Carnet de lecture

  • 2 commentaires

    J'ai toujours cette musique dans la tête - Agnès Martin-Lugand

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,agnès matin-lugan,j'ai toujours cette musique dans la tête,michel lafonYanis et Véra ont la petite quarantaine et tout pour être heureux. Seulement voilà, Yanis, talentueux autodidacte dans le bâtiment, vit de plus en plus mal sa collaboration avec Luc, qui est aussi pragmatique et prudent que lui est créatif et entreprenant. La rupture est consommée lorsque Luc refuse LE chantier que Yanis attendait. Poussé par sa femme et financé par Tristan, un client providentiel qui ne jure que par lui, Yanis se lance à son compte, enfin. Mais la vie qui semblait devenir un rêve éveillé va soudain prendre une tournure plus sombre.

    Sous une thématique de base pas très engageante, j'ai découvert un beau roman, d'une auteure qui m'était inconnue.

    J'ai toujours cette musique dans la tête raconte, selon le point de vue de Véra, le changement de boulot de Yanis, les bouleversements que cela induit pour les enfants et la vie de couple mais aussi cette nouvelle amitié avec Tristan dont on ne cerne pas bien les motivations.

    Très rapidement, on sent que quelque chose se prépare, sans réussir à mettre le doigt dessus. Et puis, avec véra, le lecteur découvre l'ampleur de la catastrophe. Tout son monde s'écroule et seuls les enfants lui permettront de tenir, devenant son rempart contre la folie et la tristesse.

    Les personnages sont bien dessinés et le style est fluide, pour un roman qui se lit facilement et sans accroc. 

    Ma seule réserve concerne le final, qui manque de réalisme à mon goût, tant les problèmes du couple se résolvent rapidement, comme par miracle.

     

    J'ai toujours cette musique dans la tête - Agnès Martin-Lugand - Editions Michel Lafon - 2017

  • 0 commentaire

    Il est toujours minuit quelque part - Cédric Lalaury

    le livre,le roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,commentaire roman,analyse roman,auteur,actualité littéraire,blog lecture,best seller,blog livre,conseil de lecture,critique littéraire,écrivain,il est toujours minuit quelque part,cédric lalaury,des silhouettes dans le brouillard,editions préludesBill Herrington est un homme heureux. La cinquantaine approchant, mari et père comblé, il occupe un poste de professeur de littérature dans une prestigieuse université américaine. Tout va pour le mieux... jusqu'au jour où il reçoit un roman publié par un certain Richard Philip Kirkpatrick. Pas de quoi chambouler Bill. Mais ce roman raconte une histoire vraie. Celle d'un crime dont Bill était persuadé que personne n’avait jamais eu connaissance. Peu à peu, ce livre envahit l'existence de Bill et menace de faire voler en éclats sa vie paisible.

    Alors que je traîne mes lectures en longueur depuis quelques semaines, j'ai dévoré Il est toujours minuit quelque part en deux soirées bien denses.

    C'est simple, j'ai tout simplement adoré!

    Ce roman est particulièrement prenant et difficile à lâcher, tant le suspense est bien dosé et vous laisse dans l'attente. Un vrai travail a été réalisé sur la personnalité des protagonistes, réaliste et complexe, ce que j'apprécie.

    On est tellement pris par l'histoire que l'on se prend à échafauder des hypothèses et à essayer de comprendre ce qui a pu se passer, comment Bill va réagir au dévoilement public d'une erreur de jeunesse.

    Un roman comme je les aime, qui nous surprend jusqu'au bout avec une fin inattendue, triste mais belle dans le pardon qu'elle évoque.

    J'avais lu le premier roman de Cédric Lalaury en 2016, Des silhouettes dans le brouillard, et ce dernier m'avait laissé un bon souvenir, j'avais vraiment apprécié le style de l'auteur. Avec Il est toujours minuit quelque part, il n'y a pas de doute, l'auteur s'est encore bonifié et livre ici un roman psychologique exceptionnel.

    Premier coup de cœur de l'année!

     

    Remerciement aux Editions Préludes pour cette lecture.

    Il est toujours minuit quelque part - Cédric Lalaury - Editions Préludes - 2018

    Du même auteur:

  • 2 commentaires

    La maladroite - Alexandre Seurat

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, La maladroite, Alexandre Seurat, maltraitance, enfantInspiré par un fait divers, le meurtre d'une enfant de huit ans par ses parents, La maladroite recompose par la fiction les monologues des témoins impuissants de son martyre (membres de la famille, enseignants, médecins, services sociaux, gendarmes). 

    Dès les premières pages, ce récit de cette petite fille maltraitée prend aux tripes. Pourtant Diana, âgée de huit ans est adorable, mais mal-aimée par ses parents, ses débuts dans la vie sont difficiles.

    Plusieurs adultes tirent pourtant la sonnette d'alarme. Sa tante et sa grand-mère tout d'abord, qui tentent de raisonner la maman. L'institutrice de Diana qui remarque le comportement étrange de l'enfant et les marques sur son corps et qui fait intervenir la direction de l'école. Mais malgré les preuves qui s'accumulent, elles restent insuffisantes pour sortir Diana de son enfer, d'autant que les parents fournissent des explications vraissemblables.

    A la lecture de ce roman, je ressens de la compassion pour cette petite fille devenue le souffre-douleur de sa famille, mais surtout de la colère face aux lenteurs administratives et aux protocoles qui empêchent parfois de sauver un enfant.

    Je trouve que La maladroite démontre bien toute la dimension psychologique qui est en oeuvre dans ces situations et notamment le sentiment de loyauté et l'emprise psychologique qui empêchent un frère ou une sœur de dénoncer leurs parents. Ce roman met aussi en avant le rôle essentiel mais difficile des éducateurs face à la maltraitance d'un enfant. Peur de juger trop vite, de faire éclater la fratrie, de séparer l'enfant de sa famille, conflit avec les parents, communication difficile avec la hiérarchie et les institutions, etc.

    Un premier roman poignant et difficile mais qui rappelle à quel point l'attention et l'action de chacun sont indispensables. Et qui, pour une raison que j'ignore, met l'accent sur les femmes, principales actrices de cette tragédie, les hommes étant peu présents.

    Un auteur à suivre.

     

    La maladroite - Alaxandre Seurat - Editions Actes Sud - 2017

  • 1 commentaire

    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, Sarah Pinborough, Mon amie Adèle, Préludes EditionsUn soir de solitude, Louise rencontre David dans un bar. Mais elle découvre le lendemain qu'il n'est autre que le nouveau psychiatre du cabinet dans lequel elle est secrétaire. Parallèlement, elle va aussi faire la connaissance d'Adèle, l'épouse de David, qui va devenir son amie. Finalement, une relation étrange va se mettre en place entre ces trois personnages, dont Louise va être le pion central.

    Avec Mon amie Adèle, je découvre une auteure qui m'était jusque là inconnue mais qui mérite que l'on s'y attarde tant sa capacité à faire durer le suspense est incroyable.

    Voilà un roman qui traite principalement de la manipulation psychologique qu'exerce Adèle sur Louise. Une manipulation poussée à son paroxysme, qui met Louise dans une position de dépendance envers David et Adèle dont elle n'arrive pas à se défaire et dont le lecteur ne comprend pas l'objectif. 

    A la lecture, on sent que Sarah Pinborough prend plaisir à jouer avec le lecteur, lorsqu'elle tarde à dévoiler certains secrets, qu'elle le laisse dans l'attente. De façon générale, on ressent vaguement que quelque chose de sordide se joue sous nos yeux mais sans arriver à cerner exactement ce dont il s'agit.

    Bref, un roman complètement flippant... jusqu'au final qui tombe comme un soufflé. Quelle déception d'arriver à une chute pareille, totalement surréaliste et invraisemblable! Alors que j'ai adoré le développement, le dénouement de cette histoire me laisse sur ma faim.

    Bon, j'aurai peut-être dû me renseigner un peu plus avant de lire Mon amie Adèle. Je viens de découvrir que Sarah Pinborough a préalablement écrit sept autres romans fantastiques. Ça aurait dû me mettre sur la voie...

     

    Je remercie néanmoins les Editions Préludes pour cette lecture.

    Mon amie Adèle - Sarah Pinborough - Editions Préludes - 2017

  • 0 commentaire

    Le joueur de billes - Cecelia Ahern

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, Cecelia Ahern, Le joueur de billes, MiladyLorsque Sabrina Boggs tombe par hasard sur une mystérieuse collection de billes ayant appartenu à son père, elle réalise soudain qu’elle ne sait rien de l’homme avec qui elle a grandi. Et cet homme dont la mémoire part à la dérive ne peut pas l’aider : il a lui-même oublié qui il était. Sabrina ne dispose que de vingt-quatre heures pour déterrer les secrets de l’homme qu’elle croyait connaître. 

    A travers ce roman, nous accompagnons toute la vie de Fergus Boogs, de son enfance avec ses frères, au vieil homme qu'il est devenu, victime d'un AVC et sujet aux pertes de mémoire. On se prend d'affection pour ce personnage dont toute la vie est marquée par les jeux de billes, auxquels il est particulièrement bon mais qui a tout oublié, ou presque.

     J'ai trouvé intéressant de voir comment Fergus en est arrivé à devoir cloisonner les différents aspects de sa vie, et en particulier à cacher sa passion pour les billes à son entourage. Finalement, Le joueur de billes est l'histoire triste d'un homme obligé de mentir en permanence, qui mène une double vie et qui ne sait comment sortir de cette situation.

    Je ne m'y attendais pas mais Le joueur de billes est un roman très émouvant, qui m'a arraché des larmes plus d'une fois tant l'auteur arrive à nous faire ressentir le désarroi de Fergus. Cecelia Ahern place aussi le lecteur dans la peau de Sabrina, la fille de Fergus, qui découvre tout un pan de la vie de son père qui lui était inconnu, qui lui fait prendre conscience de son isolement et lui permet de le découvrir sous un autre jour.

    Une histoire de billes bien sûr, mais surtout une histoire de relations familiales, parfois difficiles mais toujours empreintes d'amour. Un roman poignant que je recommande.

    Remerciement aux Editions Milady pour cette lecture émouvante.

     

    Le joueur de billes - Cecelia Ahern - Editions Milady - 2017