*Premiers chapitres - Page 3

  • 0 commentaire

    Le pacte du silence - Martine Delomme

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, le pacte du silence, martine delomme, porcelaine, Limoges, rentrée littéraire 2016Elisabeth Astier dirige la manufacture des Porcelaines Astier. Alors qu'elle a réussi à trouver un certain équilibre, un secret de famille bien gardé depuis plus de vingt ans resurgit. En dévoilant le passage en prison de son ex-mari François, c'est tout l'univers d'Elisabeth qui s'effondre. Son fils Louis demande des comptes et souhaite rencontrer ce père qu'il n'a pas connu et les langues se délient, déversant des révélations qui plongent Elisabeth dans un gouffre dont elle ne voit plus le fond.

    Le pacte du silence est un roman qui se lit facilement et sans prise de tête. Personnellement, je me suis laissée porter par l'intrigue, sans réfléchir ni tenter de percer les secrets des uns et des autres. Et c'est finalement avec une surprise sans cesse renouvelée que j'ai découvert toutes les implications de la réapparition de François pour la famille Astier. 

    Avec une apparente facilité, Martine Delomme nous immerge dans le milieu des grandes familles bourgeoises et fortunées où se mêlent manipulations, jalousie et menaces en tous genres. Et tout comme Elisabeth, on s'étonne de l'implication de tel ou tel personnage et des trahisons dont ils sont capables pour assouvir leur vengeance ou soulager leur conscience.

    Les personnages sont bien rendus, complexes dans leurs comportements et sentiments comme pourrait l'être toute personne placée en pareille situation. Les liens entre Elisabeth et son fils Louis sont particulièrement mis à l'honneur, oscillant sans cesse entre attachement et rejet, dépendance et agressivité.

    Par contre, l'auteure est restée très classique en ce qui concerne les histoires d'amour, qui ne réservent aucune surprise et qui sont profondément prévisibles. Heureusement, l'histoire de fond nous emporte davantage. 

    Découvrez les premières pages (pdf) de ce roman sous forme de poupées russes, où chaque révélation en entraîne une autre.

    Remerciement aux Editions Calmann-Levy pour ce très bon roman.

    Le pacte du silence - Martine Delomme - Editions Calmann-Levy - 2016

  • 0 commentaire

    La mésange et l'ogresse - Harold Cobert

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,harold cobert,la mésange et l'ogresse,monique olivier,fourniret,belgique,rentrée littéraire 201622 juin 2004. Après un an d'interrogatoires, Monique Fourniret révèle une partie du parcours criminel de son mari, « l'Ogre des Ardennes ». Il sera condamné à la perpétuité. Celle que Michel Fourniret surnomme sa « mésange » reste un mystère : victime ou complice ? Instrument ou inspiratrice ? Mésange ou ogresse ?

    On se souvient tous de cette affaire qui a défrayé la chronique en 2003 en Belgique et en France, Michel Fourniret ayant abusé et tué plusieurs jeunes filles. Ce roman d'Harold Cobert revient donc sur cette affaire de façon originale puisque l'auteur a choisi de nous présenter les faits selon le point de vue de l'épouse du tueur en série.

    Nous faire partager le quotidien de Monique Olivier et ses pensées profondes donne à ce roman un angle intime et nous rapproche de cette femme restée dans l'ombre de son mari. Evidemment, on est loin de l'identification aux principaux protagonistes qui, au mieux, inspirent le dégoût.

    Dès les premières pages, Harold Cobert averti le lecteur qu'il s'est inspiré des faits réels mais que La mésange et l'ogresse reste une oeuvre romanesque. Dans ce type de situation et sans être plus informé du sujet, il est toujours difficile de savoir ce qui relève de la réalité et de la fiction. 

    Personnellement, j'ai trouvé que le roman était un peu trop linéaire. Les chapitres alternent entre l'enquête de police, les nombreux interrogatoires de Monique Olivier et son récit du quotidien avec Michel Fourniret ainsi que du rôle qu'elle a joué dans les enlèvements. Malgré cela, l'enquête est longue, les auditions se succèdent sans apporter d'information tangible et on a l'impression de s’enliser. Dans la réalité, l'enquête a effectivement été très longue et c'est ce qui transparaît dans ce roman mais, en tant que lectrice, il m'a manqué cette petite dose de dynamisme et de suspense qui m'aurait permis de m'accrocher à cette histoire. 

