Littérature étrangère - Page 2

  • 0 commentaire

    La ferme du bout du monde - Sarah Vaughan

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,la ferme du bout du monde,cornouailles,sarah vaughan,préludesCe roman aborde deux histoires parallèles, qui se sont déroulées à soixante ans d'intervalle et dont le point commun est une ferme dans les Cornouailles, au bord de l'Atlantique.

    La ferme du bout du monde est un roman émouvant sur l'amour et la famille. On y retrouve Maggie, une vieille dame qui a toujours vécu dans la ferme familiale. Ses souvenirs de l'été 1943, de son amour pour Will et de leurs conséquences, sont encore bien vivaces et douloureux. En parallèle, le lecteur suit le parcours de Lucy, une jeune infirmière de 32 ans, qui connait des difficultés dans son travail et dans son couple. Elle décide alors de retourner dans la ferme qui l'a vue grandir, auprès de sa grand-mère Maggie.

    Pour la jeune femme, faire face au quotidien de la ferme et aider à la redresser financièrement, lui permet de se recentrer sur elle-même et sa famille. Elle va aussi découvrir des secrets qu'elle n'imaginait pas.

    Finalement, à 60 ans d'écart, Maggie et Lucy sont confrontées à des problèmes identiques en lien avec leur carrière professionnelle, leur avenir amoureux et leur investissement dans la ferme familiale.

    Et si la mise en place est un peu lente, on s'attache malgré tout à ces personnages maltraités par la vie et à la personnalité bien dessinée entre espérances et peurs.

    La ferme du bout du monde est un roman touchant, profondément humain et dans lequel transparaît tout l'amour de l'auteure pour les Cornouailles.

     

    Remerciement aux Editions Préludes pour cette lecture.

    La ferme du bout du monde - Sarah Vaughan - Editions Préludes - 2017

     

  • 0 commentaire

    Petits secrets, grands mensonges - Liane Moriarty

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,liane moriarty,australie,petits secrets grands mensonges,le secret du mari,série,nicole kidman,reese witherspoon,danièle douetÀ la fête de l’école, quelqu’un a trouvé la mort. Mais qui est vraiment responsable du drame ? Trois femmes à la croisée des chemins, des ex-maris et leurs nouvelles épouses, des familles recomposées (ou décomposées), qui cachent tous ces redoutables petits mensonges que l’on se raconte à soi-même pour continuer de vivre… 

    Petits secret, grands mensonges est un roman à la structure étonnante. Alors que le meurtre semble être le sujet principal du livre, sa résolution passe au second plan et l'enquête n'est abordée que de façon anecdotique. L'auteure a en effet choisi de nous faire revenir plusieurs mois avant le drame pour nous faire comprendre les liens qui unissent les protagonistes et les circonstances qui sont à l'origine du drame.

    Tout commence le jour de la rentrée des classes. Jane, qui vient d'emménager à Sydney avec son jeune fils, l'inscrit à l'école publique de Pirriwee. Par ce biais, elle va faire la connaissance d'autre mères et se lier d'amitié avec certaines d'entre elles.

    A la lecture de Petits secrets, grands mensonges, j'ai eu l'impression d'être face à des desperate housewives à l'australienne. Ce roman est une vraie caricature de ces femmes aisées, qui vivent au bord de la mer et dont la principale occupation est de ragoter. Les secrets et autres rivalités vont rapidement se faire jour tout comme certains rapprochements.

    Les personnalités des différents protagonistes sont affirmées, particulièrement développées et bien rendues, ce qui les rend sympathiques et vraisemblables. La grande qualité de Liane Moriarty étant de laisser son lecteur s'imprégner de l'ambiance et de le maintenir dans l'attente de savoir qui a été tué et comment, grâce à un passage constant entre passé et présent bien ficelé.

    Petits secrets, grands mensonges est donc une belle découverte. J'ai particulièrement apprécié la lecture qu'en fait Danièle Douet, qui joue véritablement le jeu des différents personnages.

      

    En mars 2017, HBO a diffusé la série adaptée du roman, qui réunit Reese Witherspoon, Shailene Woodley et Nicole Kidman dans les rôles principaux. Une seconde saison est en projet. 

    Remerciement à Audiolib pour cette lecture.

     

    Petits secrets, grands mensonges - Liane Moriarty - Audiolib - 2017

     

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, Liane Moriarty, Australie, Petits secrets grands mensonges, le secret du mari, série, Nicole Kidman, Reese Witherspoon

  • 0 commentaire

    Nuits blanches et gros câlins - Matteo Bussola

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,matteo bussola,nuits blanches et gros calins,kero,italien,enfant,familleA travers Nuits blanches et gros câlins, Matteo Bussola, dessinateur de BD italien, nous fait entrer au cœur de sa petite famille, entre son épouse Paola, leurs trois petites filles et leurs quatre chiens. Sorte de journal de bord d'un jeune père trentenaire, cet ouvrage s'échelonne sur une année entière et présente une succession de scénettes de la vie quotidienne auprès de jeunes enfants.

    Mais contrairement à ce que le titre pourrait laisser supposer, il ne s'agit pas seulement d'un livre sur la paternité. Matteo Bussola y livre aussi ses réflexions sur la vie, la pauvreté, le racisme, les relations de voisinage, l'éducation des enfants et les valeurs qu'on leur inculque.

    Il partage avec le lecteur les scènes cocasses qu'il a vécues ou auxquelles il a assisté, des anecdotes amusantes avec ses filles. Le tout avec humour et philosophie, sans aucune prise de tête.

    J'ai beaucoup aimé le style de Matteo Bussola, souvent très poétique, notamment lorsqu'il aborde avec pudeur et sous forme de métaphores, l'amour qu'il éprouve pour son épouse et ses enfants.

    Nuits blanches et gros câlins est un livre sympathique à lire, positif et qui procure un sentiment de détente. On sourit souvent, on rit parfois... mais cela reste un ouvrage dispensable, qui n'apporte rien de nouveau.

    Ce livre reste le témoignage subjectif d'un jeune père, qui ne montre que les aspects attendrissants de la paternité, sans jamais manifester ni agacement ni énervement. A faire culpabiliser les parents qui sont à bout ou au bord du burn out parental.  

     

    Remerciement à Babelio et aux Editions Kero pour cette lecture.livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,matteo bussola,nuits blanches et gros calins,kero,italien,enfant,famille

    Nuits blanches et gros câlins - Matteo Bussola - Editions Kero - 2017

  • 1 commentaire

    Jeux de miroirs - E. O. Chirovici

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,jeux de miroirs,chirovici,les escales,agent littéraireUn agent littéraire, Peter Katz, reçoit un manuscrit intitulé "Jeux de miroirs" qui l'intrigue immédiatement. Persuadé d'avoir entre les mains un futur best-seller, l'agent tente d'en savoir plus. Mais l'auteur du manuscrit est décédé et le texte inachevé. Katz embauche alors un journaliste d'investigation pour écrire la suite du livre. Mais, de souvenirs en faux-semblants, celui-ci va se retrouver pris au piège d'un maelström de fausses pistes. Et si la vérité n'était qu'une histoire parmi d'autres ?

    Un roman intéressant où le suspense est bien présent tout au long de l'histoire. L'auteur prend plaisir à promener le lecteur où bon lui semble et entretient une certaine confusion tant les versions des différents personnages se contredisent. Petit à petit, on se prend au jeu des hypothèses mais sans jamais arriver à deviner les prochains éléments du roman.

    Je déplore néanmoins un style littéraire plutôt plat, notamment en ce qui concerne les émotions ressenties par le personnage principal, qui ne passent pas la barrière du papier.

    Par contre, les personnages, avec leur comportement sournois et leurs motivations douteuses, sont d'une complexité intéressante.

    Jeux de miroirs est aussi un très bon roman sur la mémoire et l'extraordinaire capacité du cerveau humain à fabriquer de faux souvenirs. Il met aussi en lumière l'ampleur des dégâts qu'une mauvaise interprétation de certains faits peu engendrer.

    Et si je n'aurais pas qualifié Jeux de miroirs de roman événement (comme indiqué sur la couverture), ce fut tout de même un bon moment de lecture. 

    Remerciement aux Editions Les Escales pour cette lecture.

    Jeux de miroirs - E. O. Chirovici - Editions Les Escales - 2017

     

  • 0 commentaire

    Les premières impressions - Jean Hanff Korelitz

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,les premières impressions,jean hanff korelitz,cherche midiGrace Reinhart Sachs, thérapeute spécialisée dans les relations de couple, mène l’existence dont elle a toujours rêvé. Son époux, Jonathan, est un onco-pédiatre sensible et leur fils Henry, 12 ans, un garçon studieux. Très investie dans le travail qu’elle effectue auprès de ses patients, Grace est sur le point de publier un essai, Vous auriez dû le savoir, dans lequel elle met les femmes en garde : si elles écoutaient attentivement les hommes et se fiaient à leur intuition dès la première rencontre, elles éviteraient bien des déconvenues. Or, à quelques semaines de la parution, une femme est assassinée et son mari disparaît. Peu à peu, Grace réalise que l’homme qu’elle pensait connaître parfaitement n’est peut-être pas celui qu’elle croyait… 

    Alors que je trouvais la thématique intéressante et prometteuse, je dois bien avouer que je n'ai pas du tout accroché à ce roman.

    Je regrette un démarrage et une mise en situation particulièrement longs. Grace parle de son travail, de ses patients, de sa vie de famille et de son environnement. Bref, de son quotidien très banal et peu intéressant. Quand les choses s'accélèrent enfin (à la moitié du roman), j'avais été tellement anesthésiée par les descriptions précédentes que je n'ai pas réussi à apprécier la situation ni à m'y intéresser. Il faut dire que le résumé livrait déjà beaucoup d'éléments et enlevait ainsi toute surprise.

    Le personnage de Grace est peu sympathique et il m'a paru difficile de m'y identifier. J'ai notamment ressenti une différence trop forte entre ce que l'on dit d'elle et ce que j'ai ressenti de sa personnalité, qui m'a semblé hautaine et peu empathique.

    Alors que Les premières impressions est décrit comme un thriller, je n'ai pas ressenti la tension ou le suspense qui caractérise généralement ce type de romans. Au contraire, l'angoisse de Grace n'est jamais parvenue jusqu'à moi, tant elle est noyée dans de multiples descriptions et un monologue intérieur qui m'a ennuyé. 

    L'histoire en elle-même aurait pu être vraiment intéressante et prenante si elle avait été traitée différemment, avec plus de punch. 

    Je remercie néanmoins les Editions Cherche midi pour cette lecture.

    Les premières impressions - Jean Hanff Korelitz - Cherche midi - 2016