Carnet de lecture - Page 4

  • 6 commentaires

    Milarepa - Eric-Emmanuel Schmitt

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,milarepa,eric-emmanuel schmitt,livre de poche,albin michel,mois belge,méditationSimon fait chaque nuit le même rêve dont une femme énigmatique lui livre la clé: il est la réincarnation de Milarepa un puissant yogi tibétain du XIe siècle qui vouait à son neveu une haine inexpiable. Pour sortir du cycle des renaissances, Simon doit raconter l'histoire des deux hommes, s'identifiant à eux au point de confondre leurs identités à la sienne. 

    On savait Eric-Emmanuel Schmitt porté sur la philosophie. Dans ce court récit, il romance la vie de Milarépa, un jeune tibétain qui utilisa la sorcellerie contre ses ennemis et deviendra ensuite un grand maître yogi grâce au travail sur soi et à l'enseignement de Marpa.

     L'auteur rend ainsi accessible la vie et l'oeuvre d'un grand maître bouddhiste tibétain, dont, personnellement, je n'aurai probablement jamais lu la biographie. Je trouve que cette approche est intéressante et donne envie d'aller plus loin et de s'informer davantage sur le personnage.

    Les thèmes principaux de ce roman sont le bien et le mal, enrobés d'une réflexion philosophique approfondie. Eric-Emmanuel Schmitt prône les vertus de la méditation, de la contemplation et du détachement par rapport aux biens matériels.

    Malheureusement, si le fond est intéressant et l'écriture de qualité, il n'en reste pas moins que j'ai trouvé ce roman totalement soporifique. L'histoire est linéaire et sans aucun suspense. Une petite fable, sympathique à lire, mais qui ne m'a pas touchée. Ce n'est vraiment pas le roman que je retiendrai de l'auteur.  

    Milarepa - Eric-Emmanuel Schmitt - Albin Michel - 1997

    Du même auteur: 

     

     

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, Milarepa, Eric-Emmanuel Schmitt, livre de poche, Albin Michel, mois belge, méditation

  • 1 commentaire

    Jeux de miroirs - E. O. Chirovici

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,jeux de miroirs,chirovici,les escales,agent littéraireUn agent littéraire, Peter Katz, reçoit un manuscrit intitulé "Jeux de miroirs" qui l'intrigue immédiatement. Persuadé d'avoir entre les mains un futur best-seller, l'agent tente d'en savoir plus. Mais l'auteur du manuscrit est décédé et le texte inachevé. Katz embauche alors un journaliste d'investigation pour écrire la suite du livre. Mais, de souvenirs en faux-semblants, celui-ci va se retrouver pris au piège d'un maelström de fausses pistes. Et si la vérité n'était qu'une histoire parmi d'autres ?

    Un roman intéressant où le suspense est bien présent tout au long de l'histoire. L'auteur prend plaisir à promener le lecteur où bon lui semble et entretient une certaine confusion tant les versions des différents personnages se contredisent. Petit à petit, on se prend au jeu des hypothèses mais sans jamais arriver à deviner les prochains éléments du roman.

    Je déplore néanmoins un style littéraire plutôt plat, notamment en ce qui concerne les émotions ressenties par le personnage principal, qui ne passent pas la barrière du papier.

    Par contre, les personnages, avec leur comportement sournois et leurs motivations douteuses, sont d'une complexité intéressante.

    Jeux de miroirs est aussi un très bon roman sur la mémoire et l'extraordinaire capacité du cerveau humain à fabriquer de faux souvenirs. Il met aussi en lumière l'ampleur des dégâts qu'une mauvaise interprétation de certains faits peu engendrer.

    Et si je n'aurais pas qualifié Jeux de miroirs de roman événement (comme indiqué sur la couverture), ce fut tout de même un bon moment de lecture. 

    Remerciement aux Editions Les Escales pour cette lecture.

    Jeux de miroirs - E. O. Chirovici - Editions Les Escales - 2017

     

  • 0 commentaire

    Nocturnes - John Connolly

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, John Connolly, Nocturnes, nouvelles, recueil, fantastiqueVampires, maisons hantées, mal mystérieux qui se propage, mythe du Golem, démons prédateurs, fantômes vengeurs… Ce recueil d’une vingtaine de nouvelles aborde tous les genres du fantastique.

     

    Après avoir lu et beaucoup aimé Prière d'achever, je ne m'attendais pas à ce type de textes. J'ai donc été très étonnée de découvrir des nouvelles fantastiques, des histoires horribles qui font froid dans le dos.

    Si ce genre littéraire n'a pas ma préférence, je dois bien avouer que le talent de John Connolly pour raconter des histoires qui font peur est particulièrement bien présent. Il lui suffit de quelques pages pour nous mettre dans l'ambiance et nous laisser avec des images qui nous empêcheront de dormir! 

    Les thématiques sont très bien choisies et on sent que l'auteur a pris plaisir à confronter ses lecteurs à des créatures maléfiques ou aux peurs enfantines telles que celle du Roi des Aulnes qui vole les enfants pendant leur sommeil.

    Un recueil qui m'a laissée avec un sentiment de malaise, à lire en période d'Halloween pour les amateurs du genre.

     

    Nocturnes - John Connolly - Editions L'Archipel - 2013

    Du même auteur:

     

  • 2 commentaires

    Nous allons mourir ce soir - Gillian Flynn

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, nous allons mourir ce soir, Gillian Flynn, Sonatine, nouvelle, manipulation, thrillerAprès une enfance difficile, la narratrice anonyme devient travailleuse du sexe. Des années d’expériences ont développé chez elle un véritable don pour décrypter la psychologie de ses interlocuteurs, leurs intentions et leurs envies. Aussi lui arrive-t-il de donner des conseils à des âmes en peine. Lorsqu’elle rencontre Susan Burke, une femme aisée aux prises avec une situation dramatique, elle lui propose de l’aider.

    Et les problèmes vont s'abattre sur elle!

    Tout commence par une duperie sans grande méchanceté, une façon de gagner un peu d'argent sur le dos de personnes crédules. Mais la plaisanterie va rapidement se transformer en une affaire sordide et la narratrice va se trouver empêtrée dans un plan machiavélique dont tous les éléments lui échappent. L'exemple parfait de l'arroseur arrosé. 

    Et si la narratrice est totalement manipulée, le lecteur n'est pas en reste tant l'auteure prend plaisir à le leurrer. Nous allons mourir ce soir est ma première lecture de Gillian Flynn et j'ai totalement accroché à son style direct. Digne des meilleurs thrillers psychologiques, elle nous emmène dans une histoire totalement flippante!

    Si une bonne histoire se reconnait à sa chute, celle-ci est complètement inattendue et réussie. J'ai même eu l'impression qu'il manquait des pages à mon livre numérique tant l'histoire s’arrête net, nous laissant penauds et dans l'attente.

    Un tout petit livre (38 pages) pour une très grande romancière qui réussit à instaurer un climat de peur en quelques pages tout en dressant un portrait complet des protagonistes.

    Nous allons mourir ce soir - Gillian Flynn - Editions Sonatine - 2016

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, nous allons mourir ce soir, Gillian Flynn, Sonatine, nouvelle, manipulation, thriller

  • 0 commentaire

    Jeux de clés - Dominique Marny

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,dominique marny,jeux de clés,amourLors d'une joyeuse soirée chez des amis communs, Capucine et Octave sont les grands perdants d'un jeu de société. Pour honorer le gage fixé par leurs hôtes, ils sont obligés de troquer les clés de leurs appartements parisiens. Alors qu'ils se connaissent à peine, ils vont dormir l'un chez l'autre. Que naîtra-t-il de cet échange imposé ?

    A travers ce roman, le lecteur accompagne un cercle soudé d'amis, dont on suit la vie, avec ses petits soucis et ses grandes décisions. Les relations de couple sont au cœur de ce roman, qui place évidemment l'accent sur Capucine et Octave dont on découvre plus particulièrement les univers (travail, famille, amis, amours).

    L'histoire met un peu de temps à s'installer et j'ai été un peu déçue d'y trouver beaucoup d'éléments attendus, peu originaux en ce qui concerne la relation qui se noue entre Capucine et Octave. Néanmoins, les personnages, malmenés par la vie mais qui reprennent doucement le dessus, sont attachants et donnent envie de lire Jeux de clés jusqu'au bout.

    J'ai été très étonnée de découvrir certains passages que je trouve totalement incongrus dans ce roman. Régulièrement, les personnages principaux s'indignent du sort des migrants ou émettent des réflexions sur les attentats de Paris, pour très rapidement passer à autre chose. Je n'ai pas compris l'utilité et le sens de ces parenthèses, perdues dans la masse et qui ne débouchent finalement sur rien.

    Jeux de clés fut donc une lecture agréable bien qu'un peu trop linéaire à mon goût et, malheureusement, sans réelle surprise.

    Remerciements aux Presses de la Cité pour cette lecture.

    Jeux de clés - Dominique Marny - Presses de la Cité - 2016