0 commentaire

Volte-face – Michael Connelly

Cover Volte-face.jpgAlors qu’il a été condamné pour l’enlèvement et le meurtre d’une fillette, Jason Jessup vient d’être innocenté grâce à un test ADN. Après avoir passé 24 années derrière les barreaux, le voilà libre et en mesure de demander la révision de son procès. C’est Mickey Haller, habituellement avocat de la défense, qui représentera le peuple dans cette affaire très médiatisée. Secondé de son ex-femme et de l’enquêteur Harry Bosch, il va tenter de renvoyer Jessup en prison.

J’avoue que la première partie du roman m’a un peu inquiétée. Le système judiciaire américain y est expliqué sous toutes les coutures et j’ai trouvé ça un peu laborieux et théorique. Mais très vite, les éléments concrets ont commencés à apparaitre au fil de l’enquête menée par Harry Bosch et je me suis laissé entrainer dans ce roman riche en rebondissements.

La parole passe alternativement de Michey à Harry, chacun apportant un point de vue différent sur la situation. On suit en direct la mise en place d’une ligne d’accusation, les manœuvres de diversion et d’intimidation de chacune des parties et les débats animés en salle d’audience dans l’espoir d’obtenir le vote du jury.

Et même si une bonne partie du roman se déroule au tribunal, le lecteur se trouve également au cœur de l’enquête : il participe aux filatures, accompagne Harry dans l’analyse des preuves matérielles ou l’établissement d’un profil psychologique… Et alors que l’équipe d’Haller pense avoir gagné, un nouveau rebondissement apparait, qui remettra tout en cause.

Volte-face est le deuxième roman que je lis de Michael Connelly et c’est de nouveau une belle découverte, que je compte bien poursuivre avec ses autres romans policiers…

 

Logo Challenge Thrillers et polars.jpgVolte-face – Michael Connelly – Editions Calmann-Levy – 2012 

 

 

 

Du même auteur:

Les commentaires sont fermés.