• 3 commentaires

    Lignes brisées – Harold Cobert

    Cover Lignes brisées Harold Cobert.jpegGabriel vient de recevoir un prix pour son nouveau roman. Sa promotion le conduit à Bruxelles où il espère revoir son amour de jeunesse, Salomé, désormais parlementaire européenne. Depuis leur rupture, Gabriel n'a de cesse de vouloir la reconquérir, son roman racontant d'ailleurs leur histoire passionnée et avortée, depuis le lycée jusqu'à l'inéluctable rupture.

    Le nom d’Harold Cobert ne m’est pas inconnu puisque j’ai déjà repéré plusieurs de ses romans, aux titres intriguants, dont Un hiver avec Baudelaire qui me tente beaucoup. C’est finalement avec ce roman d’amour que je le découvre réellement. Et on peut dire que la rencontre a eu lieu.

    L’auteur évoque les rendez-vous manqués et les rencontres avortées, le poids des silences et des non-dits. Un amour trop longtemps tu qui laisse un goût d’inachevé à Gabriel et Salomé, jusqu’à leur rencontre dans un parc bruxellois et les carapaces qui se fissurent.

    Passant constamment du passé au présent et du roman écrit par Gabriel à son vécu actuel, l'auteur nous offre un livre triste mais rempli d'espoir, avec des personnages attachants et quelques clins d’œil à ses précédents romans.

    Une histoire vieille comme le monde, qui nous réserve peu de surprises, mais que l’écriture délicate d’Harold Cobert, sans effets inutiles, rend plus belle et touchante. Les sentiments des personnages sont tellement bien rendus que l’on sort de cette lecture avec le cœur gros et la larme à l’œil.

     

    Remerciement aux Editions Héloïse d’Ormesson pour cette très agréable lecture. lignes brisées,harold cobert,héloïse d’ormesson,critique,carnet de lecture,livre,littérature,blog littéraire,amour,amitié,adolescence,rupture,adulte,bruxelles,france,écrivain,roman,rencontre,un hiver avec baudelaire

     Lignes brisées – Harold Cobert – Editions Héloïse d’Ormesson – 2015

    Du même auteur:

  • 1 commentaire

    Comment le chat de mon ex est devenu mon ex-chat – Edgar Kosma

    comment le chat de mon ex est devenu mon ex-chat,edgar kosma,onlit,critique,carnet de lecture,livre,littérature,blog littéraire,belgique,belge,chat,amour,légende,bruxelles,surréalisme,auteurBenoit D. a 35 ans et un chat que son ex-compagne a abandonné chez lui en le quittant. Un soir, alors qu’il traine dans un bar, il entend une légende urbaine selon laquelle les chats prennent le tram la nuit pour aller se délecter des poubelles des meilleurs restaurants de la ville. Cette histoire le trouble tellement qu’il va suivre son chat lors de ses déambulations nocturnes et se retrouver ainsi dans des situations rocambolesques.

    Un roman qui a du rythme mais dont la narration originale m’a plus d’une fois décontenancée. Edgar Kosma prend des détours étonnants pour raconter cette histoire, accumulant les détails insignifiants et les situations étranges. En lisant Comment le chat de mon ex est devenu mon ex-chat, j’ai eu l’impression d’être hors du temps grâce à cette plume qui apporte fraîcheur et caractère à la littérature contemporaine.

    Une découverte que je prolongerais volontiers avec d’autres écrits de cet auteur belge, histoire de sortir des sentiers battus et de me laisser porter par son imagination débordante.

    Remerciement à Onlit Editions pour cette surprenante lecture. 

    Comment le chat de mon ex est devenu mon ex-chat – Edgar Kosma – Onlit Editions – 2015

    Du même auteur:

    - Là où ça fait mal

  • 3 commentaires

    Et dans 150 ans – Pier McGuill

    Cover Et dans 150 ans.jpgC’est au pied d’un pont que l’on retrouve le corps de Charlotte, quinze ans. Probablement un suicide…. Une mort presque annoncée pour cette jeune fille difficile, adoptée douze ans auparavant à la suite du décès de ses parents biologiques. Son frère et deux amis vont tenter de comprendre la raison de ce geste fatal mais leur enquête les mènera plus loin que prévu…

    Au départ d’un fait divers, Pier McGuill nous plonge dans les méandres d'une enquête qui met au jour mensonges, manipulations et secrets de famille autour du thème de l'adoption.

    Et même si je n’adhère pas à l'idée des adolescents-enquêteurs, qui fait perdre du crédit à l'histoire, j'ai vraiment apprécié cette lecture qui nous réserve son lot de surprises et nous étonne plus d'une fois. Les personnages sont bien dessinés et crédibles, l'auteur jouant même avec le lecteur en lui cachant certains éléments importants du passé des protagonistes, le laissant ainsi sur des interrogations sans réponse.

