7 commentaires

Inconvenantes dérailleries - Véronique Aubry

cover inconvenantes dérailleriesok.jpgPremier ouvrage de Véronique Aubry, ces Inconvenantes dérailleries constituent en fait un recueil de poèmes. Plein d’humour et d’autodérision, l’auteur nous parle de musique, de mode, de la société de consommation, de la mort aussi… Une grande partie des poèmes proposés porte aussi sur les relations amoureuses. Parfois difficiles, elles provoquent jalousie, malaise, sentiment d’abandon. Mais elles peuvent également être très belles et on est alors témoins des étreintes amoureuses et passionnées des amants !

Lire de la poésie, c’est se rendre compte que la langue française n’est pas figée et qu’au contraire, elle offre énormément de liberté aux auteurs. Avec Inconvenantes dérailleries, on est loin de la poésie académique, avec ses règles strictes à respecter. Au contraire, les poèmes de Véronique Aubry sont modernes et contemporains. Elle n’hésite pas à créer de nouveaux mots merveilleux (mes pensées nuagent) ou à utiliser le vocabulaire culinaire pour parler d’amour.

Malgré cela, il ne s’agit pas d’une lecture-détente parce que l’on y retrouve les structures de phrases propres à la poésie, qui demandent une certaine réflexion. Et des occasions de réfléchir, ces poèmes nous en fournissent d’autres puisque l’auteure fait par exemple référence à des personnages publics. Ainsi, si tout le monde reconnaitra le couple Bruni-Sarkozy dans le poème intitulé Carla, d’autres références ne sont pas forcément connues de tous. De ce fait, à la lecture de certains poèmes, on a l’impression de passer à coté de quelque chose, de ne pas saisir complètement le sens du poème. Certains d’entre eux semblent même destinés à une personne précise, une connaissance de l’auteur, et on se sent alors complètement exclu du dialogue. Comme lorsque l’on tombe, par hasard, sur un document que l’on n’aurait pas dû lire.

Ce recueil recèle aussi quelques mystères comme cette équation placée, l’air de rien, en bas de page, à l’arrière d’un poème. Et si c’est sympathique de découvrir de petites surprises cachées dans le texte, il est par contre agaçant de ne pas en comprendre le sens.

C’est donc un recueil de poème original, qui aborde le genre poétique de façon différente, qui étonne et fait sourire mais qui garde tous ses mystères pour qui ne sait pas les déchiffrer.

 

Remerciement particulier aux Agents littéraires et aux Editions Des croches et la plume pour ce partenariat.

Inconvenantes dérailleries - Véronique Aubry - Des croches et la plume - 2009

Lien permanent Catégories : Poésie

Commentaires

  • Chère Paola,

    Merci pour cette fine analyse et cette critique constructive. Il s'agissait en effet de mon tout premier livre et vous avez tout à fait raison de relever que quelques textes s'adressent à une personne en particulier : ma source d'inspiration, mon muse...

    Je tiendrai compte de vos remarques dans mon prochain livre et vous promets de lever quelques mystères semés ça et là, parfois à "l'insu de mon plein gré" !

    Bien cordialement.
    Véronique

  • J'ai vraiment bien aimé votre recueil de poèmes.
    Bonne continuation à vous... et au plaisir de vous lire à nouveau :-)

    Paola

  • DES CROCHES ET LA PLUME

  • Vous voilà plus riche de 50 euros .. pour de nouveaux livres !!! ;-)) que vous viendrez nous présenter.
    Bonne fête de Noël

  • Je ne m'attendais pas à gagner et j'en suis très contente (voir http://toutsurles.skynetblogs.be/archive/2011/12/23/grands-gagnants-du-sondage-elisez-la-skin-skynet-2011.html pour ceux qui n'auraient pas suivi).
    Soyez certains que je continuerai à vous faire partager mes lectures. Je suis en train de préparer le programme 2012 et je vous réserve quelques surprises...

    J'ai eu l'occasion de visiter votre blog et je tenais à vous féliciter pour les magnifiques dessins que vous réalisez. Montoise moi-même, je retrouve certains paysages bien connus.

    Très belles fêtes de fin d'année
    Paola

  • Merci pour cette découverte. Une belle écriture. Je note ceci sur le blog de Véronique Aubry: "En tenue d’Eve, je suis, pour toujours, celle qui te porte aux nues, car sans toi, je suis toute en bas."

  • Merci Eric !

    Je vous donne rendez-vous sur mon site : www.descrochesetlaplume.com
    pour un nouveau texte, tout à fait inédit, écrit chaque lundi, selon l'humeur du moment... J'espère que vous y noterez d'autres phrases à votre goût... Celle-ci, en tout cas, me tient particulièrement à coeur...

    En-dehors du site, je fais également quelques "cabrioles" de langage sur une page facebook... http://www.facebook.com/pages/V%C3%A9ronique-Aubry-Des-Croches-et-la-Plume-Editions/156071801080915

    Voilà ! Bien amicalement. Véronique

Les commentaires sont fermés.