éditions thélème

  • 5 commentaires

    Les morsures du passé – Lisa Gardner

    Cover Les morsures du passe.jpegDans ce roman, nous retrouvons D.D.  Warren, devenue commandant de la brigade criminelle de Boston. Chargée de l’enquête sur les meurtres de deux familles, elle va immédiatement mettre toute son équipe sur l’affaire. Mais quel lien peut-il exister entre ces deux familles à priori si différentes ? Notre enquêtrice préférée ne va pas tarder à le découvrir, pour notre plus grande frayeur…

    Cette fois, Lisa Gardner nous emmène dans le monde très fermé de la psychiatrie infantile. Entre des enfants qui délirent, qui s’automutilent ou tentent de tuer leur entourage, nos nerfs sont mis à rude épreuve. D’autant que l’auteure excelle dans l’art de nous faire entendre les pensées des personnages.

    A travers tout le roman, nous suivons trois femmes. D.D. Warren, toujours amatrice de bonne nourriture et en manque de sexe, que nous accompagnons tout au long de son enquête. Danielle, infirmière pédopsychiatrique qui ressasse sans cesse un traumatisme vécu lorsqu’elle était enfant et Victoria, mère du petit Evan, qui serait un garçon tout à fait adorable s’il ne menaçait pas de la tuer. Trois femmes que l’on suit au fil des chapitres, comme un fil rouge. Trois femmes avec leurs faiblesses mais surtout une force de caractère qui leur permet de faire face à des situations improbables.

    Un roman tout en nuance, qui nous met dans une situation impossible. Tiraillés entre l’identification aux adultes qui doivent gérer ces enfants psychotiques et l’attachement à ces petits bouts successivement anges et démons, on ne sait plus sur quel pied danser. Un roman effrayant, sur fond de sorcellerie et de passé douloureux, mais qui m’a appris beaucoup de choses sur certaines maladies mentales infantiles.

    Second roman de Lisa Gardner que j’écoute et, de nouveau, la voix d’Elodie Huber, tantôt rassurante et tantôt inquiétante, m’a permis une plongé totale dans l’univers de cette auteure.

    Logo Challenge Thrillers et polars Liliba.jpgJe remercie vivement les Editions Thélème pour cette belle découverte.

    Et une lecture de plus pour le challenge Thrillers et polars de Liliba!

    Les morsures du passé – Lisa Gardner – Editions Thélème

     

     

    Du même auteur : 

  • 7 commentaires

    La maison d'à côté – Lisa Gardner

    Cover La maison d'à côté.jpgAlors qu’il rentre de son travail au petit matin, Jason James découvre que son épouse n’est plus dans la maison et que leur fille de 4 ans, Clarissa, est seule. Alors que, dans cette situation, n’importe qui mettrait en branle son réseau de connaissances (amis, famille…), Jason Jones reste prostré. Il ne se décide à appeler la police que 3 heures après avoir constaté la disparition. Et lorsque l'inspectrice D.D. Warren prend cette enquête en charge, elle est confrontée à un Jason plutôt réticent à répondre à ses questions et pas très enclin à vouloir retrouver son épouse. Pourquoi ce comportement? Est-ce qu’il cache quelque chose ou est-ce pour protéger son enfant ?

    Avec La maison d’à côté, Lisa Gardner nous plonge dans le quotidien d’une famille qui semblait être idéale. Sauf que chaque personne a ses failles. Et celles que l’on découvre ici sont plutôt effrayantes…

    Dès les premières pages, j’ai été happée par cette histoire. La narration nous plonge dans une atmosphère étrange où règnent les mystères et les non-dits. Si on sent que Jason James est impliqué dans des faits graves, ils ne nous sont réellement dévoilés qu’à la fin, nous laissant tout le roman pour nous imaginer les pires horreurs et faire toutes les hypothèses possibles.

    J’ai bien aimé le fait que chaque chapitre donne la parole à un des protagonistes de l’histoire (mari, enquêteur, voisin, femme disparue…) car cela nous permet de voir la situation sous différents angles. Petit à petit, le passé de chacun refait surface, nous permettant ainsi de mieux comprendre leur comportement étrange.

    Les personnages sont très bien dessinés, réalistes et sans caricature. J’ai particulièrement apprécié le personnage de D.D. Warren, cette femme belle et sexy mariée à son boulot de flic, ainsi que ses remarques sarcastiques sur la vie de célibataire, le manque de sexe et sa gourmandise invétérée…

    La maison d’à côté est le premier roman de Lisa Gardner que je découvre. L’humour justement dosé et le suspense très bien maitrisé me donne envie de lire ses autres romans.

    En ce qui concerne le support audio, j’ai été charmée par la voix agréable et claire d’Elodie Huber. Cette comédienne a réussi à faire vivre les différents personnages en utilisant des intonations de voix variées, en chuchotant et en rendant à la perfection les voix malfaisantes ou le miaulement du chat. Découvrez l’interview d’Elodie Huber qui revient sur son expérience de lectrice de livres audio. 

    Logo Challenge Thrillers et polars Liliba.jpg

    Remerciement aux Editions Thélème pour cette belle découverte.

    Ce roman a été écouté dans le cadre du challenge Thrillers et polars de Liliba.

     

    La maison d’à coté – Lisa Gardner – Editions Thélème

     

    Du même auteur:

  • 3 commentaires

    Interviex d'une éditrice de livres audio

    Illustration interview.jpg

    Rendez-vous avec Hélène Lotito, éditrice aux Editions Thélème

    Pouvez-vous nous présenter les Editions Thélème (création, évolution…) ?

    Les éditions Thélème existent depuis plus de 20 ans et proposent « de grands auteurs lus par de grands acteurs ». Maison indépendante, toutes les parutions sont le fruit d’une volonté de transmettre le patrimoine littéraire au plus grand nombre à travers les lectures incarnées et éclairantes de comédiens de talent.

     

    Pourquoi faire le choix de se consacrer aux livres audio ?

    Des auteurs réputés difficiles d’accès comme Marcel Proust ou dans un autre registre, Pierre Bourdieu, trouvent toute leur dimension universelle à travers la lecture à voix haute, qui démocratise les grands textes et les grandes pensées. C’est une façon vivante d’entrer dans l’intimité d’un auteur, par la médiation d’une voix qui nous raconte des histoires, comme cela a été le cas depuis des temps immémoriaux.

     

    Depuis quelques années, on constate un engouement croissant pour les livres audio, comment l’expliquez-vous ?

    Jusqu’à récemment, seules des maisons indépendantes avaient osé prendre le risque de défendre le livre audio, depuis que sont entrées dans le marché des maisons de grands groupes, le travail de marketing et de visibilité s’est accru, en ce sens nous pouvons les remercier. Par ailleurs, le public de la littérature en tout genre a lui aussi beaucoup évolué, il est aujourd’hui connecté aux nouvelles technologies et sans doute plus ouvert à de nouvelles expériences. Car beaucoup de lecteurs assidus ont oublié leurs premières émotions littéraires : les contes que leur racontait leur maman ! Il faut donc les ramener petit à petit à se laisser bercer par un conteur, sans pour autant s’imaginer que cela ne nécessite aucun effort. Revenir à une écoute active, les enfants savent le faire, souvent les adultes ont oublié !

     

    Parlez-nous de votre travail en tant d’éditrice. En quoi consiste-t-il concrètement ?

    Il s’agit de choisir des textes du patrimoine, ou de faire confiance à ses coups de cœur, et de trouver LA voix qui saura incarner ou déplacer légèrement la ligne trop directe de l’incarnation du personnage principal pour offrir le maximum de liberté à l’imagination de l’auditeur tout en garantissant une compréhension parfaite du texte. C’est un pari à chaque fois !

     

    Comment choisissez-vous les livres qui seront postposés sur un support audio ?

    Tous les textes qui nous plaisent peuvent faire l’objet d’un livre audio. Les éditions Thélème ne préconisent aucune interprétation, seul le rythme de l’écriture compte pour entrer en elle et la faire sonner à l’audio, de ce fait rien n’est interdit.

     

    Votre maison d’édition a la particularité de faire lire ses textes par des personnalités du monde du théâtre ou du cinéma. Pourquoi ce choix ?

    Toujours dans le sens de l’accessibilité au plus grand nombre, quand une voix devient connue, on s’y réfère plus volontiers et en même temps, paradoxalement, l’oublie davantage à l’écoute.

     

    Selon vous, quelles sont les qualités nécessaires pour être un bon lecteur ?

    Il faut être un grand lecteur avant tout, aimer les textes, les auteurs, les mots. La voix peut se travailler, l’amour des livres non. Evidemment, il est nécessaire d’avoir une bonne diction, mais avant toute chose il faut avoir envie de transmettre par la voix un travail de profondeur sur le texte.

     

    De nouveaux projets  pour les Editions Thélème?

    Bientôt paraitront de beaux textes : J’accuse !, l’article de Zola sur l’affaire Dreyfus, lu magnifiquement par Jacques Weber, ainsi que L’Embellie par l’auteur de Rosa Candida, Pour seul Cortège de Laurent Gaudé, Métaphysique des tubes d’Amélie Nothomb, mais également La Domination masculine de Pierre Bourdieu… et bien d’autres titres à venir !

     

    Où peut-on vous retrouver (site, page Facebook, blog…) ?

    Sur notre site Internet (vente par correspondance, mais également une partie importante du catalogue en téléchargement), sur notre page FB et sur cet excellent blog ! Ainsi que sur Babelio, Vendredi Lecture, etc.. Et dans toutes les bonnes librairies !

     

    Un petit mot pour les lecteurs du blog Carnet de lecture?

    Pour le livre audio, c’est clairement le premier pas qui coûte ! Vous n’imaginez pas le volumineux courrier que nous recevons de défenseurs du livre audio qui avouent avoir d’abord eu beaucoup d’appréhension pour le premier ! Grâce à ce blog, vous pouvez nous demander notre catalogue et surtout un CD d’extraits de titres des éditions Thélème qui vous permettront de choisir au mieux votre premier livre audio et ainsi d’entrer dans le monde de la lecture à haute voix qui a déjà tant d’adeptes en Allemagne, aux Etats-Unis ou en Italie !

  • 0 commentaire

    OFFRE SPECIALE POUR LES LECTEURS DE CARNET DE LECTURE

    Carnet de lecture s'associe aux Editions Thélème pour vous proposer une offre d'été super avantageuse!

    Offre_blog.jpg

    Profitez de 50% de réduction sur votre prochaine commande de livres audio en utilisant le code Blogs2012!

    En plus, les frais de port sont offerts dès 40 € d'achat! C'est le moment de se faire plaisir. Action valable jusqu'au 31 août 2012!

    Rendez-vous sur le site des Editions Thélème et découvrez leur catalogue!

  • 5 commentaires

    Le rouge et le noir – Stendhal

    Cover Le rouge et le noir Thélème.jpgFermez les yeux, installez-vous confortablement et laissez-vous bercer par la voix envoutante de Michel Vuillermoz. Cet acteur prête sa voix à la lecture de ce chef d’œuvre de la littérature classique, publié pour la première fois en 1830 et écrit par Stendhal. Calme et douce, sa voix change cependant d’intonation selon la personne qui s’exprime, ce qui rend l’écoute vraiment agréable et garde l’ennui à distance.

    Julien Sorel est un jeune homme malingre qui ne fait rien de bon dans la fabrique de bois de son père. Ayant fait le séminaire, Julien connait le latin et se fait engager par le Maire de Verrieres comme précepteur des enfants. Pour ce fils de paysan qui méprise la bourgeoisie, il s’agit uniquement de gagner un peu d’argent. Mais, rapidement, il va s’intéresser à l’épouse du Maire, Madame Rénal, encore fort jolie. L’intérêt étant réciproque, Mme Rénal et Julien deviendront rapidement amants. Mais Julien est tiraillé entre son aversion pour la bourgeoisie et les idées capitalistes qu’elle véhicule et ses sentiments naissants pour sa maitresse. Oscillant sans cesse entre héroïsme et sentimentalisme, il sera contraint de quitter la maison des Rénal et s’exilera à Paris, où il deviendra le secrétaire du Marquis de La Mole. Mais, là aussi, sa passion pour une belle demoiselle de la bourgeoisie va avoir raison de lui.

    Le rouge et le noir est un roman historique. Il nous présente la révolution française de 1830, les relations politiques qui unissent les différents protagonistes ainsi que la structure sociale de l’époque et, notamment, la différence entre le quotidien de la bourgeoisie et celui du peuple.

    Stendhal, dans un vocabulaire châtié qui garde tout son charme, nous livre une histoire très descriptive. Qu’il s’agisse de nous dépeindre la ville et ses habitants ou les sentiments amoureux de Julien et de ses amantes, l’auteur nous immerge dans les réflexions des uns et des autres. Et leurs actes, qui pourraient paraitre complètement absurdes vus de l’extérieur, prennent alors tout leur sens.

    Si j’ai bien aimé ce roman, j’avoue que j’ai trouvé les descriptions assez longues. Je pense que si j’avais lu cette histoire sur un support papier, j’aurais probablement sauté certains passages trop descriptifs, ce qui n’est pas possible avec un livre audio.

    Je remercie encore les Editions Thélème pour m’avoir fait découvrir ce classique de la littérature française.

    Le rouge et le noir – Stendhal – Editions Thélème – 2008