Policiers/Thrillers

  • 0 commentaire

    Tenebra Roma - Donato Carrisi

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,tenebra roma,donato carrisi,calmann-levy,le chuchoteurDes conditions climatiques exceptionnelles obligent Rome a couper ses centrales électriques pendant une nuit. Or, une prophétie du pape Leon X affirmait qu'il ne fallait jamais jamais jamais que Rome se retrouve dans le noir total. Le black-out va en effet provoquer une recrudescence de la violence, mais surtout libérer un tueur, qui va profiter de l'occasion pour régler ses comptes.

    Tenebra Roma est le troisième volet de la série Marcus et Sandra, qui avait commencé par Le tribunal des âmes et Malefico. Pour ma part, je prends le train en marche puisque je n'ai pas lu les précédents tomes mais cela n'empêche pas la compréhension de l'histoire.

    Au contraire, l'auteur italien remet les choses en place et plante le décor, ce qui nous permet d'entrer très rapidement dans l'histoire.

    On est dans un vrai thriller psychologique, avec des personnages difficiles à cerner, des secrets inavouables et une sensation générale de tension dans une ville où tout est possible, et surtout le pire.

    Marcus et Sandra doivent faire face à une situation complexe prenant en compte la disparition d'un petit garçon, la mort suspecte d'un cardinal et des meurtres rituels. Le tout dans une ambiance d'apocalypse sur fond de religion, de secte et de luttes de pouvoir.

    Les informations nous arrivent au compte goutte au fil des découvertes du duo d'enquêteurs et on se prend au jeu des hypothèses avec beaucoup de plaisir. J'ai malheureusement deviné un élément important avant la fin mais le grand talent de Donato Carrisi ne m'a pas déçu puisque ce roman recèle de nombreuses autres surprises, que je n'avais pas découvertes. 

    Un très bon roman qui nous tient en haleine du début à la fin, à ne pas rater surtout si la thématique religieuse vous branche. Avec, en prime, les explications de l'auteur quant à sa démarche et ses recherches auprès de spécialistes pour mettre au point un scénario qui tienne la route. 

     

    Remerciement aux Editions Calmann-Levy pour cette lecture.

    Tenebra Roma - Donato Carrisi - Editions Calmann-Levy - 2017

    Du même auteur:

  • 0 commentaire

    Ne fais confiance à personne - Paul Cleave

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,ne fais confiance à personne,sonatine,rentrée littéraire 2017,un employé modèleIl y a pire que de tuer quelqu’un : ne pas savoir si on l’a tué.

    Jerry Grey a fait fortune en écrivant des romans policiers. Mais un Alzheimer précoce vient compliquer sa vie car, tout à coup, il se rend compte qu'il oublie un tas de choses : ses clés, sa voiture et, pire, ses souvenirs. Alors lorsqu'il commence à s'accuser de meurtres, le lecteur ne peut que s'interroger: réalité ou souvenirs lointains des situations qu'il inventées pour ses romans?

    Je ne suis pas la plus grande fan de Paul Cleave mais il faut bien avouer que ce dernier roman est particulièrement réussi. L'histoire oscille continuellement entre la réalité actuelle de Jerry, cloîtré dans une maison de santé, et les extraits d'un journal qu'il écrivait au tout début de sa maladie, dans l'espoir de ne pas perdre tous ses souvenirs.

    Ne fais confiance à personne commence plutôt lentement mais une soudaine accélération nous harponne définitivement et nous empêche de lâcher le roman. Et même si le titre peut donner quelques pistes, on se prend au jeu des hypothèses. Mais, avec un auteur comme Paul Cleave, le lecteur est perdant à tous les coups. Il arrive à nous tenir en haleine jusqu'au bout, avec une chute que l'on n'avait pas du tout envisagée.

    Au-delà du thriller psychologique, ce roman est aussi l'occasion pour le lecteur d'assister à la lente dégradation des fonctions cognitives de Jerry et de prendre conscience de la réalité de la maladie. Que ce soit sous l'angle du patient lui-même ou de celui de sa famille, Ne fais confiance à personne rend palpables les difficultés quotidiennes et la détresse des personnes qui souffrent d'Alzheimer. 

    Un roman qui me réconcilie avec Paul Cleave. 

     

    Remerciement aux Editions Sonatine pour ce bon moment de lecture.

    Ne fais confiance à personne - Paul Cleave - Editions Sonatine - 2017

    Du même auteur:

  • 3 commentaires

    L'invité sans visage - Tana French

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,l'invité sans visage,tana french,policierUne superbe jeune femme est retrouvée assassinée chez elle, au pied de sa table dressée pour un dîner romantique. L’inspecteur Antoinette Conway, de la brigade criminelle de Dublin, est chargée de l’enquête avec Stephan Moran. Tout condamne a priori le nouveau petit ami de la victime mais elle résiste, persuadée que l’affaire n’est pas si évidente que le laissent présager les apparences.

    Dublin, au mois de janvier, c'est plutôt froid et sombre. Tout comme la narratrice de ce roman, Antoinette. Personnage principal de L'invité sans visage, elle n'est ni attachante ni sympathique, voire même agressive, passant son temps à se plaindre du machisme de ses collègues et de son ambition bridée par son chef. D'accord, les collègues de la brigade criminelle lui en font voir de toutes les couleurs pour la tester mais je trouve que ses gémissements permanents prennent un peu trop de place dans le récit.

