• 0 commentaire

    Le pacte du silence - Martine Delomme

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, le pacte du silence, martine delomme, porcelaine, Limoges, rentrée littéraire 2016Elisabeth Astier dirige la manufacture des Porcelaines Astier. Alors qu'elle a réussi à trouver un certain équilibre, un secret de famille bien gardé depuis plus de vingt ans resurgit. En dévoilant le passage en prison de son ex-mari François, c'est tout l'univers d'Elisabeth qui s'effondre. Son fils Louis demande des comptes et souhaite rencontrer ce père qu'il n'a pas connu et les langues se délient, déversant des révélations qui plongent Elisabeth dans un gouffre dont elle ne voit plus le fond.

    Le pacte du silence est un roman qui se lit facilement et sans prise de tête. Personnellement, je me suis laissée porter par l'intrigue, sans réfléchir ni tenter de percer les secrets des uns et des autres. Et c'est finalement avec une surprise sans cesse renouvelée que j'ai découvert toutes les implications de la réapparition de François pour la famille Astier. 

    Avec une apparente facilité, Martine Delomme nous immerge dans le milieu des grandes familles bourgeoises et fortunées où se mêlent manipulations, jalousie et menaces en tous genres. Et tout comme Elisabeth, on s'étonne de l'implication de tel ou tel personnage et des trahisons dont ils sont capables pour assouvir leur vengeance ou soulager leur conscience.

    Les personnages sont bien rendus, complexes dans leurs comportements et sentiments comme pourrait l'être toute personne placée en pareille situation. Les liens entre Elisabeth et son fils Louis sont particulièrement mis à l'honneur, oscillant sans cesse entre attachement et rejet, dépendance et agressivité.

    Par contre, l'auteure est restée très classique en ce qui concerne les histoires d'amour, qui ne réservent aucune surprise et qui sont profondément prévisibles. Heureusement, l'histoire de fond nous emporte davantage. 

    Découvrez les premières pages (pdf) de ce roman sous forme de poupées russes, où chaque révélation en entraîne une autre.

    Remerciement aux Editions Calmann-Levy pour ce très bon roman.

    Le pacte du silence - Martine Delomme - Editions Calmann-Levy - 2016

  • 0 commentaire

    Une année particulière - Thomas Montasser

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, une année particulière, Thomas Montasser, Presses de la citéAlors que sa Tante Charlotte s'est évanouie dans la nature, Valérie a pour mission de s'occuper de la librairie en son absence. Elle qui se destinait à une carrière de consultante internationale en économie, la voilà avec une affaire au bord de la faillite à gérer. Mais elle va peu à peu se prendre au jeu et se plonger avec délice dans la littérature. Un étrange livre intitulé Une année particulière va notamment bouleverser son existence.

    J'ai vraiment été charmée par l'écriture de Thomas Montasser. Avec simplicité et élégance, il nous emporte dans un voyage littéraire et parfumé en compagnie de Valérie. Avec elle, j'ai redécouvert des auteurs, personnages et grands romans qui ont bouleversés la vie de plus d'un lecteur. Et l'auteur parle si bien des livres qu'il donne envie de se plonger dans les titres dont il est question.

    Le personnage de Valérie est attachant et sympathique, comme c'est aussi le cas pour les personnages secondaires. Car, malgré la difficulté de faire de cette librairie une affaire viable, elle devient le lieu de rencontres originales et de discussions passionnantes. Une librairie de quartier comme on aimerait en voir plus souvent. 

    Pour moi qui lit beaucoup, Une année particulière a aussi été à l'origine d'une prise de conscience. Constamment plongée dans l'effervescence des sorties littéraires, j'ai tendance à privilégier les auteurs contemporains, négligeant par là les auteurs classiques et grands romanciers étrangers, que j'aime pourtant découvrir. Ce roman de Thomas Montasser m'a donc donné envie de prendre un peu de recul par rapport au flux incessant de nouveautés et de me consacrer davantage à la littérature classique.

    Un bon roman, léger et doux. 

    Une année particulière - Thomas Montasser - Presses de la Cité - 2016

  • 0 commentaire

    Je m'appelle Léon - Kit de Waal

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,je m'appelle léon,kit de waal,kero,enfanceLeon, 9 ans, est un garçon courageux. Quand un jour sa mère n’arrive plus à se lever le matin, il s’occupe de son demi-frère Jake. Quand l’assistante sociale emmène les deux garçons chez Maureen, c’est lui qui sait de quoi le bébé a besoin. Mais quand on lui enlève son frère et qu’on lui dit que chez ses nouveaux parents il n’y a pas de place pour un grand garçon à la peau sombre, c’en est trop. Heureusement Leon rencontre Tufty, qui est grand et fort, qui fait du vélo comme lui et qui, dans son jardin, lui apprend comment prendre soin d’une petite plante fragile. Mais Leon n’oublie pas sa promesse de retrouver Jake et de réunir les siens comme avant. 

    Quel beau livre que ce roman de Kit de Waal!

    Léon est un petit garçon attachant et intelligent. Et sa tristesse n'a d'égale que la distance qui le sépare de son petit frère adoré et de sa maman. Livré à lui-même, ballotté entre plusieurs foyers, il tente d'appréhender le monde qui l'entoure avec sa compréhension d'enfant. Et le regard qu'il porte sur le monde des adultes est sans appel. Il n'a connu que des adultes insensibles, menteurs, prêts à inventer n'importe quoi pour le rendre docile et qui l'ont tous abandonné. Pourtant, l'enfant n'a pas un mauvais fond et s'efforce de respecter les règles, mais il se sent seul et mal aimé. Il n'aura évidemment qu'une envie, celle de s'enfuir, de retrouver son frère et sa mère pour former à nouveau une vraie famille.

    Je m'appelle Léon est un roman tendre et émouvant qui m'a profondément touchée. Il témoigne de la grandeur de l'attachement qui unit un enfant à ses parents et à sa fratrie mais aussi de son propre besoin d'affection et d'attention. Ce roman souligne également le travail formidable des familles d'accueil, qui n'ont pas toujours la vie facile mais qui donnent tout leur amour et leur temps pour aider ces enfants déracinés à grandir. Pour Léon, la base solide d'amour sur laquelle il pourra se reposer s'appelle Maureen.

    Un très beau roman. 

    Remerciement aux Editions Kero pour cette belle découverte.

    Je m'appelle Léon - Kit de Waal - Editions Kero - 2016

  • 0 commentaire

    Imprimer son livre en ligne

    Lorsque l'on parle littérature, il n'est pas rare d'entendre une personne dire "Mon rêve serait d'écrire un livre!". En 2009 déjà, un sondage du Figaro littéraire affirmait qu'un français sur trois avait déjà songé à écrire un livre, qu'il s'agisse de poésie, de théâtre, d'un essai ou d'un roman. Et en effet, les objectifs des auteurs peuvent être variés : raconter leur histoire, coucher leurs pensées par écrit, rendre compte de travaux de recherches ou donner vie à un personnage imaginaire.brochdoscar2.jpg

    Une fois le texte écrit, se pose inévitablement la question de son impression et de son éventuelle diffusion. La publication à compte d'éditeur étant particulièrement difficile d'accès et pas toujours adaptée, l'impression en ligne est une alternative intéressante. Qu'il s'agisse de transmettre ses souvenirs à son entourage, de garder une trace d'un travail ou de vouloir diffuser une oeuvre romanesque auprès d'un large public, l'impression en ligne offre une maîtrise entière du processus.

    La personnalisation du livre est totale puisque l'auteur choisit le format, le nombre de pages, le type de couverture, les couleurs, la reliure, etc. Tout se fait en ligne, avec une assistance en direct si des questions persistent ou que l'auteur souhaite obtenir un conseil personnalisé. L'ensemble de la procédure est transparente puisque les tarifs d'impression de livres en France et les tarifs d'impression de livres en Belgique sont accessibles en permanence et dépendent des options et critères d'impression exigés par l'auteur.

     

    Et vous, avez-vous un manuscrit caché au fond d'un tiroir? Il est peut-être temps de l'en sortir...

    [Article sponsorisé]

  • 0 commentaire

    La mésange et l'ogresse - Harold Cobert

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,harold cobert,la mésange et l'ogresse,monique olivier,fourniret,belgique,rentrée littéraire 201622 juin 2004. Après un an d'interrogatoires, Monique Fourniret révèle une partie du parcours criminel de son mari, « l'Ogre des Ardennes ». Il sera condamné à la perpétuité. Celle que Michel Fourniret surnomme sa « mésange » reste un mystère : victime ou complice ? Instrument ou inspiratrice ? Mésange ou ogresse ?

    On se souvient tous de cette affaire qui a défrayé la chronique en 2003 en Belgique et en France, Michel Fourniret ayant abusé et tué plusieurs jeunes filles. Ce roman d'Harold Cobert revient donc sur cette affaire de façon originale puisque l'auteur a choisi de nous présenter les faits selon le point de vue de l'épouse du tueur en série.

    Nous faire partager le quotidien de Monique Olivier et ses pensées profondes donne à ce roman un angle intime et nous rapproche de cette femme restée dans l'ombre de son mari. Evidemment, on est loin de l'identification aux principaux protagonistes qui, au mieux, inspirent le dégoût.

    Dès les premières pages, Harold Cobert averti le lecteur qu'il s'est inspiré des faits réels mais que La mésange et l'ogresse reste une oeuvre romanesque. Dans ce type de situation et sans être plus informé du sujet, il est toujours difficile de savoir ce qui relève de la réalité et de la fiction. 

    Personnellement, j'ai trouvé que le roman était un peu trop linéaire. Les chapitres alternent entre l'enquête de police, les nombreux interrogatoires de Monique Olivier et son récit du quotidien avec Michel Fourniret ainsi que du rôle qu'elle a joué dans les enlèvements. Malgré cela, l'enquête est longue, les auditions se succèdent sans apporter d'information tangible et on a l'impression de s’enliser. Dans la réalité, l'enquête a effectivement été très longue et c'est ce qui transparaît dans ce roman mais, en tant que lectrice, il m'a manqué cette petite dose de dynamisme et de suspense qui m'aurait permis de m'accrocher à cette histoire. 

    Par contre, que les âmes sensibles soient prévenues, l'auteur ne nous épargne rien des pensées et agissements de Fourniret. Les critères de choix des jeunes filles, comment il peaufine sa technique pour les approcher et les enlever, jusqu'aux viols et aux meurtres, rien de réjouissant.

    J'ai tellement aimé les précédents romans d'Harold Cobert que j'attendais beaucoup de La mésange et l'ogresse. Je sors donc un peu déçue de cette lecture. Découvrez les premières pages dans cet extrait (pdf).

    Remerciement aux Editions Plon pour cette lecture.

    La mésange et l'ogresse - Harold Cobert - Editions Plon - 2016

    Du même auteur: