Carnet de lecture - Page 3

  • 2 commentaires

    Nous allons mourir ce soir - Gillian Flynn

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, nous allons mourir ce soir, Gillian Flynn, Sonatine, nouvelle, manipulation, thrillerAprès une enfance difficile, la narratrice anonyme devient travailleuse du sexe. Des années d’expériences ont développé chez elle un véritable don pour décrypter la psychologie de ses interlocuteurs, leurs intentions et leurs envies. Aussi lui arrive-t-il de donner des conseils à des âmes en peine. Lorsqu’elle rencontre Susan Burke, une femme aisée aux prises avec une situation dramatique, elle lui propose de l’aider.

    Et les problèmes vont s'abattre sur elle!

    Tout commence par une duperie sans grande méchanceté, une façon de gagner un peu d'argent sur le dos de personnes crédules. Mais la plaisanterie va rapidement se transformer en une affaire sordide et la narratrice va se trouver empêtrée dans un plan machiavélique dont tous les éléments lui échappent. L'exemple parfait de l'arroseur arrosé. 

    Et si la narratrice est totalement manipulée, le lecteur n'est pas en reste tant l'auteure prend plaisir à le leurrer. Nous allons mourir ce soir est ma première lecture de Gillian Flynn et j'ai totalement accroché à son style direct. Digne des meilleurs thrillers psychologiques, elle nous emmène dans une histoire totalement flippante!

    Si une bonne histoire se reconnait à sa chute, celle-ci est complètement inattendue et réussie. J'ai même eu l'impression qu'il manquait des pages à mon livre numérique tant l'histoire s’arrête net, nous laissant penauds et dans l'attente.

    Un tout petit livre (38 pages) pour une très grande romancière qui réussit à instaurer un climat de peur en quelques pages tout en dressant un portrait complet des protagonistes.

    Nous allons mourir ce soir - Gillian Flynn - Editions Sonatine - 2016

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, nous allons mourir ce soir, Gillian Flynn, Sonatine, nouvelle, manipulation, thriller

  • 0 commentaire

    Jeux de clés - Dominique Marny

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,dominique marny,jeux de clés,amourLors d'une joyeuse soirée chez des amis communs, Capucine et Octave sont les grands perdants d'un jeu de société. Pour honorer le gage fixé par leurs hôtes, ils sont obligés de troquer les clés de leurs appartements parisiens. Alors qu'ils se connaissent à peine, ils vont dormir l'un chez l'autre. Que naîtra-t-il de cet échange imposé ?

    A travers ce roman, le lecteur accompagne un cercle soudé d'amis, dont on suit la vie, avec ses petits soucis et ses grandes décisions. Les relations de couple sont au cœur de ce roman, qui place évidemment l'accent sur Capucine et Octave dont on découvre plus particulièrement les univers (travail, famille, amis, amours).

    L'histoire met un peu de temps à s'installer et j'ai été un peu déçue d'y trouver beaucoup d'éléments attendus, peu originaux en ce qui concerne la relation qui se noue entre Capucine et Octave. Néanmoins, les personnages, malmenés par la vie mais qui reprennent doucement le dessus, sont attachants et donnent envie de lire Jeux de clés jusqu'au bout.

    J'ai été très étonnée de découvrir certains passages que je trouve totalement incongrus dans ce roman. Régulièrement, les personnages principaux s'indignent du sort des migrants ou émettent des réflexions sur les attentats de Paris, pour très rapidement passer à autre chose. Je n'ai pas compris l'utilité et le sens de ces parenthèses, perdues dans la masse et qui ne débouchent finalement sur rien.

    Jeux de clés fut donc une lecture agréable bien qu'un peu trop linéaire à mon goût et, malheureusement, sans réelle surprise.

    Remerciements aux Presses de la Cité pour cette lecture.

    Jeux de clés - Dominique Marny - Presses de la Cité - 2016

  • 0 commentaire

    Deux cigarettes dans le noir - Julien Dufresne Lamy

    Deux cigarettes dans le noir, julien dufresne lamy, Belfond, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture,Gilles Paris, danse, Pina BauschClémentine attend un enfant. Au volant de sa voiture en direction de la maternité, elle percute quelqu'un sans pouvoir s'arrêter. De retour à la maison, elle apprend la mort à Paris, deux jours plus tôt, de la chorégraphe Pina Bausch. Clémentine se souvient : une silhouette maigre, de longs cheveux gris – c'est Pina qu'elle a fauchée. Elle a tué un génie en mettant au monde son enfant. 