    Par contre, que les âmes sensibles soient prévenues, l'auteur ne nous épargne rien des pensées et agissements de Fourniret. Les critères de choix des jeunes filles, comment il peaufine sa technique pour les approcher et les enlever, jusqu'aux viols et aux meurtres, rien de réjouissant.

    J'ai tellement aimé les précédents romans d'Harold Cobert que j'attendais beaucoup de La mésange et l'ogresse. Je sors donc un peu déçue de cette lecture. Découvrez les premières pages dans cet extrait (pdf).

    Remerciement aux Editions Plon pour cette lecture.

    La mésange et l'ogresse - Harold Cobert - Editions Plon - 2016

    Du même auteur:

     

  • 2 commentaires

    La fille de Brooklyn – Guillaume Musso

     La fille de Brooklyn, Guillaume Musso, XO Editions, avis lecture, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, polar, policier, enquête, disparition, étéJe me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L'horizon scintillait. C'est là qu'Anna m'a demandé : "Si j'avais commis le pire, m'aimerais-tu malgré tout ? " Vous auriez répondu quoi, vous ? Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l'aimerais quoi qu'elle ait pu faire. Du moins, c'est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d'une main fébrile, et m'a tendu une photo. "C'est moi qui ai fait ça." Abasourdi, j'ai contemplé son secret et j'ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours. Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot. Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu. Et depuis, je la cherche.

    Dans ce roman, Guillaume Musso met en scène des personnages ordinaires à qui il arrive des choses extraordinaires. Ou quand un événement banal a des conséquences inimaginables à l'autre bout de la planète.

    De Paris à Harlem, l'auteur nous emmène sur les traces d'Anna dans une enquête pleine de rebondissements et de surprises. Entre les recherches de Raphaël, le futur marié écrivain, et celles de Marc Caradec, un ancien flic à la retraite, les découvertes vont aller bon train. Mais elles vont aussi faire apparaître au grand jour une affaire non résolue que certains voudraient bien voir enterrée.

    La fille de Brooklyn est une enquête à tiroirs où la résolution d'une énigme pousse à d'autres questionnements. Que ce soit dans sa globalité ou dans les petits détails de l'enquête, tous les éléments s'imbriquent parfaitement pour créer une histoire complexe et cohérente. C'est un roman très bien construit et pensé, qui ne manque ni de rythme ni d'action et dans lequel le lecteur se laisse glisser sans difficulté.

    Guillaume Musso met l'accent sur l'enquête et la psychologie des personnages, auxquels on s'attache sans difficulté. Pour la première fois, il introduit le facteur politique dans un roman en abordant la campagne présidentielle américaine et les implications que suppose la découverte d'Anna pour un candidat à la Maison blanche.

    Du suspense, de l'émotion et une écriture fluide, de quoi faire de La fille de Brooklyn le polar incontournable de cet été.

    Téléchargez le premier chapitre pour avoir un petit avant-goût de ce roman (pdf).

    Découvrez aussi l'avis de Lilli

    La fille de Brooklyn – Guillaume Musso – XO Editions – 2016

    Du même auteur  :

     

  • 0 commentaire

    Parmi les dix milliers de choses – Julia Pierpont

    Parmi les dix milliers de choses, Julia Pierpont, Editions Stock, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, Etats-Unis, extrait, premier chapitre, famille, adultère, artiste, la cosmopoliteJack, charmeur impénitent, est un artiste reconnu ; Deb a renoncé quant à elle à une carrière de danseuse de ballet pour élever leurs deux enfants. Un appartement à Manhattan, une famille presque heureuse tant Deb s’applique à fermer les yeux sur les infidélités de son mari. Jusqu’au jour où un paquet anonyme ébranle le foyer : une simple boîte en carton, remplie d’emails chroniquant sans pudeur la vie secrète de Jack. Le paquet, adressé à Deb, tombe malencontreusement entre les mains des enfants. Rien ne sera plus comme avant…

    S’il débute par une histoire couramment rencontrée dans la littérature (la découverte d’une infidélité dans un couple), ce roman aborde la situation sous l’angle psychologique.

