• 0 commentaire

    Quand je pense que Beethoven est mort… - Eric-Emmanuel Schmitt

    eric-emmanuel schmitt,quand je pense que beethovenLe jeune Eric-Emannuel Schmitt rêvait se diriger vers la pratique professionnelle de la musique. Il s’est finalement découvert plus de talent pour l’écriture que pour la composition. C’est donc en hommage à la musique classique qui a bercé sa jeunesse et jalonné les grandes étapes de sa vie qu’Eric-Emmanuel Schmitt nous offre ce roman rythmé par la musique de Beethoven.

    Il s’agit d’un roman très personnel, où l’auteur livre sa passion pour la musique classique. Cette histoire pourrait pourtant être racontée par chacun d’entre nous. En effet, adolescents (et, par définition, extrêmement sensibles), nous avons tous pleurés à l’écoute de certaines chansons. Puis, le temps passant, nos intérêts et goûts musicaux ont changés, laissant de côté cette passion adolescente.

    J’avoue que ce roman m’a laissé complètement de marbre (alors que j’aime beaucoup la musique classique). Lourd, sans intérêt pour qui ne s’intéresse pas à la vie de l’auteur ou à celle de Beethoven et truffé de références musicales pas forcément connues… J’ai à peine eu le courage de le terminer. Dans la même veine que Ma vie avec Mozart, Quand je pense que Beethoven est mort… sera suivi de deux autres livres portant, eux, sur Bach et Schubert. Tout un programme.

    • Petit bonus intéressant : le roman est suivi d’une pièce de théâtre, inspirée du même sujet et écrite par l’auteur, mais beaucoup plus vivante : Kiki van Beethoven. Un régal que l’on aurait bien envie d’aller voir…

    Comme il l’avait fait précédemment avec Mozart, le livre est accompagné d’un CD regroupant quelques unes des œuvres de Beethoven.

    Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent… - Eric-Emmanuel Schmitt - Albin Michel - 2010

    Du même auteur: