Policiers/Thrillers - Page 4

  • 0 commentaire

    Je sais pas - Barbara Abel

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, je sais pas, Barbara Abel, duelle, Belfond, rentrée littéraire 2016, belgeC'est le grand jour de la sortie en forêt de l'école maternelle des Pinsons. Tout se déroule pour le mieux jusqu'au moment du retour, quand une enfant manque à l'appel. C'est Emma, cinq ans, une des élèves de la toute jeune institutrice Mylène Gilmont. Quelques enseignants partent aussitôt à sa recherche, bientôt aidés des forces de l'ordre. Puis Emma réapparaît, mais la battue ne peut pas s'arrêter pour autant car, cette fois, c'est Mylène qui ne revient pas. Pour Camille, la mère d'Emma, le cauchemar ne fait que commencer.

     

    Dans Je sais pas, Barbara Abel exploite la crainte de tout parent, la disparition d'un enfant. Et qu'il soit tout petit ou déjà adulte, l'angoisse est identique.

    L'auteure belge a vraiment mis l'accent sur les personnalités fortes de ce roman, qui sont très bien rendues. Alors qu'ils semblent avoir une vie tranquille, les personnages sont tourmentés par leurs trahisons et comportements, habités d'un sentiment de culpabilité qu'accentue les disparitions successives. Le personnage d'Emma est particulièrement interpellant. Effrontée, cette petite fille de cinq ans adopte un comportement malveillant qui étonne. Alors que l'enfance est traditionnellement associée à l'innocence, Emma dresse les adultes les uns contre les autres et cache délibérément des informations pour nuire à autrui. Sans vous en dévoiler davantage, je peux dire que le comportement des adultes est tout aussi choquant, bien que dans un autre registre.

    Une nouvelle fois, Barbara Abel démontre tout son talent de narratrice avec ce roman prenant, à la tension palpable et constante. L'écriture est rythmée et rapide, le suspense est maintenu jusqu'à la toute fin du récit. J'ai été tellement prise par l'histoire que je n'ai pas vu le temps passer. 

    Un thriller psychologique qui  dérange par les choix qui sont faits par les protagonistes. Du grand art!

    Remerciement aux Editions Belfond pour cette lecture.

    Je sais pas - Barbara Abel - Editions Belfond - 2016

    Du même auteur:

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, je sais pas, Barbara Abel, duelle, Belfond, rentrée littéraire 2016, belge

  • 2 commentaires

    Concerto pour 4 mains – Paul Colize

     Concerto pour 4 mains, Paul Colize, Editions Fleuve, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, polar, policier, suspense, Belgique, belgeUn convoi transportant plusieurs millions en diamants est attaqué près de Bruxelles. Un plan efficace, un travail de pro. Pas d'indices. D’un côté, Jean Villemont, avocat pénaliste amoureux des sommets, et sa consoeur Leïla Naciri. De l’autre, Franck Jammet, braqueur virtuose, et son amie Julie Narmon, discrète et efficace. Entre eux, un homme et une affaire. Où se trouvait Franck Jammet la nuit du 18 au 19 février 2013 ? Pourquoi Jean Villemont ne se contente-t-il pas de la version officielle ? Qui a réalisé le casse du siècle ?

     

    Pour le point de départ de ce roman, Paul Colize s'est inspiré d'une histoire vraie qui a eu lieu en 2013. Huit hommes déguisés en policiers forcent les grilles de l'aéroport de Zaventem à Bruxelles et profitent du transfert d'une cargaison de diamants pour la voler. A partir de ce fait divers, l'auteur nous plonge dans le monde du grand banditisme.

    L'écriture est fluide, les chapitres sont courts et rythmés, ce qui ne laisse aucune place à l'ennui. Et malgré la complexité de l'histoire, avec ses allers-retours incessants entre passé et présent, le lecteur entre sans difficulté dans ce roman digne des plus grands films d'action. Un roman particulièrement réaliste et crédible, notamment quand il est question de techniques de braquage de fourgons blindés ou de trains, et qui témoigne d'une importante recherche documentaire. Je vous invite d'ailleurs à visionner la vidéo ci-dessous pour découvrir comment l'auteur belge a procédé pour écrire ce récit.

    Une bonne partie de ce Concerto pour 4 mains se déroule à Bruxelles ou dans ses environs, les habitués reconnaîtront donc le palais de justice en travaux, la prison de Forest et d'autres lieux emblématiques. L'auteur pointe d'ailleurs du doigt les problèmes qui caractérisent la Belgique, notamment en matière de justice.

    Ce roman m'a permis de découvrir Paul Colize, que je ne connaissais absolument pas. Et, après lecture, il ne fait aucun doute que je vais me procurer ses autres romans  !

     Concerto pour 4 mains – Paul Colize – Editions Fleuve – 2015

     

     

  • 0 commentaire

    Ainsi fleurit le mal - Julia Heaberlin

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, ainsi fleurit le mal, Julia Heaberlin, rentrée littéraire 2016À seize ans, Tessa est retrouvée agonisante sur un tas d'ossements humains et au côté d'un cadavre, dans une fosse jonchée de milliers de marguerites jaunes aux yeux noirs. Seule survivante des « Marguerite » – surnom que les journalistes ont donné aux victimes du tueur en série –, elle a contribué à envoyer un homme dans le couloir de la mort. Aujourd'hui, Tessa est une artiste et mère célibataire épanouie. Si elle entend parfois des voix, elle est toutefois parvenue à retrouver une vie à peu près normale. Alors, le jour où elle découvre un parterre de marguerites jaunes aux yeux noirs planté devant sa fenêtre, le doute l'assaille... Son « monstre » serait-il toujours en cavale ?

    Grâce à une astucieuse alternance de chapitres portant sur le passé et le présent, l'auteure nous fait découvrir les événements de 1995 selon des points de vue différents. Les séances de la jeune Tessa avec un psychiatre qui la prépare au procès à venir nous éclairent sur son ressenti peu de temps après sa découverte. Tandis que l'adulte qu'elle est devenue prend conscience qu'elle a probablement envoyé un innocent dans le couloir de la mort. Les techniques modernes et des soutiens vont l'aider à revenir sur son passé pour, enfin, se libérer de "son" monstre.

    Les personnalités sont bien rendues et réalistes, notamment celle de la jeune Tessa qui se protège derrière une attitude provocante et cynique. Le personnage énigmatique de Lydia, la meilleure amie d'enfance de Tessa, m'a particulièrement intrigué. Omniprésente dans les propos de la jeune fille mais totalement invisible, au comportement oscillant entre loyauté et haine, je me suis longtemps interrogée sur son implication dans les événements qui ont touchés Tessa.

    Autant j'ai trouvé que le démarrage était plutôt lent et très centré sur les pensées de Tessa, avec peu de dialogues, autant le dernier tiers du roman m'a emporté. Dévoré en quelques heures de lecture, cette dernière partie m'a réconcilié avec Julia Heaberlin grâce ses chapitres courts et au suspense palpable. Une accélération qui s'accompagne de nombreuses révélations qui éclairent le passé, jusqu'au final, auquel je ne m'attendais pas.

    Un roman qui s'aborde avec patience et dans lequel on entre sur la pointe des pieds mais qui promet de vous étonner. 

    Remerciement aux Presses de la Cité pour cette lecture.

    Ainsi fleurit le mal - Julia Heaberlin - Presses de la Cité - 2016

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, ainsi fleurit le mal, Julia Heaberlin, rentrée littéraire 2016

  • 0 commentaire

    Un peu plus loin sur la droite – Fred Vargas

    Un peu plus loin sur la droite, Fred Vargas, Audiolib, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, livre audio, Philippe Allard, enquête, meurtre, Finistère, ParisEx-flic, Louis Kehlweiler découvre par hasard un petit os humain dans un excrément de chien.
    Il note les habitudes de chaque promeneur de chien du secteur tandis que Vandoosler, son jeune archiviste, épluche les journaux pour déceler la moindre mort suspecte. Leurs recoupements finissent par les conduire à Port-Nicolas, village de la côte du Finistère, où la vieille Marie a chuté d'une falaise deux semaines auparavant. La gendarmerie avait conclu à l'accident mais Kehlweiler refuse de lâcher le morceau. Pour imposer son point de vue, il doit se confronter aux élus et aux notables, ainsi qu'aux rumeurs et aux rancœurs de la bourgade.

    Un peu plus loin sur la droite est le premier roman de Fred Vargas que je lis et je ne peux pas dire que c'est un coup de cœur.

    L'auteure nous met face à une histoire compliquée de phalange de pied arrachée à sa propriétaire dans le Finistère et retrouvée à Paris. J'ai trouvé que le roman était un peu long et plutôt descriptif. Les atermoiements sont nombreux et l'enquête n'avance pas très vite, ce qui m’a ennuyé par moments.

    Je n’ai pas trop accroché au personnage principal, Louis Kehlweiler. Obsessionnel et retors, il se promène avec un animal de compagnie pour le moins original puisque Rufo est un crapaud. Je me suis beaucoup plus attachée au personnage de Marthe, une prostituée à la retraite qui aide Louis dans ses enquêtes. La voix que lui attribue Philippe Allard y est pour beaucoup mais ses remarques, ses expressions et ses manières un peu décalées en font un personnage haut en couleurs et que l’on n’oublie pas.

    Un roman qui me laisse sur une impression mitigée mais que Philippe Allard, le lecteur de ce livre audio, réussi à rattraper par son interprétation des différents personnages.

    Remerciement à Audiolib pour cette lecture.

    Un peu plus loin sur la droite – Fred Vargas – Audiolib – 2016

    Un peu plus loin sur la droite, Fred Vargas, Audiolib, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, livre audio, Philippe Allard, enquête, meurtre, Finistère, Paris

     

  • 0 commentaire

    Trois jours et une vie – Pierre Lemaitre

    Trois jours et une vie, Pierre Lemaitre, Audiolib, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, polar, policier, suspense, livre audio, Philippe Torreton, disparition, enfant, Robe de mariéAntoine a 12 ans lorsqu'il blesse mortellement Rémi Desmedt 6 ans. Complètement paniqué, il décide de cacher le corps dans un endroit qu'il connait comme sa poche, le Bois de Saint-Eustache. Aux premières loges puisque voisin direct de la famille Desmedt, Antoine va suivre les investigations, battues et communiqués de presse en direct, persuadé qu'il va rapidement être appréhendé. Ou comment un moment de colère peut gâcher une vie entière.

    Pierre Lemaitre a un don incomparable pour mettre le lecteur dans un état de tension difficilement tenable. Dans Trois jours et une vie, il nous place à la hauteur d'un enfant. La panique ressentie par Antoine, sa peur d'être démasqué et tout le stress accumulé nous sont transmis par petites touches, de façon presque insidieuse.

    L'auteur français n'a pas besoin de grands effets outranciers pour faire passer son message. Il ne tombe jamais ni dans la caricature de l'enfance ni dans l’erreur de faire parler l’enfant comme un adulte. Au contraire, les mots et le ton sont toujours justes, rendant cette histoire plus réaliste encore. Toute cette tension est accentuée par la voix de Philippe Torreton, le lecteur de ce livre audio, qui donne réellement vie aux personnages.

    Entre l’ambiance oppressante d'une petite ville où tout le monde se connait, s'épie et commente le moindre fait divers, les brusques accélérations du récit et les mille scénarios d’arrestation imaginés par Antoine, le lecteur n’a pas le temps de s’ennuyer.

    Et même si la fin m’a un peu déçue, j'ai écouté Trois jours et une vie d’une traite, comme happée tant par l’histoire que par la voix du lecteur.

    Remerciement à Audiolib pour cette agréable écoute.

    Trois jours et une vie – Pierre Lemaitre – Editions Audiolib – 2016

    Du même auteur: