Nouvelles - Page 5

  • 0 commentaire

    Des nouvelles du jardin et autres histoires locales – Carmelo Virone

    Cover Des nouvelles du jardin.jpgDes nouvelles du jardin est un recueil de 14 nouvelles abordant largement le thème de la nature. L’auteur y parle avec humour de ces plantes qui vivent leur vie sans se soucier de ce que l’on a prévu pour elles (Ma clématite) ou de cet oisillon tombé du nid et que notre héros tente de nourrir et de protéger (Le grand écart). Mais il ne s’agit pas uniquement de contes sur les plantes ! Carmelo Virone aborde aussi l’histoire de ces hommes et de ces femmes qui ont eu une vie difficile faite d’expulsions et d’arrestations mais qui croient en leur rêve et qui mettent tout en œuvre pour le concrétiser.

    On se trouve donc face à un recueil tout en contraste. Où l’on aborde des thèmes légers liés à la nature mais dans lequel il est aussi question, l’air de rien, d’immigration, de lutte des classes, d’homosexualité, de  vieillesse…

    L’irruption dans le monde des plantes s’accompagne de références, sous forme de clins d’œil, aux fables de La Fontaine, à des comptines pour enfants ou à des chansons paillardes… L’auteur nous fait découvrir la Belgique (Liège, Seraing, les bords de Meuse…) et nous fait voyager jusqu’en Sicile, dans l’un de ces voyages interminables qu’effectuaient les anciens pour passer leurs vacances au pays (Statue de la Liberté).

    À la lecture de ce recueil, à cette façon de parler des gens et des plantes, on ressent toute l’humanité qui habite l’auteur. La douceur avec laquelle il décrit les situations les plus difficiles, sans jamais juger, mais en mettant en avant les rires et la joie d’être ensemble est touchante.

    Décrit comme étant « une des plumes les plus souples, les plus éclectiques et les plus vivaces de la littérature liégeoise contemporaine », on sent que Carmelo Virone est un homme autant attaché à sa région qu’aux gens.

    Lecture réalisée en partenariat avec les Editions du Cerisier.

    Des nouvelles du jardin et autres histoires locales – Carmelo Virone – Editions du Cerisier – 2010 

  • 1 commentaire

    Prisme – Thierry Prat

    Cover Prisme.jpgAlors que beaucoup de recueils de nouvelles se résument à une accumulation d’histoires courtes, on sent que la présentation des textes a été réfléchie. Thierry Prat nous entraine dans son monde mais en y insérant des balises, une certaine structure.

    Par exemple, la première nouvelle « La page blanche » parle de la difficulté pour l’écrivain de trouver un sujet, de le développer et de trouver les mots justes. Il établit un parallèle entre l’écriture et le travail artistique où chaque coup de pinceau compte.

    Dans le même ordre d’idée, dans la dernière nouvelle « Autobiographie », Thierry Prat s’adresse directement au lecteur et met un point final à ce recueil : « Tu en arrives à la dernière page. Tu crois me connaitre ou t’être reconnu. Nous nous sommes croisés. J’en suis sûr. Tu es une partie de moi. C’est pour toi que j’écris. »

    Plusieurs nouvelles traitent de la nature. En suivant l’auteur, on sent l’odeur de l’herbe comme si on l’accompagnait dans ses promenades. Mais les histoires, comme la vie, ne sont pas toujours joyeuses. On y parle aussi de rencontres avortées ou de ruptures sentimentales. Et puis, certaines nouvelles étonnent ! Comme « Derrière la porte verte » où il est question de pratiques sexuelles inavouables.

    Les textes de Thierry Prat, s’ils sont parfois très courts, arrivent néanmoins toujours à nous immerger dans un monde différent et plein de surprises.

    Deux gros coups de cœur dans ce recueil de nouvelles.

