Carnet de lecture

  • Le palais de minuit - Carlos Ruiz Zafon

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, Carlos Ruiz Zafo, le palais de minuit, trilogie Chowbar Society, Robert Laffont, CalcuttaCalcutta,1916. Des jumeaux de quelques jours sont confiés à leur grand-mère et rapidement séparés. Tandis que Sheere reste avec sa grand-mère, Ben est confié à un orphelinat. Le jour de leur seize ans, les jumeaux se retrouvent mais une force maléfique semble se réveiller et les menace. Avec leurs fidèles amis, ils se réunissent dans une maison abandonnée qu'ils ont baptisée le "Palais de Minuit". Là, les membres de la Chowbar Society vont échafauder un plan pour protéger Sheere et Ben.

    Le Palais de minuit clôture mon incursion dans l'univers de Carlos Ruiz Zafon (en tout cas pour l'instant). Pour vous remettre les idées en place, il s'agit du deuxième tome du Cycle de la brume, qui a commencé par Le prince de la brume et qui s'est terminée par Les lumières de septembre.

    C'est toujours un plaisir de retrouver l'écriture de cet auteur espagnol ainsi que son univers historico-fantastique. Par contre, je déplore le coté répétitif de ses romans dont la trame de fond se renouvelle peu. Les ingrédients de base sont toujours identiques : des personnages fantastiques, des aventures qui le sont tout autant et des adolescents qui mènent l'enquête à travers toute une série d'aventures rocambolesques.

    Le palais de minuit reste dans la même veine que les précédents romans de Carlos Ruiz Zafon et je dois bien dire que je commence à me lasser de cette structure.

    Ca n'empêche que je lirai volontiers sa prochaine publication, même si mes attentes seront assez élevées.

    Le palais de minuit - Carlos Ruiz Zafon - Editions Robert Laffont - 2012

    Du même auteur:

  • Le hibou - Samuel Bjork

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,le hibou,samuel bjork,jc lattès,rentrée littéraire 2016,thrillerUne adolescente est retrouvée morte dans les bois, dans une étrange mise en scène qui évoque un rituel. L'enquêteur criminel Holger Munch et son équipe sont chargés de découvrir ce qui est arrivé à la jeune fille.

    Cela faisait un moment que je n'avais plus lu un vrai bon thriller. C'est donc avec un plaisir décuplé que j'ai lu Le hibou. Parce que, sous ses airs de polar scandinave comme on en voit tant, se cache un véritable petit bijou.

    L'auteur norvégien hameçonne le lecteur comme personne et il nous devient très rapidement impossible de lâcher cette histoire. Véritable page turner, chaque chapitre de ce roman s'arrête sur une interrogation, ce qui laisse le lecteur dans l'attente et ne lui laisse qu'une possibilité de sortie: tourner la page et poursuivre sa lecture. 

    Plus on avance dans cette histoire horrible et plus on est pris dans son engrenage. Le puzzle se construit sous nos yeux chapitre après chapitre, pour finalement dévoiler les liens insoupçonnés qui relient les personnages et leurs histoires personnelles.

    Seul petit bémol: les personnages sont parfois un peu caricaturaux, ce qui rend leurs comportements et réactions trop attendus et sans surprise.

    Un thriller de très haut niveau et un auteur à suivre!

    Remerciement aux Editions JC Lattès pour cette découverte.

    Le hibou - Samuel Bjork - Editions JC Lattès - 2016

  • Au bonheur des listes - Shaun Usher

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,au bonheur des listes - shaun usher,seuilEn grande adepte des listes en tous genres, je ne pouvais passer à côté de ce recueil de 125 listes "historiques, inattendues et farfelues". De tous temps, les listes ont permis à l'homme de ranger, d'étiqueter et de rendre plus compréhensible le monde dans lequel il vivait. Ce recueil de Shaun Usher couvre d'ailleurs plusieurs millénaires puisque la plus ancienne liste a été rédigée dans l'Egypte antique tandis que la plus récente date de quelques années.

    Chaque liste est accompagnée d'une petite introduction qui nous informe sur les conditions dans lesquelles elle a été rédigée. On retrouve des photos, des reproductions originales, des traductions et quelques notes explicatives.

    Reflets d'une époque comme ces Conseils aux jeunes dames du Ladies' Pocket Magazine (1830) ou d'une passion insoupçonnée comme la Liste des oiseaux du Président Roosevelt (1908), ces listes ouvrent un pan inconnu de l'histoire ou de la vie de personnages connus.

    Des listes qui peuvent être totalement inutiles mais qui provoquent toujours une réaction, qu'il s'agisse de l'amusement ou de l'étonnement.

     

    Listes choisies, en lien avec les livres ou rédigées par des romanciers:

    • en 1851, alors qu'il vient d'emménage dans sa nouvelle maison, Charles Dickens a une idée lumineuse pour remplir sa bibliothèque : il liste des titres d'ouvrages tout à fait imaginaires, qu'il fait imprimer pour créer de faux livres et combler les vides ;

     

    • en 1855, Charles Dickens dresse des listes de noms de personnages et de titres d’œuvres pour un usage ultérieur, en piochant dans des listes de conseils de classe ou en inventant des jeux de mots;

     

    • en 1930, tandis qu'elle travaille à une adaptation du conte de Blanche-Neige, des frères Grimm, l'équipe de Disney rédige une liste de noms potentiels à attribuer aux sept nains. Sachez que nous avons échappé à Gros-Ego, Gros-Lard, Malpropre, Flagada, Bouffi, Cœur de Poulet...;

     

    • en 1935, Ernest Hemingway conseille une liste de livres à un jeune romancier dont Madame Bovary, Le rouge et le noir, Anna Karénine.... Titres que l'on retrouve aussi dans une liste des livres préférés d'Edith Wharton rédigée en 1909; 

     

    • Georges Perec et sa "Tentative d'inventaire des aliments liquides et solides ingurgités au cours de l'année 1974" ;

     

    • en 1980, Roald Dahl rédige une liste de mots composant la Gobblefunk, la langue imaginaire créée pour son personnage dans Le Bon Gros Géant. Il y est évidemment question du schnockombre, mais aussi de termes déformés comme emmitouchaud, badivernage ou délexquicieux;

     

    • 1988 voit l'écrivain américain Norman Mailer lister les dix romans qui lui ont donné envie de devenir écrivain. Parmi ceux-ci : Moby Dick, Gatsby le Magnifique, Les raisins de la colère ou Le soleil se lève aussi;

     

    • mais ma préférée, parce que très proche de ma propre pratique, reste la liste d'Italo Calvino, qui classe les livres en différentes catégories:

     

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,au bonheur des listes - shaun usher,seuil

     (Clic sur la photo pour agrandir)

     

    Un recueil à lire dans l'ordre ou à piocher au grès de vos envies et qui réserve quelques belles surprises.

    Au bonheur des listes - Shaun Usher - Editions du Seuil - 2015

    Lien permanent Catégories : Essais
  • Police - Hugo Boris

    livre, roman, blog littéraire, littérature, carnet de lecture, avis lecture, Police, Hugo Boris, Grasset, rentrée littéraire 2016Virginie, Aristide et Erik sont policiers. En cet été caniculaire, une mission inhabituelle leur est confiée : escorter un Tadjik à l'aéroport Charles-de-Gaulle pour un retour forcé dans son pays. Mais, pour avoir dénoncé le système en place dans son pays, l'homme est assuré d'être tué dès sa descente d'avion. La petite équipe est alors confrontée à un dilemme : obéir aux ordres ou tenter de le sauver?

    A travers le personnage central de Virginie, Police nous offre une immersion dans le quotidien des policiers français. On prend alors conscience de toutes les horreurs auxquelles ils sont confrontés chaque jour mais aussi de l'urgence permanente, des insultes, des coups, du stress... Un métier difficile, qui leur fait voir le pire. 

    Dans ce roman, chacun des personnages est à un moment charnière de sa vie. Virginie se prépare à avorter suite à une aventure avec son collègue Aristide; celui-ci, même s'il joue le mariole de service, se rend compte que sa vie est vide de sens et Erik, le plus âgé et le plus gradé de l'équipage, est usé par son métier et rêve d'enfin pouvoir s'arrêter. Tous ces éléments, que l'on pourrait croire inutiles, vont en réalité conditionner la suite de l'histoire.

    Le temps d'un trajet, on assiste donc à un huis clos particulièrement prenant dans cette voiture de police qui se dirige vers Charles-de-Gaulle. Peu à peu, les personnalités se dessinent, la tension monte et les policiers se mettent à douter, se demandant comment sauver la vie de cet homme, qui espérait trouver refuge en France. Mais son comportement, résigné et craintif, les déstabilise.

    J'ai aimé l'écriture et l'approche d'Hugo Boris, qui place le lecteur au cœur de l'action. Grâce à lui, j'ai vraiment eu l'impression d'être la cinquième personne assise dans cette voiture et, jusqu'à la dernière minute, je me suis sentie prise au piège de ce cas de conscience. Que faire? 

    Un titre qui se lit à l'envers, comme dans un rétroviseur ou un miroir, celui où nous nous reflétons, seuls face à notre conscience. Un roman pour ne pas banaliser ce qui se joue derrière les reconduites à la frontière.  

    Remerciement aux Editions Grasset pour cette lecture.

    Police - Hugo Boris - Editions Grasset - 2016

     

     

  • Brunetti en trois actes - Donna Leon

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,brunetti en trois actes,donna leon,rentrée littéraire 2016,policier,harcèlement,opéra,fenice,veniseDe passage à La Fenice de Venise, la diva Flavia Petrelli interprète la Tosca sur scène. C'est un véritable triomphe et les fans sont nombreux à attendre la cantatrice à la sortie de sa loge pour obtenir un autographe. Mais parmi eux se trouve un admirateur secret qui la submerge de roses jaunes depuis plusieurs mois et Flavia commence à s’inquiéter de ces signes d’adoration excessifs. Lorsqu'elle confie son appréhension à Brunetti, il lui promet de mener sa petite enquête. 

    Malgré mon intérêt pour les thrillers au rythme soutenu et à la tension palpable, c'est toujours avec beaucoup de plaisir que je me plonge dans les aventures de Guido Brunetti. Le commissaire mène ses enquêtes au rythme méditerranéen, sans stress ni violence. Il prend son temps, fait un détour par une église dont il observe la beauté des vitraux, rentre chez lui le midi pour dîner en famille. Avec Donna Leon, j'ai toujours l'impression d'entrer dans un monde où le temps n'a plus la même dimension et semble s'étirer à l'infini.

    Brunetti est vraiment un personnage à part dans le monde du roman policier tant il est éloigné des stéréotypes du policier à la vie privée tumultueuse et dont l'alcoolisme et la malbouffe entretiennent l'embonpoint. Lorsque la famille Brunetti est mentionnée, elle apparaît toujours comme un soutien et parfois même une aide dans la résolution d'une enquête.

    Dans ce roman, j'ai d'ailleurs découvert la passion commune de Guido et de son épouse Paola pour la lecture. Ensemble, ils parlent des auteurs classiques et cherchent dans la littérature des cas semblables à celui que vit Flavia, pour essayer de mieux comprendre la psychologie du stalker qui la harcèle. Je me suis évidemment sentie particulièrement proche de Paola, qui aspire à une soirée sans mari ni enfants pour pouvoir se consacrer pleinement à la lecture de son roman en cours.

    J'ai pris beaucoup de plaisir à relire Donna Leon et à retrouver ses personnages fétiches, comme de vieux amis que l'on n'a plus vus depuis longtemps. Elle nous offre l'opportunité d'entrer dans le monde de l'opéra par la petite porte, et de la Fenice en particulier, et de découvrir l'envers du décor. 

    Remerciement aux Editions Calmann-Lévy pour cette agréable lecture teintée de quelques notes d'humour.

    Pour découvrir les premières pages de ce roman policier, téléchargez ce document pdf.

    Brunetti en trois actes - Donna Leon - Editions Calmann-Lévy - 2016

    Du même auteur:

    livre,roman,blog littéraire,littérature,carnet de lecture,avis lecture,brunetti en trois actes,donna leon,rentrée littéraire 2016,policier,harcèlement,opéra,fenice,venise