0 commentaire

L’arbre au poison – Erin Kelly

Cover L'arbre au poison.jpgAlors qu’elle étudie les langues vivantes au Queen Charlotte’s College, Karen Clarke rencontre Biba Capel, une jeune comédienne qui recherche un professeur d’allemand pour préparer son prochain spectacle. Très vite, une amitié se tisse entre les deux jeunes filles, qui va les conduire à ce qu’on peut imaginer de pire. Mais l’histoire n’est qu’un éternel recommencement et va bientôt rattraper Karen…

Dès les premiers chapitres, on se sent entrer dans un monde envahi de mystères et de secrets. Le fait d’osciller en permanence entre le présent et les évènements qui se sont déroulés dix ans plus tôt entretient cette opacité.

Sous couvert de vie insouciante, le climat est lourd et l’atmosphère étrange. Dans les relations qui unissent les différents personnages, il est souvent question d’amour-haine mais on frôle, à certains moments, la relation incestueuse ou homosexuelle. Les choses ne sont pas dites clairement, mais elles sont suggérées, ce qui ajoute à l’ambiance pesante de ce roman, sans parler de la mort qui est omniprésente.

Je n’ai pas réussi à m’identifier à Karen, cette jeune fille BCBG attirée par le mode de vie bohème et sans contrainte, qui se prend d’amitié pour une fille excentrique et son étrange frère mais qui ne maitrise pas les codes de cette vie-là. En recherche d’identité, elle tente de s’intégrer au clan Capel alors même que celui-ci se délite peu à peu, fragilisé par les attaques successives.

Et si mettre à jour les secrets des Capel m’a intéressé, j’ai trouvé que le développement était plutôt long, ce qui a provoqué un certain essoufflement.

Logo Challenge Thrillers et polars.jpgA noter que, dans ce roman, l’arbre au poison est le nom commun donné à l’if, un arbuste toxique pour l’homme et considéré comme un symbole de mort chez les Celtes.

 

L’arbre au poison – Erin Kelly – Editions Jean-Claude Lattès – 2011 

Les commentaires sont fermés.