Adam et Louise étaient encore amants mais l’infidélité d’Adam a conduit la jeune femme à la séparation. Tandis que lui vit toujours à Paris et qu’elle s’est expatriée à Montréal, c’est par courriers électroniques interposés qu’ils tentent de transformer leur passion en amitié, dénuée de tout désir charnel. A travers ces mails, ils s’interrogent sur l’origine de la passion et l’existence éventuelle d’un philtre qui pourrait déclencher l’amour.

    Voilà un roman qui me laisse perplexe. Les critiques parues dans les journaux et magazines divers sont toutes plus élogieuses les unes que les autres, présentant L’élixir d’amour comme LE roman de l’année.

    Eh bien, moi, j’ai été déçue.

    Le seul intérêt que je trouve à ce roman épistolaire se trouve dans le renvoi de balle permanent entre Adam et Louise, qui donne un certain dynamisme au récit. Mais, malheureusement, la forme ne fait pas tout et l’absence de réelle histoire m’a ennuyé au plus haut point.

    Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, que l’on prend finalement peu le temps de connaître et dont le portrait est dressé à grands traits peu flatteurs. Adam et Louise ne sont d’ailleurs que des prétextes tant le texte est centré sur la réflexion quasi philosophique sur l’amour et non sur leurs histoires personnelles.

    Eric-Emmanuel Schmitt explore le mystère qui poussent certaines personnes à être attirées l’une vers l’autre et à développer des sentiments amoureux. A travers les réflexions des personnages principaux, l’auteur nous pousse à nous interroger sur l’amour, la jalousie et le désir mais le final, qui dévoile un plan machiavélique, détruit en quelques mots toute la poésie que revêt le sentiment amoureux.

    Plus proche de la nouvelle que du roman, L’élixir d’amour aura été vite lu mais je n’en garderai aucun souvenir agréable.

    Lecture réalisée avec Florence, qui est aussi mitigée. Découvrez son avis ici.

    L’élixir d’amour – Eric-Emmanuel Schmitt – Editions Albin Michel – 2014

    Du même auteur :