6 commentaires

Jolie libraire dans la lumière – Frank Andriat

Jolie libraire dans la lumière, Frank Andriat, Desclée de Brouwer, livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, belge, librairie, libraire, accident, lecture, auteur, Bruxelles, BelgiqueMaryline est libraire à Bruxelles. Avant que son commerce n’ouvre, elle entame la lecture d’un roman d’un auteur inconnu. Dans un train va la bouleverser tant l’histoire du livre se superpose à son histoire personnelle. Et en nous livrant quelques passage de ce roman, Frank Andriat cultive l’ambiguïté chez le lecteur également, jusqu’à l’élément qui lui permettra de comprendre ce qui se joue pour Maryline.

Pour les lecteurs assidus, Jolie libraire dans la lumière est un petit bijou. Les livres y sont présentés comme des trésors ou des temples à découvrir, un remède face à la solitude et un moyen d’évasion. Les mots utilisés par l’auteur laissent penser qu’il est lui-même un amoureux des livres et des librairies tant il en parle avec passion. Dans ce roman, les livres deviennent aussi vecteurs de rencontre car le roman qui émeut tant Maryline va être à l’origine de plusieurs rencontres décisives.

Jolie libraire dans la lumière commence lentement, baignant le lecteur dans le quotidien de Maryline, pour ensuite connaitre une accélération soudaine et, enfin, un retour à un rythme normal. Tout cela donnant des envies contradictoires, à la fois de connaitre la fin mais aussi de laisser durer le plaisir de lecture. Parce qu’il faut bien avouer que cet auteur belge que je lis pour la première fois a une très belle écriture. Frank Andriat met l’accent sur la lumière, qui illumine tous les décors, mais aussi sur la personnalité de Maryline, particulièrement sensible à ce qui l’entoure. J’ai été touchée par la douceur, la poésie et la tendresse qui se dégagent de ce récit, truffé de jolies phrases que l’on voudrait garder en mémoire.

Le seul élément qui a légèrement entamé mon enthousiasme pour ce livre concerne les coïncidences et révélations qui arrivent en fin d’ouvrage, qui me semblent un peu exagérées. Heureusement, cette dernière impression est balayée par une sensation générale agréable et le plaisir que j’ai pris à lire cette histoire.

 

« […] elle ferme les yeux et se laisse envahir par les mots qui s’échappent des livres posés sur les tables, qui se transforment en papillons pour voler dans la pièce et l’habiller d’histoires »

 

 Jolie libraire dans la lumière Frank Andriat – Editions Desclée de Brouwer – 2012

Commentaires

  • Il pourrait bien me plaire celui-ci vu le sujet.

  • Un délice pour les amoureux des livres

  • tout pareil que toi : les coïncidences m'ont paru too much ! Sinon,j'ai passé un super moment de lecture. bises

  • C'est dommage parce que ces éléments arrivent en fin de roman et laissent sur une impression étrange mais le reste du livre m'a vraiment plu, ce qui a balayé cette impression.

  • Je l'ai vu en librairie, et après avoir lu ta chronique, je crois bien que je vais me laisser tenter !

Les commentaires sont fermés.