Contes - Page 2

  • 0 commentaire

    Contes et récits – Roger Hadjadj

    Cover Contes et récits - Présence D.jpgCe recueil regroupe 22 nouvelles, qui sont en fait des contes issus de la tradition juive. J’ai toujours été intéressée par ce type de récits qui mêlent magie et moralité mais, autant l’avouer d’emblée, ce recueil m’a profondément déplu.

    Je m’attendais à des contes traditionnels, peut-être revisités. Mais je me suis trouvée confrontée à des histoires très simplistes où des personnes se trouvent confrontées à un problème quelconque (argent, maladie, inondation…) et demandent à Dieu de leur venir en aide, ce que celui-ci fait bien évidemment. 

    Cet aspect rudimentaire est conforté par le manque de détails, qui rend impossible tout positionnement des nouvelles dans le temps ou dans l’espace. En effet, l’auteur ne fournit aucune indication sur les lieux et l’époque où se déroulent les événements. De la même façon, ni personnalité ni le physique des protagonistes ne sont mentionnés, leur pauvreté étant tout ce qui les caractérise.

    De façon générale, ma lecture a été quelque peu gâchée par une mise en page qui laisse à désirer (tirets de dialogues placés aux mauvais endroits, nombreuses coquilles) ainsi que par un manque d’explications par rapport aux sujets traités (fêtes, vocabulaire spécifique), ce qui laisse penser que ce recueil est destiné à un public déjà au fait des coutumes juives.

    En bref, un recueil de nouvelles qui distille les éternelles recommandations sur les vertus de la modestie, de la bienveillance et de l’honnêteté mais qui n’a pas d’intérêt littéraire.

    Je remercie cependant les Editions Publibook pour cette lecture.

     

    Contes et récits-Présence D – Roger Hadjadj – Editions Publibook – 2011

  • 2 commentaires

    Le sapin – Hans Christian Andersen

    Cover Le sapin.jpegInitialement publié en 1844, Le sapin est un très beau conte pour enfants. Parfait pour la période de Noël, il nous emmène au cœur de la forêt enneigée, au pied d’un petit sapin. Celui-ci rêve de prendre de la hauteur, de découvrir le monde, de voyager en bateau et d’être décoré par des enfants. Ses discussions avec les animaux de la forêt (lapins, oiseaux…) lui font miroiter un monde meilleur où il serait le centre de l’attention. Sa vie lui semble inintéressante, il ne fait plus attention aux rayons du soleil, au souffle du vent ou au pépiement des oiseaux qui nichent au creux de ses branches…

    Jusqu’au jour où il est abattu en pleine période hivernale. S’il se réjouit de ce qui l’attend, le rêve sera de courte durée. Magnifiquement décoré pour Noël et au cœur de la fête, il sera aussi maltraité par les enfants et bien vite remisé au grenier, où il s’ennuiera… et se rendra compte que sa vie immobile de sapin de la forêt entouré de ses amis n’était pas si mal, tout compte fait…

    Le sapin est le premier conte d’Andersen que je lis et j’ai été touché par ce récit qui permettra aux enfants de s’identifier à ce petit conifère qui rêve d’une vie grandiose fortement idéalisée. Un très beau conte qui leur apprendra à profiter des plaisirs simples de la vie et du présent.

    Sur cette belle lecture, je vous souhaite à tous et toutes une très belle fête de Noël, pleine de magie et de cadeaux !

    Lien permanent Catégories : Contes
  • 0 commentaire

    La fée des glaces – Maxence Fermine

    Cover La fée des glaces.jpgAlors qu’il est en vacances au ski, Malo est pris dans un brouillard opaque qui l’éloigne de son moniteur et le laisse seul, totalement isolé du reste du monde. Tombé dans une crevasse, il découvre le Royaume des Ombres de l’hiver et rencontre Léa, la fée des glaces. La jeune fille est chargée de veiller sur les personnes qui se perdent en montagne et de leur montrer le chemin du retour à la vie réelle. Pour l’adolescent de 13 ans, ce retour ne se fera pas sans mal car il va devoir affronter ses plus grandes peurs.

    J’avais découvert Maxence Fermine avec son livre culte, Neige, qui fut un véritable coup de cœur. Et c’est une autre facette de l’auteur que je découvre avec La fée des glaces puisqu’il s’agit d’un roman jeunesse.

    L’auteur nous immerge dans un monde imaginaire fait de glaces et de neige, de magie et de féerie. Un univers fantastique peuplé de personnages étranges : un photographe nostalgique, des arbres qui dansent, un magicien un peu fou mais aussi des monstres issus des cauchemars d’enfants.

    Un conte moderne qui répond aux classiques du genre, avec des gentils qui aident les enfants à trouver leur chemin, les entrainant dans une farandole et parlant dans une langue imaginaire tandis que les méchants les pourchassent et volent leurs rêves. Comme toutes les fables, La fée des glaces comprend un aspect pédagogique, sa morale mettant l’accent sur l’importance de dépasser ses peurs, de se battre face à l’adversité et de ne pas juger une personne trop rapidement.

    Un très joli roman qui est un peu léger pour une lecture adulte mais qui nous permet de retrouver le monde de l’enfance et des rêves, ce qui ravit les grands enfants que nous sommes restés. Si La fée des glaces constitue le troisième tome des aventures de Malo au Royaume des Ombres, ce récit peut se lire tout à fait indépendamment des deux premiers épisodes. Mais, soyez prévenus, il vous donnera envie de découvrir les deux tomes précédents !

    Un court roman à mettre entre toutes les mains enfantines, d’autant qu’il est superbement illustré par Louise Robinson.

    Remerciement à Babelio et aux Editions Michel Lafon pour cette découverte.

     

    La fée des glaces – Maxence Fermine – Editions Michel Lafon – 2013 

    Du même auteur:

    Lien permanent Catégories : Contes