    Julien Dufesne Lamy plonge le lecteur dans le quotidien de Clémentine. Pas tout à fait prête à accueillir le petit Barnabé, elle fait pourtant tout son possible pour l'élever dans des conditions difficiles. Tiraillée entre l'envie de se dénoncer et celle de protéger son fils, la détresse de Clémentine va progressivement se muer en obsession pour Pina Bausch. D'ailleurs, Pina s'invite de plus en plus souvent entre les pages de ce roman, les chapitres qui lui sont consacrés augmentant au fil du texte. C'est donc en même temps que la jeune femme que le lecteur s'imprègne de la danse de Pina Bausch.

    J'ai été étonnée par la tension que dégage Deux cigarettes dans le noir. Le rythme est martelé par des phrases courtes, mettant l'accent sur les émotions et interrogations de Clémentine. Le contraste entre la grandeur et l'élégance de Pina Bausch et la vie modeste de Clémentine est saisissant.

    Un roman intense et complexe sur la vie, la mort et la danse.

    Remerciement à Gilles Paris pour cette lecture.

    Deux cigarettes dans le noir - Julien Dufresne Lamy - Editions Belfond - 2017

    Deux cigarettes dans le noir, julien dufresne lamy, Belfond, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture,Gilles Paris, danse, Pina Bausch

    Pina Bausch

  • 2 commentaires

    Cercueils sur mesure - Truman Capote

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,policier,cercueils sur mesure,truman capote,détectiveJake Pepper enquête jusqu'à l'obsession sur une série de meurtres mystérieux. Toutes les victimes ont reçu peu avant leur mort un cercueil miniature contenant une photo très personnelle... Un suspect: l'intouchable Bob Quinn, propriétaire du B. Q. Ranch traversé par la Rivière Bleue, objet de toutes les convoitises.

    Cercueils sur mesure nous fait faire un bond dans le temps. Retour en 1975, aux Etats-Unis, où Jack Pepper et Truman Capote discutent d'une enquête qui se trouve dans une impasse. Le lecteur prend l'enquête en marche et suit les investigations par procuration, à partir du récit qu'en fait l'auteur.

    Il s'agit du premier roman que je lis de Truman Capote et je dois bien avouer que j'ai apprécié l'écriture de l'auteur américain. Les personnages sont intéressants et les dialogues constructifs. On a parfois l'impression de retrouver un petit quelque chose d'Hercule Poirot chez Jack Pepper.

    Un petit roman de 120 pages qui se dévore en une soirée mais dont la fin, habillement détournée, ne donne aucune réponse claire, nous laissant libres d'imaginer la solution à ces meurtres. 

    Cercueils sur mesure - Truman Capote - Editions Gallimard - 1982 

  • 0 commentaire

    Le hasard a un goût de cake au chocolat - Valérie Cohen

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lectureLe hasard existe-t-il ? Les coïncidences peuvent-elles avoir un sens ? Impossible, dirait Roxanne. Pourtant, lorsqu’elle reconnaît, sur un marché aux puces, une photographie de son arrière grand-oncle, ses certitudes sont ébranlées. Cette improbable rencontre la bouleverse. Entre simples coïncidences et clins d’œil de l’existence, le quotidien tranquille de la jeune femme vacille…

    Etant donné que j'avais adoré Alice et l'homme-perle, j'avais hâte de découvrir le nouveau roman de Valérie Cohen. Et une nouvelle fois, c'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé sa plume.

    Le hasard a un goût de cake au chocolat est une histoire de femmes et d'amours. Les générations s'y côtoient et échangent sur leurs vies tumultueuses tandis qu'Adèle, qui sait sa fin proche, voudrait transmettre ses valeurs à ses nièces.

    L'auteure évoque les émotions et sentiments de ses personnages avec douceur, bienveillance et sans jugement sur leurs comportements. 

    En référence au fameux cake au chocolat d'Adèle, chaque chapitre a un goût différent, au sens propre comme au figuré. Mais le fil rouge reste une certaine vision de la vie, ouverte sur tous les possibles et profondément positive. 

    Un très beau roman, pour une auteure dont je ne me lasse pas.

    Remerciement aux Editions Luce Wilquin pour cette lecture.

    Le hasard a un goût de cake au chocolat - Valérie Cohen - Editions Luce Wilquin - 2017

    Du même auteur: