Carnet de lecture - Page 7

  • 0 commentaire

    Quand on n'a que l'humour - Amélie Antoine

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,quand on n'a que l'humour,amélie antoine,michel lafon,humoriste,scèneC’est l’histoire d’un humoriste en pleine gloire, adulé de tous, mais qui pense ne pas le mériter. Un homme blessé qui s’est accroché au rire comme on se cramponne à une bouée de sauvetage. C’est aussi l’histoire d’un garçon qui aurait voulu un père plus présent, qui a grandi dans l’attente et l’incompréhension.C’est une histoire de paillettes et de célébrité, mais, surtout, l’histoire d’un père et d’un fils à qui il aura fallu plus d’une vie pour se trouver.

     

    Le personnage d'Edouard Bresson est très bien construit. Son enfance de petit garçon bègue, qui s'est construit dans la culpabilité et sous l'emprise d'un père autoritaire, a provoqué d'importantes failles. Devenu adulte et malgré un très grand succès professionnel, le manque de confiance et l'impression d'être un imposteur que l'on va démasquer le poursuit. Son besoin de reconnaissance est incommensurable mais, surtout, il voudrait pouvoir déceler une lueur d'admiration dans le regard de son fils qui ne le regarde même plus.

    Entre passé et présent, la vie d'Edouard défile sous nos yeux, provoquant un attachement et un élan d'empathie pour ce personnage mal aimé.

    Les dialogues sont peu nombreux, Edouard et son fils nous racontent, simplement, leurs vies et les éléments à coté desquels ils sont passés. Pourtant, je ne me suis pas ennuyée une seconde à la lecture de ce roman. C'est un vrai travail d'introspection que l'auteure met au jour, mettant l'accent sur les sentiments et les émotions des personnages.

    Sans exagération ni lamentations, Amélie Antoine fait de cette histoire un roman émouvant et touchant, qui m'a plus d'une fois laissé la gorge serrée.

    Une belle découverte que celle de cette auteure à découvrir.

     

    Remerciement aux Editions Michel Lafon pour cette agréable lecture.

    Quand on n'a que l'humour - Amélie Antoine - Michel Lafon - 2017

      

  • 1 commentaire

    Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une - Raphaëlle Giordano

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,raphaëlle giordano,eyrolles,développement personnel,ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'unCamille a tout pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts? Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Sa rencontre avec Claude, routinologue, va transformer sa vie...

    Au contact de Claude, Camille découvre qu'elle souffre de routinite aigüe.

    "C'est une affection de l'âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptomes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude..."

     Elle va donc suivre les conseils de ce spécialiste d'un genre nouveau, qui va lui proposer de réaliser toutes sortes d'activités pour se sentir mieux dans son corps, dans sa tête et dans sa vie en général.

    Personnellement, je qualifierai cet ouvrage de guide de développement personnel et non de roman. Au départ, j'ai été intriguée en découvrant l'éditeur puisque les Editions Eyrolles sont reconnues pour leurs très bons livres pratiques mais en aucun cas pour leurs romans. Finalement, on se trouve face à un simulacre de roman, face à une théorie de développement personnel que l'on a intégré à une pseudo histoire romanesque.

    L'histoire est linéaire, sans aucun intérêt, bourré de bons sentiments et très pauvre d'un point de vue stylistique. Le "roman" est uniquement le support pour faire passer la théorie de Raphaëlle Giordano, par ailleurs auteure de guides de développement personnel. 

    Loin de moi l'idée de déprécier les lecteurs de tels guides parce que je pense qu'ils peuvent réellement aider certaines personnes à reprendre confiance en elles et à comprendre les mécanismes qui les empêchent d'aller de l'avant. Mais, dans le cas de ce titre, c'est la méthode employée par l'auteure et l'éditeur qui me dérange.

    Basé sur la psychologie positive, le bon sens et la théorie des petits pas qui provoquent de grands changements, cet ouvrage ne contient pas d'idées innovantes mais développe certains concepts très originaux (empathie sèche/mouillée) qui m'ont bien fait rire. Avec les mots clés mis en gras au cas où vous n'auriez pas compris les concepts importants de la méthode...

    Bref, un roman comme une supercherie ou comment vendre plus de livres en surfant sur la vague du développement personnel sans se fouler. 

     

    Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une - Raphaëlle Giordano - Groupe Eyrolles - 2015

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,raphaëlle giordano,eyrolles,développement personnel,ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'un

     

  • 4 commentaires

    Ne sautez pas! - Frédéric Ernotte

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,ne sautez pas,frédéric ernotte,c'est dans la boite,belgeEst-ce forcément mal de ne pas faire le bien ? Assis sur le toit d'un des plus hauts gratte-ciel de Bruxelles, Mathias est songeur. Les jambes du laveur de vitres balancent dans le vide à plus de cent mètres du sol. Alors qu'il réfléchit au travail d'intérêt général que la justice lui a imposé, un homme paniqué surgit derrière lui. Mathias ne le sait pas encore, mais la minute qui va suivre va radicalement changer sa vie.

    J'avais hâte de découvrir le nouveau roman de Frédéric Ernotte, dont j'avais adoré C'est dans la boite.

    Au départ, j'ai été séduite. Le ton est donné dès les premières lignes, il y a du rythme et du dynamisme, qui donnent envie d'en lire toujours plus. 

    Le personnage principal vaut le détour, avec ses idées loufoques, son franc-parler et son humour. Bref, on ne s'ennuie pas.

    Mais j'attendais peut-être trop de ce second roman. J'ai trouvé qu'il y avait pas mal de monologues un peu longuets et je n'y ai pas retrouvé le suspense qui m'avait tant plu dans le premier roman.

    Au final, Ne sautez pas ! n'est pas du tout un roman policier. Il aborde la question de l'aide humanitaire avec légèreté, mettant l'accent sur les actions que chacun peut mettre en place pour venir en aide aux autres, même à l'autre bout du monde.

    Un roman qui m'a laissé sur ma faim. Dommage.

    Ne sautez pas! - Frédéric Ernotte - Editions La Jouranie - 2016

    Du même auteur:

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,ne sautez pas,frédéric ernotte,c'est dans la boite,belge

  • 1 commentaire

    Snjór - Ragnar Jónasson

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,snjor,ragnar jonasson,editions de la martinière,islande,froid,siglufjordurOn a beau dire à Ari Thor qu'il ne se passe jamais rien à Siglufjördur, les premiers jours de janvier 2009 sont plutôt mouvementés au vu du nombre de morts et de blessés qui se succèdent. A peine sorti de l'école de police, il se voit affecté à la ville la plus au nord de l'Islande. Isolé au cœur d'une petite communauté où chacun tient l’autre par ses mensonges et ses secrets, il va devoir démêler le vrai du faux envers et contre tous.

    Premier roman de Ragnar Jónasson traduit en français, Snjór plonge le lecteur dans l'atmosphère étrange d'un petit village de pêcheurs islandais. Uniquement accessible par un tunnel étroit creusé à même la montagne, Siglufjördur provoque un sentiment de claustrophobie aussi bien chez le personnage principal que chez le lecteur. La neige tombe sans discontinuer, bloquant même l'accès au tunnel et isolant la population, la nuit polaire plonge les habitants dans l'obscurité permanente et les ragots vont bon train.

    Dans cette communauté particulièrement soudée, Ari a bien du mal à s'intégrer, d'autant qu'il est lui-même éloigné de sa famille et de sa petite amie, qui a refusé de le suivre dans ce trou perdu.

    Plusieurs histoires se racontent en parallèle, ce qui maintient le suspense et la tension. Les personnages sont nombreux mais leurs vies sont racontées dans le détail, ce qui permet de s'approprier leur passé et de tenter des hypothèses quant aux liens qui les unissent.

    Comme dans tout bon roman islandais, les noms des personnages et des lieux sont absolument imprononçable pour nous, ce qui complique un peu la lecture. Mais cela fait partie du charme de ces romans aux décors que l'on imagine majestueux.

    Un bon roman policier, bien écrit, à lire au coin du feu tant la neige et le froid sont omniprésents. Poulain d'Henning Mankell, Ragnar Jónasson est de ces auteurs scandinaves avec lesquels il faudra compter à l'avenir.

     

    Snjór fait partie de la série Dark Iceland, dont un deuxième tome vient de sortir : Mörk. Cette série comprend 8 tomes mais, allez savoir pourquoi, ils ne sont pas traduits ni publiés en français dans l'ordre d'origine.

     

     

    Snjór - Ragnar Jónasson - Editions de la Martinière - 2016livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,snjor,ragnar jonasson,editions de la martinière,islande,froid,siglufjordur

     

  • 0 commentaire

    Lonely Child - Pascale Roze

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,pascale roze,lonely childA 90 ans, Odile Mourtier voit sa vie basculer lorsqu'elle se rend compte qu'elle apparaît dans un roman tiré d'une histoire vraie. Elle se remémore alors un séjour chez son grand-père, qui vivait à Troyes et qui avait adopté un jeune garçon Amazouz, devenu son ami. 

    Cette lecture va être l'occasion pour Odile de revenir sur son histoire familiale et, en particulier, sur le passé de son grand-père militaire. S'ensuit alors le récit détaillé de son parcours militaire en Algérie et au Maroc, où la présence française était censée pacifier le pays.

    Dire que je suis déçue de Lonely child est peu de chose. Alors que j'avais beaucoup aimé Passage de l'amour, je me suis trouvée ici face à un roman très descriptif et linéaire, sans aucun effet de style ni surprise. 

    J'ai probablement raté quelque chose mais je suis complètement passée à coté de ce roman. Difficile pour moi de m'identifier à une personne de cet âge qui se souvient d'une époque qui m'est complètement étrangère et qui n'évoque rien dans mon histoire personnelle ou familiale. Je suppose que ce type de roman parlera davantage aux lecteurs français, marqués par cette période importante de leur histoire militaire.

    Par contre, j'ai davantage apprécié les chapitres où Odile Mourtier aborde sa passion pour la musique et les actions menées dans le cadre de sa fondation musicale. Au détour d'une phrase, on y découvre notamment que le titre de ce roman fait référence à l'oeuvre du même nom du compositeur québécois Claude Vivier.

    En bref, un court roman de 63 pages qui m'a paru très long. 

    Je remercie néanmoins les Editions Stock pour cette lecture.

     

    Lonely child - Pascale Roze - Editions Stock - 2017

    Du même auteur:

     

    Découvrez l'interview de Pascale Roze accordée à RTS, à l'occasion de la sortie de Lonely child.