    Un récit très bien mené, qui réserve pas mal de surprises au lecteur et ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer. A lire en écoutant la chanson de Raphaël qui a inspiré le titre de ce roman.

    Et dans 150 ans, Pier McGuill, Chemin vert, critique, carnet de lecture, livre, littérature, blog littéraire, Raphaël, chanteur, policier, enquête, adoption, sœur, frère, famille, secretRemerciement aux Editions Chemin vert pour cette agréable découverte.

     

    Et dans 150 ans – Pier McGuill – Chemin vert Editions – 2014

  • 7 commentaires

    Et puis Paulette – Barbara Constantine

    Et puis Paulette, Barbara Constantine, Calmann-Lévy, critique, carnet de lecture, livre, littérature, blog littéraire, Tom, senior, enfant, famille, cohabitation, roman, vieuxFerdinand vit seul dans sa grande ferme vide. Un jour, après un violent orage, il passe chez sa voisine avec ses petits-fils et découvre que son toit est sur le point de s'effondrer. Il propose à Marceline de loger chez lui le temps des travaux, mais ce qui devait être temporaire devient définitif surtout lorsqu’ils décident d’accueillir d’autres séniors en difficulté…

    Barbara Constantine aime décrire le quotidien des gens ordinaires. Dans ce dernier roman, elle s’attarde sur une communauté de séniors qui cohabitent tant bien que mal, avec des hauts et des bas mais toujours dans la bonne humeur.

    Les personnages sont attachants, surtout Ferdinand et ses petits-enfants qui apportent fraicheur et gaieté à l’ensemble. Et puis Paulette est une lecture agréable mais l’auteure n’a pas réussi à me toucher et à m’intéresser à la vie de ces petits vieux. J’ai trouvé cette cohabitation intergénérationnelle artificielle et j’ai vraiment eu des difficultés à y croire à l’heure où l’individualisme prend le pas sur le collectif. Tout se passe pour le mieux dans le meilleur des mondes et tout cela semble trop beau pour être vrai.

    J’avais eu un véritable coup de cœur pour Tom, petit Tom, tout petit homme, Tom et j’espérais que l’expérience se répéterait avec le dernier roman de l’auteure française. Malheureusement, ce ne fut pas le cas et j’ai été plus anesthésiée qu’enthousiasmée par l’avalanche de bons sentiments qui transpire de ce roman.

    Et puis Paulette – Barbara Constantine – Editions Calmann-Lévy – 2012

    Du même auteur :

  • 8 commentaires

    Les amants papillons – Benjamin Lacombe

    Les amants papillons, Benjamin Lacombe, Seuil, critique, carnet de lecture, livre, littérature, blog littéraire, livre graphique, édition, bande dessinée, papillon, Japon, jeunesseLe jour de ses quatorze ans, Naoko apprend qu’elle doit quitter son petit village natal pour l’immense ville de Kyoto. Son père a prévu qu’elle y complète son éducation pour devenir une "jeune fille convenable". Mais Naoko aime lire et écrire. Avec l’aide de sa servante dévouée Suzuki, elle se travestit en garçon et parvient à réaliser les études de littérature. Elle y rencontrera Kamo et connaitra ses premiers émois adolescents.

    De nouveau, Benjamin Lacombe nous offre un très beau livre graphique qui ravira aussi bien les adultes que les plus jeunes. L’objet est une beauté à lui seul : un très grand format, une multitude de dessins en pleines pages, des découpages qui laissent entrevoir ou cachent la suite de l’histoire. On ne se lasse pas de contempler ce bel ouvrage.

    Les illustrations nous plongent dans la civilisation traditionnelle japonaise, avec ses décors feutrés et ses tenues colorées. Le texte étant peu présent, c’est à travers les dessins que l’auteur transmet les sentiments et émotions de la jeune Naoko, les papillons bleus constituant un fil conducteur dont on ne comprend la signification que plus tard.

    Il est vrai que l’histoire n’est pas d’une grande originalité. Le thème de l’amour naissant et contrarié a été abordé dans les contes à maintes reprises et cette version-ci n’y apporte rien de plus. Le grand intérêt de cet album réside donc dans le graphisme et l’objet-livre, tout en constituant une première approche intéressante de la culture japonaise pour les enfants.

    Les amants papillons – Benjamin Lacombe – Editions du Seuil – 2007

    Du même auteur:

    (clic sur les images pour agrandir)

    Les amants papillons, Benjamin Lacombe, Seuil, critique, carnet de lecture, livre, littérature, blog littéraire, livre graphique, édition, bande dessinée, papillon, Japon, jeunesse Les amants papillons, Benjamin Lacombe, Seuil, critique, carnet de lecture, livre, littérature, blog littéraire, livre graphique, édition, bande dessinée, papillon, Japon, jeunesse