    Pour les enfants, c’est la confrontation brutale avec la réalité du monde des adultes où règne le mensonge et les conséquences se manifesteront de façon indirecte par de la violence ou des écrits interpellants. Alors qu’ils rejettent entièrement leur père, leur mère Déborah va plutôt tenter de minimiser la situation, ne sachant comment réagir ni comment extérioriser toute la colère qu’elle garde en elle depuis si longtemps.

    Ce roman est l’histoire d’un couple qui paraissait heureux mais qui s’est bâti sur des non-dits et dont la surface lisse se craquelle brusquement à la découverte de l’adultère du père par les enfants. Impuissant, le lecteur assiste à la déliquescence de ce couple et à l’écroulement de la vie de chacun de ses membres.

    Alors que le pitch m’avait donné envie de découvrir le premier roman de Julia Pierpont, la magie n’a malheureusement pas opéré. J’ai eu beaucoup de mal à entrer dans ce livre qui commence par une première partie très lente pour ensuite alterner avec des passages ultra rapides où l’on traverse plusieurs années en quelques pages. Le fait que le narrateur changeait à chaque chapitre, donnant la parole à chaque membre de la famille, a nécessité un travail d’adaptation constant qui a plus d’une fois cassé mon rythme de lecture.

    Je vous invite néanmoins à vous faire votre propre opinion en lisant un extrait.

    Remerciement aux Editions Stock pour cette lecture.

    Parmi les dix milliers de choses – Julia Pierpont – Editions Stock – 2016

  • 2 commentaires

    Lettres du Père Noël – J.R.R. Tolkien

    Lettres du Père Noël, J.R.R. Tolkien, Christian Bourgois Editeur, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, Pocket, Noël, père Noël, enfant, Ours polaire, conte, Le Hobbit, Le Seigneur des anneaux, extraitPlus connu pour ses romans Le Hobbit et Le Seigneur des anneaux, J.R.R. Tolkien est aussi un formidable auteur de contes pour enfants. Les Lettres du Père Noël ont d'abord été destinées à ses propres enfants, auxquels Tolkien a écrit une lettre prétendument envoyée du Pôle Nord chaque année entre 1920 et 1943.

    Les trente lettres que nous découvrons dans ce recueil sont magnifiques tant au niveau du graphisme que du contenu.

    J’ai particulièrement apprécié les reproductions de lettres manuscrites et les dessins originaux réalisés par Tolkien lui-même. Pour ses enfants, il imagine tout un univers fantastique dont le Père Noël et son assistant sont les personnages principaux.

    Avec humour, l’auteur nous conte les mésaventures de l'Ours du Pôle nord, qui doit aider à préparer les cadeaux des enfants mais qui provoque toutes sortes de catastrophes dans la maison du Père Noël et qui annote les lettres écrites par le Père Noël de ses remarques et commentaires. Et entre les attaques de gobelins qui volent les cadeaux, les explosions de feux d’artifices et un déménagement, on ne s’ennuie pas au Pôle Nord ! Nous faisons aussi connaissance avec les personnages qui aident le Père Noël dans sa tâche : les rennes, les petits hommes des neiges ainsi que les neveux de l'Ours Polaire.

    Ce recueil témoigne de l'attention et de l'amour que J.R.R. Tolkien ressentait pour ses enfants. Avec des phrases simples adaptées aux petits, il les interpelle sur le monde qui les entoure, les enjoignant à plus de partage et d’ouverture vis-à-vis des enfants qui n’auront pas la chance de recevoir d’aussi beaux cadeaux. Un très beau recueil qui fera rêver les petits et replongera les adultes en enfance.

    Lettres du Père Noël – J.R.R. Tolkien – Christian Bourgois Editeur – 2004

    Lettres du Père Noël, J.R.R. Tolkien, Christian Bourgois Editeur, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, Pocket, Noël, père Noël, enfant, Ours polaire, conte, Le Hobbit, Le Seigneur des anneaux, extrait