2 commentaires

Enfances tunisiennes – Collectif

Cover Enfances tunisiennes.jpgCommençons par un petit rappel historique. En 1881 et suite à une mauvaise gestion du pays par ses dirigeants, la France décide de s’implanter en Tunisie. Débute alors le protectorat français de Tunisie, aussi appelé Traité du Bardo, qui sera aboli en 1956. L’objectif est de transformer les structures politiques, sociales et économiques du pays pour le rendre à nouveau viable.

Dans ce contexte, Enfances tunisiennes nous raconte les répercussions de la présence française dans le quotidien de la population tunisienne, et en particulier des jeunes. Vingt auteurs parlent de la cohabitation des deux cultures, de la découverte de la langue française par le biais de l’école, de la musique ou du cinéma.

Pour beaucoup, cette enfance-là fut joyeuse et insouciante mais certains abordent aussi des évènements plus difficiles marqués par l’abandon parental ou par la guerre de 1940.

Véritable photographie d’une époque, ces textes courts forment une sorte de recueil de nouvelles, de tranches de vie. Des parcelles d’enfances et de souvenirs souvent empreints de beaucoup de poésie.

J’ai particulièrement apprécié la présentation originale des textes, avec un jeu de polices différentes et une mise en page recherchée. Des photos représentant les auteurs enfants dans leur lieu de vie rendent les personnages plus proches du lecteur.

Par contre, si je devais mettre en avant un petit bémol, il serait lié à l’abondance de termes tunisiens. N’étant pas moi-même d’origine tunisienne, je devinais certains sujets de discussion plus que je ne les comprenais. Aucun mot n’est définit ou traduit, ce qui m’a donné l’impression que le livre n’était pas destiné à sortir de ses murs, qu’il était réservé aux tunisiens natifs ou d’origine. Je trouve dommage que les auteurs (ou la maison d’édition) n’aient pas réalisés ce petit travail d’ouverture aux autres alors qu’à l’opposé, certains écrivains définissent chaque petit belgicisme employé.

Bilan mitigé donc. Historiquement intéressant, ce livre n’a cependant pas été conçu pour être accessible au plus grand nombre.

Lecture réalisée en partenariat avec Libfly et les Editions Elyzad.

Enfances tunisiennes – Collectif – Editions Elyzad – 2010

Commentaires

  • Quand je lis que que tu as écrit ce livre me fait un peu penser aux enfant perdu de Casablanca de Tito Topin, sauf que celui ci décrit l'occupation française comme particulièrement indésirable, et si je ne me trompe il me semble qu'il démontrait plusieurs point de vue ^^

  • Bonjour,
    Je ne connais pas ce livre mais je prends note. Je ne manquerais pas de le lire s'il croise ma route :-)

Les commentaires sont fermés.