    Le premier est purement sentimental et concerne le texte intitulé « Pépite d’amour ». C’est une véritable déclaration d’amour d’un père à sa fille atteinte de troubles du comportement. Alors que la société tente de normaliser l’enfant et de la faire entrer dans des cases, le père prend la différence de sa fille avec philosophie et cherche ce qui pourrait la rendre heureuse. Chaque geste d’amour, chaque éclat de rire est une victoire et un cheminement vers le bonheur.

    Mon second coup de cœur concerne « Lisez-moi ce soir ». Ici, Thierry Prat dresse avec humour un portrait du monde de l’édition : livres mal distribués, pas disponibles, littérature business qui privilégie les auteurs bankables, textes prémâchés pour que le lecteur n’ait pas à réfléchir… Et un constat : « Aujourd’hui est écrivain celui dont les textes sont édités. Logique. La qualité de l’écriture, quelle importance ? ». Tout cela me donne encore plus envie de vous faire découvrir quelques-uns de ces auteurs bien cachés au fond des étagères et ces livres que l’on ne verra pas en tête de gondoles des grandes librairies. Et de souligner le travail des Agents littéraires dont l’objectif est de faire la promotion des livres peu médiatisés.

    Merci à eux pour cette lecture ainsi qu’aux Editions du Panthéon.

    Prisme – Thierry Prat – Editions du Panthéon – 2011

  • 1 commentaire

    Du côté d'elles – Denis Riguelle

    Cover Du côté d'elles.gifDu côté d’elles nous immerge dans l’univers féminin. Un monde où un regard échangé avec un inconnu peut provoquer un emballement du cœur, où une note d’hôtel trouvée par hasard peut mener à la rupture.

    Dans ce recueil de nouvelles, il est question de rencontres. Des rencontres qui se font ou que l’on rate, d’autres que l’on préfère éviter, certaines d’entres elles sont fortuites ou, au contraire, calculées. Dans tous les cas, des destins se croisent et des liens se tissent.

    Denis Riguelle dresse le portrait de femmes au caractère bien différent mais, à travers lesquelles je me suis totalement reconnue. Et quand on voit notre comportement avec un regard extérieur, il n’est pas étonnant que les hommes nous qualifient de compliquées ! Les réactions de ces femmes ne sont absolument pas réfléchies ou posées. Au contraire, les décisions sont prises impulsivement, sur un coup de tête ou sur base d’une impression, quitte à en souffrir par après…

    Petite curiosité de ce recueil : dans une de ses nouvelles, Denis Riguelle initie une histoire et propose deux suites complètement différentes. Si les futurs envisagés sont un peu simplistes, l’idée est intéressante et mériterait d’être davantage exploitée.

    Par contre, je trouve dommage que ce si beau recueil se termine par une note négative (une femme qui pleure), j’aurais préféré un final un peu plus joyeux, qui laisse une impression de plaisir et un sourire sur les lèvres.

    Dégustez sans plus attendre ces douze nouvelles aux prénoms féminins !

    Et n’oubliez pas de lire l’interview de l’auteur !

    Lecture réalisée en partenariat avec les Editions Quadrature.

    Du côté d’elles – Denis Riguelle – Editions Quadrature – 2012

  • 0 commentaire

    V.I.T.R.I.O.L. – Anne de Gandt

    Anne de Gandt, Vitriol, Smashwords, nouvelle, livre numérique, critique, carnet de lecture, livre, littérature, blog littéraire, viol, inceste, e-bookVitriol. Trois lettres à soustraire pour changer le sens de ce mot. Reste quatre pour ruiner une vie, défigurer celle ou celui qui porte le nom de ce fardeau. Dès les premières lignes, le sujet de cette nouvelle est posé. Une jeune fille, abusée par son père, tente de se construire malgré la peur et la solitude.

    Cette nouvelle décrit principalement les sensations et les émotions ressenties par le personnage principal. Les références à la nature sont constantes et utilisées comme le reflet de ce que la jeune fille éprouve. Son mal-être est illustré par une nature hostile, peuplée d’arbres aux formes fantastiques, de chemins sinueux et d’animaux agressifs. Elle se plonge alors dans ses souvenirs douloureux, revivant physiquement et émotionnellement les épisodes de viol. Quelques bulles d’espoir apparaissent parfois, et la nature se pare alors de ses plus beaux atouts pour illustrer les rêves et l’espoir d’une autre vie. Dans ce cas, les oiseaux chantent, le soleil brille et les prés sont en fleurs.

    À la lecture de cette nouvelle, une question nous taraude : comment une personne victime d’inceste peut-elle sortir de ce cercle vicieux ? Si l’héroïne de cette histoire trouve un certain réconfort dans les rêves, la compagnie des anges et les jardins fleuris de son imaginaire, comment les personnes qui vivent cette situation s’en sortent-elles ? Si les abus cessent, parviennent-elles malgré tout à se construire une vie « normale » ?

    Si le sujet développé par Anne de Gandt interpelle, son style d’écriture aussi. La nouvelle est écrite sous la forme de phrases courtes, fortes et percutantes, se résumant parfois à quelques mots.

    Le texte est écrit sur le mode de l’association de pensées, où une idée en entraine une autre, ce qui donne une sensation d’incohérence, dans laquelle le lecteur se perd. Je pense que l’auteure a voulu montrer la confusion dans laquelle se trouve la jeune fille, entre l’envie de s’enfuir et l’incapacité à sortir de cette situation. Malheureusement, la lourdeur du texte, en accumulant les détails, fait perdre le fil de l’histoire. Et, une fois perdus, l’auteure n’arrive pas à nous rattraper et à nous intéresser à nouveau au récit.

    Remerciement particulier à Anne de Gandt pour cette lecture. Découvrez le premier chapitre de cette nouvelle ici!

    V.I.T.R.I.O.L. – Anne de Gandt - Smashwords - 2010

  • 1 commentaire

    Ce qui nous lie… - Gaëlle Pingault

    Cover Ce qui nous lie Gaelle Pingault.pngCe qui nous lie… est un recueil comptant 15 nouvelles. Celles-ci abordent ces liens qui nous attachent à notre entourage. Il peut s’agir d’un ami, d’un amour passé, d’un enfant, d’une sœur ou d’une illustre inconnue ! Notre vie est jalonnée de relations que nous tissons pour un jour ou pour toute une vie, des personnes avec qui nous partageons des moments plus ou moins importants, historiques parfois !

    Ce qui nous lie… nous raconte de petites histoires souvent tristes, les malheurs de la vie quotidienne, des accidents de parcours qui n’en sont pas toujours. En quelques mots, Gaëlle Pingault arrive à nous immerger dans l’univers de ses personnages et à nous les rendre attachants. Au point que, la nouvelle terminée, on se sente un peu vide, avec l’envie d’en savoir plus, d’accompagner ces personnages un peu plus loin dans leur parcours. Ce recueil déclenche des émotions et des sourires mais des étonnements et des inquiétudes aussi. Enfin, le ton direct, proche du langage parlé, et l’utilisation de la première personne rend les nouvelles très rapides à lire et les personnages encore plus attachants.

    Si les recueils de nouvelles sur le thème des relations et de l’amour foisonnent, celui de Gaëlle Pingault sort clairement du lot. Chaque histoire est construite comme une petite intrigue qui se termine par une chute toujours étonnante, ce que je n’avais jamais lu précédemment et qui renouvèle le genre de façon intéressante.

    Envie d'avoir un aperçu? Allez faire un tour sur le blog de l'auteure, elle vous offre même une nouvelle en cadeau!

    Remerciement particulier aux Editions Quadrature et aux Agents littéraires pour ce partenariat.

    Ce qui nous lie… - Gaelle Pingault - Editions Quadrature - 2011

    Du même auteur: