1 commentaire

Retour à Rédemption – Patrick Graham

cover retour à rédemption Patrick Graham.jpgIls sont sept garçons et filles et se font appeler les Enfants perdus. Avec d’autres adolescents, ils sont incarcérés au centre de redressement de Rédemption pour divers délits. Sous la coupe d’un révérend tyrannique, les enfants subissent humiliations, violences physiques et morales, enfermement et privations. Dans cet environnement, un enfant seul ne peut survivre. Alors, les Enfants perdus se serrent les coudes, s’entraident et s’encouragent. Un jour d’enfermement dans des cachots humides, ils scellent un pacte qui les liera pour la vie. Une fois adultes, si certains arrivent à donner l’illusion d’une vie équilibrée, d’autres sombrent dans la délinquance ou la folie. Et alors que chacun part à la dérive, l’un des Enfants perdus réactive le pacte…

Retour à Rédemption est un concentré de scènes d’une extrême violence, qui suscitent en nous des sentiments de révolte et d’injustice. L’intrigue est bien construite et l’alternance entre passé et présent permet de distiller des indices qui ne prennent tout leur sens qu’à la fin du roman. Les personnages, à la fois fragiles et forts, sont attachants. Ce roman est un hymne à l’amitié qui pousse à se surpasser ou à se sacrifier pour les autres.

Mais, si Retour à Rédemption arrive à nous tenir en haleine jusqu’au bout, certains détails m’ont un peu déçus. Ainsi, on ne comprend pas quelle place certains éléments occupent dans le puzzle que forme cette histoire, comme l’obsession du personnage principal pour le Big One (catastrophe naturelle qui va anéantir la Grosse Pomme). De plus, Wendy, qui a une personnalité affirmée et occupe un rôle très important dans le groupe des Enfants perdus, perd tout intérêt une fois adulte, comme si son personnage n’avait pas été totalement exploité. Enfin, tout le roman étant construit autour du pacte scellé entre les Enfants perdus, le lecteur n’attend qu’une chose : connaitre la véritable teneur de cette alliance. Et là, grosse déception ! Le fameux pacte n’est pas du tout explicite mais, surtout, il n’est pas du tout à la hauteur du reste du livre.

En bref, un roman qui fait réfléchir et qui vous trotte encore dans la tête bien après en avoir terminé la lecture mais qui manque de finesse.

Retour à Redemption – Patrick Graham - Anne Carrière - 2010

Commentaires

  • J'ai adoré ce livre même si l'on note quelques incohérences et que des questions restent malheureusement sans réponses..
    Il faut dire que Patrick sait comment tenir son lectorat scotché au livre :)

Les commentaires sont fermés.