    La mise en place de l'enquête, des personnages et de leurs relations ainsi que des nombreux personnages secondaires (je m'y perdais complètement au milieu de la dizaine d'assistants qui épaulaient les enquêteurs) prend beaucoup de temps. Associé au fait que l'histoire est présentée de façon très linéaire, où il y a finalement beaucoup plus de discussions, d'analyses et d'hypothèses que d'action, j'ai eu l'impression de faire du surplace pendant une bonne partie du roman. Ce sont surtout les interrogatoires musclés et rapides qui m'ont stimulée plus que l'enquête policière particulièrement lente mais méticuleuse. 

    Avec L'invité sans visage, on est loin du thriller haletant. Personnellement, j'ai plutôt eu l'impression d'une histoire sans fin d'autant que le livre fait près de 600 pages. 

    Ma première incursion dans l'univers de Tana French m'a donc plutôt déçue. Je ne sais pas s'il s'agit là de son style d'écriture habituel mais, pour ma part, je n'ai pas accroché et j'aurai préféré que l'on soit davantage dans l'action et moins dans le discours.

     

    Remerciement aux Editions Calmann-Lévy pour cette lecture.

    L'invité sans visage - Tana French - Editions Calmann-Lévy - 2017

  • 1 commentaire

    La fille idéale - Gilly Macmillan

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,la fille idéale,gilly macmillan,escales,thrillerZoe est la fille idéale : élève brillante, enfant modèle, musicienne talentueuse. Pourtant, l'adolescente cache un lourd secret: quelques années auparavant, elle a été à l'origine d'un tragique accident. Un déménagement et un remariage plus tard, Zoé et sa mère tentent de se reconstruire au sein d'une nouvelle « famille idéale ». Mais lorsqu'un nouveau meurtre est commis, Zoé est sur la sellette.

    J'avais beaucoup aimé le premier roman de Gilly Macmillan, Ne pars pas sans moi, et j'attendais son second avec impatience.

    De nouveau, le lecteur se trouve projeté dans un roman très dynamique, avec une intrigue qui se met en place rapidement.

    Et si la structure de La fille idéale est morcelée (chaque chapitre donne la parole à un personnage, mêlant passé et présent), le tout est tellement bien orchestré que la lecture se fait naturellement et sans accroc. Les éléments du passé indispensables à la compréhension des événements présents sont dévoilés par petites touches, ce qui laisse le lecteur dans l'attente et lui permet d'élaborer ses propres hypothèses.

    Une histoire de famille, des cadavres dans le placard, des personnages malmenés par la vie auxquels on s'attache, un style direct et des chapitres courts. Tous les ingrédients sont présents pour faire de La fille idéale un roman addictif, qui confirme le talent de Gilly Macmillan.

     

    Remerciement aux Editions Les Escales pour cette lecture.

    La fille idéale - Gilly Macmillan - Editions Les Escales - 2017

    Du même auteur:

    - Ne pars pas sans moi

  • 0 commentaire

    La fille dans le brouillard - Donato Carrisi

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,la fille dans le brouillard,donato carrisi,thriller,médiasAvechot, un petit village dans les Alpes. Le Commandant Vogel est chargé de l'enquête sur la disparition de la jeune Anna Lou. Mais les choses ne vont pas se passer comme il le pensait.

    Ah, Donato Carrisi! Inconnu il y a encore quelques années, cet italien a réussi à se hisser tout en haut de la liste des meilleurs auteurs de thrillers en quelques romans bien pensés. Et La fille dans le brouillard ne fait pas exception.

    L'atmosphère du roman est mystérieuse et lourde. Donato Carrisi nous immerge dans le quotidien d'une petite communauté qui vit recluse au cœur de la vallée. Soumis à l'influence d'une confrérie religieuse très rétrograde, les habitants ont développé des idées très arrêtées sur l'homosexualité, l'avortement ou l'alcool. Dans cet environnement où tout le monde de connait depuis l'enfance, et suite à la disparition d'Anna Lou, les langues vont se délier et certains secrets vont être exposés au grand jour. Les conditions climatiques accentuent d'ailleurs cette impression d'enfermement tant le froid et la neige sont omniprésents. 

    Le personnage de Vogel est particulièrement intéressant. En difficulté professionnelle suite à une affaire qui a mal tourné, il espère rétablir son image auprès des médias grâce à cette disparition. Car la médiatisation est au cœur de la technique d'enquête du Commandant Vogel. Le lecteur assiste donc, stupéfait, à ses manœuvres pour attirer les médias et les mettre sur de fausses pistes. 

    Dans La fille dans le brouillard, Donato Carrisi met en évidence le rôle et l'influence des médias lors d'enquêtes de grande envergure. En effet, une enquête relayée par les grands médias obtient rapidement plus de moyens financiers et humains, ce qu'a bien compris Vogel, qui espère jouer sur ce tableau pour résoudre l'énigme de la disparition de la jeune fille. L'auteur italien met ainsi en avant un aspect auquel on pense rarement lorsque l'on suit l'actualité : tous ces faits divers que le public suit avidement constituent un marché extrêmement juteux pour les médias en termes de publicités mais aussi pour les communes concernées qui enregistrent d'immenses retombées économiques grâce au tourisme macabre. 

    La fille dans le brouillard est un très bon roman, dont la tension qui ne fait que monter au fil des pages. J'étais tellement prise par l'histoire que je n'ai pas vu le temps passer. Et, franchement, je ne serais pas étonnée qu'une adaptation au cinéma soit envisagée car l'histoire s'y prête particulièrement bien. 

    La fille dans le brouillard a été adapté pour le cinéma par Donato Carrisi lui-même. La sortie italienne est prévue pour le mois d'octobre 2017. A suivre!

     

    La fille dans le brouillard - Donato Carrisi - Editions Calmann-Levy - 2016livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,la fille dans le brouillard,donato carrisi,thriller,médias

    Du même auteur: