Carnet de lecture - Page 9

  • 1 commentaire

    Snjór - Ragnar Jónasson

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,snjor,ragnar jonasson,editions de la martinière,islande,froid,siglufjordurOn a beau dire à Ari Thor qu'il ne se passe jamais rien à Siglufjördur, les premiers jours de janvier 2009 sont plutôt mouvementés au vu du nombre de morts et de blessés qui se succèdent. A peine sorti de l'école de police, il se voit affecté à la ville la plus au nord de l'Islande. Isolé au cœur d'une petite communauté où chacun tient l’autre par ses mensonges et ses secrets, il va devoir démêler le vrai du faux envers et contre tous.

    Premier roman de Ragnar Jónasson traduit en français, Snjór plonge le lecteur dans l'atmosphère étrange d'un petit village de pêcheurs islandais. Uniquement accessible par un tunnel étroit creusé à même la montagne, Siglufjördur provoque un sentiment de claustrophobie aussi bien chez le personnage principal que chez le lecteur. La neige tombe sans discontinuer, bloquant même l'accès au tunnel et isolant la population, la nuit polaire plonge les habitants dans l'obscurité permanente et les ragots vont bon train.

    Dans cette communauté particulièrement soudée, Ari a bien du mal à s'intégrer, d'autant qu'il est lui-même éloigné de sa famille et de sa petite amie, qui a refusé de le suivre dans ce trou perdu.

    Plusieurs histoires se racontent en parallèle, ce qui maintient le suspense et la tension. Les personnages sont nombreux mais leurs vies sont racontées dans le détail, ce qui permet de s'approprier leur passé et de tenter des hypothèses quant aux liens qui les unissent.

    Comme dans tout bon roman islandais, les noms des personnages et des lieux sont absolument imprononçable pour nous, ce qui complique un peu la lecture. Mais cela fait partie du charme de ces romans aux décors que l'on imagine majestueux.

    Un bon roman policier, bien écrit, à lire au coin du feu tant la neige et le froid sont omniprésents. Poulain d'Henning Mankell, Ragnar Jónasson est de ces auteurs scandinaves avec lesquels il faudra compter à l'avenir.

     

    Snjór fait partie de la série Dark Iceland, dont un deuxième tome vient de sortir : Mörk. Cette série comprend 8 tomes mais, allez savoir pourquoi, ils ne sont pas traduits ni publiés en français dans l'ordre d'origine.

     

     

    Snjór - Ragnar Jónasson - Editions de la Martinière - 2016livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,snjor,ragnar jonasson,editions de la martinière,islande,froid,siglufjordur

     

  • 0 commentaire

    Lonely Child - Pascale Roze

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,pascale roze,lonely childA 90 ans, Odile Mourtier voit sa vie basculer lorsqu'elle se rend compte qu'elle apparaît dans un roman tiré d'une histoire vraie. Elle se remémore alors un séjour chez son grand-père, qui vivait à Troyes et qui avait adopté un jeune garçon Amazouz, devenu son ami. 

    Cette lecture va être l'occasion pour Odile de revenir sur son histoire familiale et, en particulier, sur le passé de son grand-père militaire. S'ensuit alors le récit détaillé de son parcours militaire en Algérie et au Maroc, où la présence française était censée pacifier le pays.

    Dire que je suis déçue de Lonely child est peu de chose. Alors que j'avais beaucoup aimé Passage de l'amour, je me suis trouvée ici face à un roman très descriptif et linéaire, sans aucun effet de style ni surprise. 

    J'ai probablement raté quelque chose mais je suis complètement passée à coté de ce roman. Difficile pour moi de m'identifier à une personne de cet âge qui se souvient d'une époque qui m'est complètement étrangère et qui n'évoque rien dans mon histoire personnelle ou familiale. Je suppose que ce type de roman parlera davantage aux lecteurs français, marqués par cette période importante de leur histoire militaire.

    Par contre, j'ai davantage apprécié les chapitres où Odile Mourtier aborde sa passion pour la musique et les actions menées dans le cadre de sa fondation musicale. Au détour d'une phrase, on y découvre notamment que le titre de ce roman fait référence à l'oeuvre du même nom du compositeur québécois Claude Vivier.

    En bref, un court roman de 63 pages qui m'a paru très long. 

    Je remercie néanmoins les Editions Stock pour cette lecture.

     

    Lonely child - Pascale Roze - Editions Stock - 2017

    Du même auteur:

     

    Découvrez l'interview de Pascale Roze accordée à RTS, à l'occasion de la sortie de Lonely child.

     

     

  • 4 commentaires

    Antéchrista - Amélie Nothomb

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,antéchrista,amélie nothomb,adolescence,albin michel, livre de pocheAvoir pour amie la fille la plus admirée de la fac, belle, séduisante, brillante, enjouée, audacieuse? Lorsque Christa se tourne vers elle, la timide et solitaire Blanche n'en revient pas de ce bonheur presque écrasant. Elle n'hésite pas à tout lui donner, et elle commence par l'installer chez elle pour lui épargner de longs trajets en train. Blanche va très vite comprendre dans quel piège redoutable elle est tombée. Car sa nouvelle amie se révèle une inquiétante manipulatrice qui a besoin de s'affirmer en torturant une victime. Au point que Blanche sera amenée à choisir : se laisser anéantir ou se défendre.

    Après quelques lectures décevantes et suite à de nombreux avis positifs sur ce roman, je renoue avec Amélie Nothomb à l'occasion du mois belge et de la lecture d'Antéchrista.

    Et mon bilan est plutôt positif tant j'ai été étonnée par cette lecture.

    L'auteure belge met en scène une adolescente mal dans sa peau et solitaire qui pense trouver une véritable amie en la personne de Christa. Mais cette situation, vécue par de nombreux jeunes et par Amélie Nothomb elle-même, n'est qu'un leurre.

    Très rapidement, c'est une relation malsaine qui se met en place entre les deux jeunes filles. Et c'est tout le talent de l'écrivain qui se manifeste à cet instant, laissant le lecteur complètement abasourdi face à la déferlante de haine qui s'abat sur Blanche.

    Antéchrista est de ces romans qui ne laissent pas indifférent. Parce que l'on a tous connu quelqu'un comme Blanche ou qu'on l'a été soi-même, parce que l'on a tous été témoins de scènes d'humiliation ou de tentatives de manipulation et que cela nous choque.

    C'est un roman très dur sur l'identité en construction, la période difficile de l'adolescence mais aussi sur les relations humaines en général et sur le besoin qu'ont certains d’asseoir leur domination pour se sentir exister.

    On retrouve le style d'écriture propre à Amélie Nothomb dans un roman qui restera pour moi probablement parmi les plus marquants, comme l'avait été Acide sulfurique.

     

    Antéchrista - Amélie Nothomb - Albin Michel - 2003 

    Du même auteur: 

     

     

     

  • 0 commentaire

    Cet été-là - Martin Lee

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,cet été-là,martin lee,sonatine,thriller,disparition enfantTout ce qu'on a su de cette soirée-là, c'est que Katie Mackey, 9 ans, était partie à la bibliothèque pour rendre des livres et qu'elle n'était pas rentrée chez elle. Puis peu à peu cette disparition a bouleversé la vie bien tranquille de cette petite ville de l'Indiana, elle a fait la une des journaux nationaux, la police a mené l'enquête, recueilli des dizaines de témoignages, mais personne n'a jamais su ce qui était arrivé à Kathy. Trente ans après, quelques-uns des protagonistes se souviennent. Tous prennent la parole, évoquent leurs souvenirs. Des secrets émergent, les langues se délient. 

     

     Les personnages sont attachants et bien construits. Lorsque l'on gratte le vernis qui se trouve en surface, on découvre des hommes et des femmes éprouvés par la vie, en décalage avec les autres mais qui tentent de s'adapter au monde et aux gens comme ils peuvent. Leur manque d'affection est tellement grand qu'ils sont prêts à tout pour obtenir un peu d'amour. Et puis, tous ces personnages ont des secrets inavouables, des ressentiments, des cas de conscience dont ils ne parlent pas mais qui les rongent et qui constituent le sel de ce roman de Martin Lee.

    L'auteur donne la parole à chacun de ses personnages, qui a ainsi l'occasion de nous donner sa version des faits (la disparition de l'enfant et les événements qui s'en sont suivis). J'ai particulièrement apprécié le fait que les personnages interpellent directement le lecteur, lui enjoignant de poursuivre sa lecture et d'aller au-delà de ses aprioris.

    Une fois entamé, je n'ai plus pu lâcher Cet été-là tant ce roman donne envie de connaitre la résolution de cette énigme où les informations n'apparaissent qu'au compte goutte, ce qui laisse le lecteur dans une certaine attente plutôt agréable. 

    Remerciement aux Editions Sonatine pour cette lecture.

    Cet été-là - Martin Lee - Sonatine - 2017

     

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, Cet été-là, Martin Lee, Sonatine, Thriller, disparition enfant

  • 0 commentaire

    Les échoués - Pascal Manoukian

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,pascal manoukian,les échoués,points,moldavie,somalie,bangladesh,migrant1992. Lampedusa est encore une petite île tranquille et aucun mur de barbelés ne court le long des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla. Virgil le Moldave, Chanchal le Bangladais et Assan le Somalien, sont des pionniers. Bientôt, des millions de désespérés prendront d’assaut les routes qu’ils sont en train d’ouvrir. Arrivés en France, vivants mais endettés et sans papiers, les trois clandestins vont tout partager, les marchands de sommeil et les négriers, les drames et les petits bonheurs.

    Les échoués est un roman poignant et qui ne laisse pas indifférent. Pascal Manoukian nous raconte ces hommes qui fuient la guerre, les enfants soldats, les mutilations génitales des petites filles et tant d'autres horreurs. Il ne nous épargne rien des galères rencontrées par les migrants dans leur périple vers l'Europe. Car pour eux, la France est synonyme de liberté, le lieu idéal de vie pour eux et pour leur famille, quand celle-ci n'a pas été tuée au pays.

    Mais le pays de cocagne rêvé est parfois loin de ce qu'ils avaient imaginé. Les migrants réalisent rapidement que leur chemin vers la liberté sera semé d'embûches : faim, agressions, exploitation des patrons, humiliations, etc. Sans jamais s'apitoyer ni juger, Pascal Manoukian nous raconte la vie de ces réfugiés clandestins avec réalisme et beaucoup d'humanité.

    Les personnages sont attachants et très bien rendus, ce qui ajoute à la dureté de ce roman. On ne peut s'empêcher de ressentir de l'empathie pour ces hommes qui n'ont plus rien mais qui se raccrochent à une photo de leur famille ou à un objet-souvenir qui leur donne le courage de se battre pour une vie meilleure.

    Un récit fort, malheureusement toujours d'actualité, qui nous fait prendre conscience du fossé existant entre nos vies européennes bien rangées et le quotidien dans ces pays pauvres et dévastés par la guerre ou la corruption.

    Contrairement à ce que ma chronique pourrait laisser penser, Les échoués n'est pas pour autant un roman triste. Parce que, pour toutes les difficultés rencontrées, il y a aussi quelques moments de grâce qui laissent penser qu'un avenir meilleur est réellement possible.

    Evidemment, Pascal Manoukian, qui a longtemps exercé en tant que journaliste de guerre, connait bien les pays dont il parle, ce qui lui donne un crédit supplémentaire. J'ai aimé son écriture réaliste et sans pathos, qui analyse aussi la situation. 

    Même ce qui semble terne chez vous brille à nos yeux! Plus vous vous rendez la vie belle et plus vous nous attirez comme des papillons. Et ça ne fait que commencer, nous sommes les pionniers, les plus courageux. Vous verrez, bientôt des milliers d'autres suivront notre exemple et se mettront en marche de partout où l'on traite les hommes comme des bêtes. Il n'y aura aucun mur assez haut, aucune mer assez déchaînée pour les contenir. Parce que ce qu'il y a de pire chez vous est encore mieux que ce qu'il y a de meilleur chez nous.

     

    Enfin, la chute arrive comme un coup de fouet, elle nous arrache le cœur tant elle constitue une preuve d'amour de Virgil pour sa famille et ses amis d'infortune.

     

    Remerciement à Babelio pour cette lecture.

    Les échoués - Pascal Manoukian - Editions Don Quichotte - 2015